CP-015 L’antichrist

“Le phénomène de l’antichrist est probablement le plus fascinant et le plus mystérieux de tous les phénomènes de l’évolution moderne, soit religieuse, théologique ou ésotérique et occulte. Ce phénomène porte en lui les fruits de la plus …” BdM

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.


Le phénomène de l’antichrist est probablement le plus fascinant et le plus mystérieux de tous les phénomènes de l’évolution moderne, soit religieuse, théologique ou ésotérique et occulte. Ce phénomène porte en lui les fruits de la plus grande perplexité et rapporte l’Homme à une question fondamentale concernant l’avenir de l’Humanité et les conjonctures qui permettront à l’Homme de dépasser l’influence des forces du mal sur sa planète, ou de périr avec elle.

La question de l’antichrist est si présente chez certaines personnes, et le deviendra de plus en plus chez les masses, qu’elle doit, à un certain moment, être entamée dans son explication, afin de donner aux Hommes une perspective des points de référence, leur permettant de juger cette fameuse figure ou ce personnage, dont le nom seul témoigne des puissances du mal satanique sur notre planète.

Si nous retournons un peu aux sources de la révélation de Jean, et que nous étudions ces sources d’un point de vue totalement supramental, nous recevons les informations suivantes : le personnage de l’antichrist devra refléter tous les attributs de l’intelligence cosmique, de la puissance cosmique et du pouvoir cosmique, c’est-à-dire que ce personnage pourra remplir toutes les tâches qu’il doit remplir, sans obstruction. Ceci veut dire qu’aucune puissance ne pourra faire interférence avec la progression naturelle du plan de vie que devra manifester ce personnage.

L’intelligence cosmique de ce personnage lui sera donnée par un phénomène de superimposition de l’intelligence spirituelle satanique sur un cerveau humain. Toute superimposition de l’intelligence satanique sur un cerveau humain rend ce dernier incapable de se soumettre à une force autre que celle qui le domine.

L’antichrist possédera tous les dons de la voyance, de la prémonition et de la prévision. Ces dons lui permettront de contrôler, de façon précise, ses mouvements personnels et ceux des personnes autour de lui qui lui serviront d’aide. Il aura le pouvoir satanique, c’est-à-dire qu’il pourra confondre, avec grande facilité, les esprits plus ou moins sujets à l’influence. Sa puissance sera une manifestation décuplée de la puissance satanique et lui permettra de contrôler, à volonté, les évènements matériels, et de lui donner, sur la matière, un contrôle total. À l’aide de la puissance, il pourra ajouter à la confusion en manifestant devant les Hommes des illusions tellement concrètes que ces derniers ne pourront qu’avec un très grand discernement surpasser.

L’antichrist représente, sur le plan matériel, la force totalement et également opposée à ce que nous appelons “le Christ”. Il a été nommé antichrist, parce que la vibration qui agit en lui et le domine correspond à l’aspect négatif primaire de la vibration du Christ, dont la qualité fondamentale est l’amour et le service. Chez l’antichrist ce sera la haine et la domination.

La trinité des trois numéros 6-6-6, le numéro de ce qui a été appelé “la bête”, représente ceci : Le premier chiffre 6, coïncide avec l’ordre et la numérologie satanique, donc 6 représente le père satanique, la volonté satanique, c’est-à-dire, Lucifer.

Le deuxième chiffre 6, représente encore dans la numérologie satanique, le fils du père, c’est-à-dire l’antichrist lui-même, l’opposé au fils du père absolu, connu sous le nom du Christ.

Et le dernier numéro 6, représente encore dans la numérologie satanique, le nombre de l’esprit, Satan.

Et cette trinité satanique possède dans son addition numérique 6+6+6 qui font 18, qui font 9, et 9 représentant encore dans la numérologie satanique, les 9 principes de déception. Ces 9 principes de déception vous seront expliqués peu après.

Vous devez remarquer que nous parlons d’une trinité satanique, et nous parlons d’une trinité des forces de la lumière. Dans la trinité satanique, Lucifer est le père, l’antichrist est le fils, et Satan est l’esprit. Dans la trinité de la lumière, le père absolu est Jéhovah, le fils est le Christ et l’esprit est représenté par les forces de la lumière dont le chef, le justicier, est connu dans la chrétienté comme “Michel Archange”.

Alors il y a deux trinités, puisqu’il y a les forces de la lumière, et les forces du mal ou les forces des ténèbres. Dans les deux cas, dans les deux trinités, il y a un cycle d’évolution, un cycle d’ascension et un cycle terminal, c’est-à-dire de cessation d’activité. Le cycle de cessation d’activité de la trinité satanique est sur le point de se manifester. Après ce cycle, un nouveau cycle commencera et ce sera un cycle de lumière.

