CP-013 Divination

“Toute forme de divination engendre chez l’Homme des forces qui risquent de mettre en danger son état d’esprit. Les objets de divination sont sous le contrôle des puissances astrales et le recours de l’Homme pour ces objets met en danger …” BdM

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.


Toute forme de divination engendre chez l’Homme des forces qui risquent de mettre en danger son état d’esprit. Les objets de divination sont sous le contrôle des puissances astrales et le recours de l’Homme pour ces objets met en danger l’équilibre de ses forces mentales. L’Homme n’a pas le souvenir de son passé et ne comprend pas les liens entre ce passé et sa vie présente. De sorte que toute forme de divination, tout objet de divination, possède un pouvoir caché qui permet à l’Homme d’entrer en communication avec la mémoire de son passé, de sorte que les forces contenues dans cette mémoire peuvent facilement se déverser dans son esprit et l’alimenter.

Le passé de l’Homme n’a pas toujours été des plus élogieux. Et comme le passé a tendance naturelle à revenir dans le présent, à se remanifester, l’Homme peut facilement en devenir une proie, afin que se perpétue, non pas les erreurs du passé, mais l’énergie de leurs mémoires.

Les objets de divination, de par leur nature-même, représentent sur le plan matériel un pont avec les forces invisibles de l’astral. Le danger de ce pont n’est pas évident à l’Homme, parce que ce dernier découvre dans les lois des objets de divination, un plaisir singulier, tant sur le plan psychologique, occulte ou spirituel. Ce que l’Homme ne réalise pas, c’est que ces objets ont été présentés à l’Humanité de façon intuitive, afin d’accroître le pouvoir occulte de l’Homme, et de l’impliquer, par le biais de son corps de désir, à trafiquer, consciemment ou inconsciemment, avec les forces qui dénaturent l’aspect réel de la conscience spirituelle et évolutive de l’Homme.

L’Homme a l’impression naïve que parce qu’une chose fonctionne, qu’elle marche, que cette chose est en elle-même bonne. Cette impression est extrêmement dangereuse, car elle instaure chez l’individu une certaine dépendance, selon que sa relation avec les formes ou objets de divination est plus ou moins ancrée dans son tempérament naturel. Les grands textes qui ont servi à guider l’Humanité hors des ténèbres de l’esprit ont toujours pris à part le phénomène de divination, et ont toujours démontré son caractère nuisible à l’évolution spirituelle de l’Homme. Mais aujourd’hui, avec l’évolution psychologique de l’Homme moderne, ces objets ou ces formes reviennent sur le marché, et mettent en danger un grand nombre d’individus.

Toute forme de divination est nocive à l’Homme pour deux raisons fondamentales. La première étant celle-ci : l’Homme est directement lié, consciemment ou inconsciemment, à des forces invisibles et ces forces ont sur son esprit un pouvoir de domination, si ce dernier n’a pas atteint un niveau de conscience suffisant pour le rendre libre de toute influence. La deuxième raison est celle-ci : l’Homme possède