L’antichrist représente beaucoup plus sur le plan matériel que ce que nous révèle le livre de Jean. Il représente d’abord quatre points importants : Le premier : la puissance invisible satanique. Le deuxième : le pouvoir cosmique satanique. Le troisième : l’intelligence partielle satanique. Et le quatrième : l’intelligence parfaite luciférienne.

La différence fondamentale entre l’intelligence partielle satanique et l’intelligence parfaite luciférienne, est celle-ci : L’intelligence partielle satanique est proportionnelle au niveau de conscience humaine. Plus l’Homme est conscient, moins l’intelligence satanique peut, sur le plan matériel, influencer l’Homme.

L’intelligence parfaite luciférienne, par contre, représente la capacité totale des forces lucifériennes d’engendrer dans les mondes inférieurs des conditions nouvelles permettant la continuité, dans d’autres cycles d’évolution, de la présence satanique sur une planète, ou une région de la galaxie quelconque.

Plus l’Homme devient conscient, plus diminue sur la planète l’influence de l’intelligence satanique, et plus sont retardés les cycles d’évolution de l’intelligence luciférienne. Ce point est extrêmement important parce qu’il nous permet de comprendre que l’Homme a le pouvoir, suivant son niveau de conscience, de retarder l’évolution luciférienne, c’est-à-dire de retarder la mise en action, en activité, dans les mondes inférieurs, des conditions permettant éventuellement la continuité du mal, à un niveau ou à un autre de son évolution dans la galaxie.

Bien que l’Homme n’ait pas le pouvoir d’interférer avec l’intelligence luciférienne sur le plan de l’architecture de son évolution, il a le pouvoir de retarder la mise en activité de cette architecture par une clarté de plus en plus grande de sa conscience, à l’intérieur des structures architecturales créées par l’intelligence parfaite luciférienne. De sorte que s’il venait un jour à l’Homme d’atteindre un niveau de conscience total et parfait, il serait capable, même sur un plan matériel, de transmuter totalement la matière et de la spiritualiser, et automatiquement de la soustraire du pouvoir luciférien, c’est-à-dire de lui enlever totalement la qualité matérielle de la gravité planétaire.

Toute matière libre de la gravité est automatiquement libre de l’influence luciférienne. La raison en est que la gravité est une source d’énergie dont se sert l’intelligence luciférienne pour maintenir, sur les mondes inférieurs, sa volonté. De cette volonté et de son application résultent les conditions de vie, les conditions d’évolution matérielle auxquelles sont attachées les âmes en évolution. Tant qu’il y a de la gravité, les forces lucifériennes possèdent sur les âmes un pouvoir d’incarnation. Il sera démontré plus tard qu’il existe une relation directe entre la loi d’incarnation et la loi de gravité. Sans cette loi de gravité, les âmes demeureraient en contemplation dans la lumière divine. Mais d’un autre côté, les âmes n’auraient pas l’opportunité d’acquérir, par l’expérience, des très vastes connaissances qu’elles ont de besoin pour apprécier à sa juste valeur la divinité.

Si nous retournons à l’antichrist, nous découvrons deux choses. Premièrement, l’antichrist doit convenir avec l’esprit du Père, et non le Père lui-même. C’est une position importante, si nous le comparons avec le Christ qui doit convenir avec le Père, au-dessus de l’esprit. Autrement dit, dans le cas de l’antichrist, la convention, les rapports, sont avec l’esprit, c’est-à-dire avec Satan, et non avec Lucifer. Parce que le Père de la trinité satanique n’est PAS un père absolu. N’étant pas un père absolu, il ne possède pas sur le fils, l’antichrist, un pouvoir absolu.

Par contre, le Christ, par rapport au Père absolu, doit convenir avec ce dernier, parce que le Père absolu possède, par rapport au Christ-fils, un rapport absolu. Ceci nous amène à déterminer que le lien de filiation entre l’antichrist et Satan est un lien déterminé par des relations spirituelles. Tandis que le lien de filiation entre Christ-le fils et le Père absolu, sont des liens à la fois ministériels et de perfection.

Seules les forces de la lumière possèdent des fonctions ministérielles dans l’univers. Les forces des ténèbres ne sont liées entre elles que par des rapports d’allégeance, et ces rapports d’allégeance sont fondés et soudés dans le cadre de l’expérience parfaite du mal, c’est-à-dire dans l’exploitation totale des ressources que possède Satan dans l’exercice de ses fonctions de domination.

Ce qui donne à Satan sa puissance n’est pas son intelligence absolue, parce qu’il ne possède pas d’intelligence absolue, mais c’est sa capacité d’intervenir au bon moment, là où il y a possibilité de confusion, c’est-à-dire, d’involution. De là, la nature de son intelligence, de là, la nature de son mensonge et de là, la facilité qu’il possède vu le manque de discernement des Hommes ou chez des êtres spirituels encore prisonniers du temps.

L’antichrist, ou l’antéchrist comme d’autres l’appellent, représente, en tant que personnage physique, l’application directe de l’intelligence satanique sur le plan matériel par le biais d’une personnalité humaine totalement asservie à l’énergie du dernier effort de créer, sur le plan matériel, une barrière à l’évolution.

Cette barrière est fondée sur l’espoir que l’Homme, dans son ignorance, est forcé psychologiquement de croire aux miracles, de croire à l’intervention d’une puissance supérieure, de croire à une manifestation quelconque d’une puissance supérieure. Autrement dit, au principe qui fait que l’Homme, étant un être dénué de discernement, ne peut, seul ou en masse, percevoir derrière le voile de l’illusion. Et effectivement, il en est ainsi, car l’Homme dans son ignorance ne peut posséder totalement le discernement, et même malgré ses désirs les plus spirituels, peut facilement être pris au piège dans une entreprise de si grande envergure et dont les modes et les conditions dépassent de plusieurs coudées l’entendement humain.

L’antichrist doit convenir avec Satan, dans tous ses rapports avec l’Homme. C’est-à-dire qu’il doit et qu’il est forcé d’assujettir tous ses actes, ses moindres actes, à une intelligence supérieure, invisible, dont il est magicalement une expression. Pour cette raison, l’antichrist ne doit pas avoir d’âme, c’est-à-dire que l’énergie de l’âme ne doit pas être formée afin que le personnage puisse, sans interférence, refléter en direct les intentions noires sataniques.

Si l’antichrist possédait le moindrement une âme, c’est-à-dire si son âme était le moindrement formée, il aurait le pouvoir, dans certains moments d’illumination, de se séparer du dessein auquel il est soumis, et automatiquement influencerait le cours de l’histoire. Mais le personnage étant dénué d’une âme, il lui est possible d’exprimer en toute confiance les desseins de destruction visant à abolir, chez l’Homme, son droit réel à la liberté et à la connaissance.

L’antichrist n’est pas seulement un Homme, il est l’esprit satanique dans l’Homme. Il est l’intelligence satanique se servant de l’énergie pré-animique dans le but d’introduire, sur un plan matériel, une présence suffisamment spectaculaire pour engendrer dans les masses la confusion, l’émoi et l’adoration. Lorsque viendra le temps de l’apparition de ce personnage dans le monde matériel, à l’échelle mondiale, certains signes de la nature découvriront la présence de ce personnage et mettront à jour son arrivée.

Je cite certains de ces signes : Son arrivée forcera certaines entités spirituelles, dont l’occupation normale et naturelle est de contrôler et de maintenir l’équilibre du vent et des forces du vent, à mettre temporairement leurs activités de côté. De sorte que, leur présence manquant, les éléments, le vent, sur la surface de la Terre, deviendra de plus en plus puissant, de plus en plus fort, de plus en plus destructif. Lorsqu’il sera reconnu que de grandes tempêtes de vent secouent certaines régions du globe et dévastent ces régions, de tels évènements signifieront la présence prochaine de ce personnage.

Les eaux deviendront instables et chercheront à déborder de leur lit. Des inondations anormales mettront à pied une grande population, et ces évènements seront aussi un signe précurseur.

Le sol tremblera un peu partout sur la planète, à des endroits où, auparavant, le calme régnait.

Une grande activité volcanique sèmera, dans certaines régions, la terreur, là où ces activités, auparavant, avaient été soit non existantes ou au ralenti.

Remarquez que les forces naturelles, sur le plan matériel, sont directement liées aux activités des forces spirituelles qui régissent l’évolution des règnes sur la planète. Et le point important à remarquer avec la venue de l’antichrist, c’est que ces forces, ces intelligences spirituelles, agissant pour le bénéfice de l’Homme, devront se retirer temporairement. Et c’est à cause de leur manque de service que l’Homme connaîtra, sur la planète, la violence des éléments.

Lorsque les forces spirituelles cessent leurs activités naturelles et normales, les éthers de la planète se brouillent et le désordre se met à régner sur sa surface. Mais dans ce désordre, l’esprit de l’Homme s’éveillera quelque peu et une crainte profonde surgira en lui, lui rappelant que ces évènements avaient été écrits.

Le personnage antichrist permettra à l’Homme de reconnaître la puissance, la réalité et le pouvoir satanique sur la planète Terre. Mais tous les Hommes ne verront pas dans ce personnage le danger. C’est pourquoi beaucoup seront attirés par la magnificence occulte d’un représentant matériel des forces de destruction et d’involution.

Pendant que les forces noires essaieront, par tous les moyens, d’influencer les masses du monde et de retarder l’évolution de la conscience et de la connaissance, les forces de la lumière, les forces spirituelles, les forces de service, devront se tenir à l’écart et regarder, de loin, le spectacle abominable qui devra être joué jusqu’à sa conclusion, sur le plan matériel.

Lorsque l’Homme aura suffisamment été emporté dans son aliénation, un revirement subit se fera sentir dans le monde, et un autre Homme apparaîtra sur la scène mondiale. Cet Homme sera connu sous le nom de Jean et représentera le corps judicieux des “Melchisédechs” sur la planète Terre. La venue, la recognition, la mise à jour de sa présence, représentera pour l’Humanité la fin d’un cycle, qui sera consumé par l’élévation dans les airs d’un certain nombre d’Hommes à l’intérieur de sphères lumineuses, dont le but sera de transmuter l’esprit et le corps de ces Hommes, afin de les ramener sur le plan matériel dotés des plus hauts pouvoirs de la conscience universelle dans l’Homme, leur permettant l’accès à une dimension parallèle à l’espace-temps, mais invisible.

Ces Hommes, dotés des pouvoirs nouveaux qu’ils auront acquis à l’intérieur de ces sphères de lumière, pourront établir sur la planète une nouvelle civilisation indépendante de la civilisation issue de la race mortelle. Ces Hommes œuvreront d’une façon totalement libre, dans des conditions totalement occultes et imperméables à l’expérience mortelle de l’Homme.

La venue du personnage antichrist servira à confondre et à capturer l’imagination du monde.

Le pandémonium généralisé convertira les masses et diminuera le pouvoir de la lumière dans la conscience humaine. Le monde entier sera affecté, car l’Homme n’aura pas encore compris la signification réelle des paroles qui disent que la lumière viendra de l’Occident. Un très grand nombre d’êtres spirituellement préparés à la transfiguration de l’Humanité seront les premiers à confondre la lumière pour le fils du chacal. La cloison, le réel et l’irréel, sera tellement mince, que seuls ceux qui auront été bien préparés à reconnaître en eux-mêmes le siège de toute décision et de tout jugement, pourront faire face à l’évènement mondial sans être troublés intérieurement par le doute. Les Hommes, de par leur nature, n’ont pas conscience de leur faiblesse, et croient avec trop de facilité que devant le danger suprême, ils peuvent se tenir droit et demeurer inébranlables. Mais il est su que l’Homme est faible et que sa faiblesse deviendra facilement la proie du chacal.

La prophétie a été rendue et décrite telle qu’elle doit être vécue, et l’Homme d’aujourd’hui en reconnaîtra la réalité. Mais l’Homme d’aujourd’hui est suffisamment endormi pour ne reconnaître la prophétie qu’après son avènement. Un tel Homme ne peut s’assurer contre, ou s’affranchir du danger qui le menace. Compte tenu du plan grandiose et très voilé de l’Humanité future, l’objet de toute prophétie ou de toute révélation n’est que de préparer ceux qui sont déjà prêts. Les autres doivent vivre leur expérience telle que prescrite, puisqu’ils n’ont pas encore compris, de par leur expérience, que ceux dont la langue est déliée par l’esprit confèrent avec l’Homme en dehors des limites imposées par le temps.

La trinité satanique imposera son dessein sur l’Homme et ce dernier verra de façon unique dans son expérience contemporaine que l’irréel est réel, et que le réel est son contraire lorsque l’esprit est éveillé et que l’intelligence est alimentée par les forces de la lumière. Dix années se seront écoulées avant que ne s’élève, à la surface de notre globe, le pouvoir redoutable des puissances qui interdisent à l’Homme la liberté, la connaissance et la conscience.

Après la destruction de ce personnage, les Hommes se sentiront soulagés, mais n’auront pas encore compris ce qu’ils auront vécu, puisque tout est dans l’esprit et que tout se mesure par l’esprit. Il est évident que tous les esprits n’ont pas et n’auront pas la même clarté.

Après la destruction du personnage antichrist, une lueur d’espoir s’élèvera chez l’Homme, mais malheureusement, cet espoir sera écourté par le plus grand conflit qu’aura connu notre civilisation. Jugé par les forces de la lumière, dans l’ordre de sa destruction, un terme sera mis à ce conflit afin de sauver la planète et ceux qui devront œuvrer sur un autre plan d’évolution, dans le cadre d’une science totalement renouvelée et totalement équilibrée. Viendront ensuite les grandes écoles, les grands centres d’instruction et le contact permanent entre l’Homme et les civilisations d’outre-espace.

La préparation de l’Homme pour demain est déjà commencée. La compréhension de l’Homme pour demain ne peut se faire que graduellement, alors qu’il apprend à se connaître lui-même et à reconnaître en lui-même : Qui il est ? Où il est ? Et où il va ?

Ces réponses ne peuvent être données que par la conscience, et cette dernière ne peut croître que par l’expérience.

mise à jour le 20/06/2024

Retour en haut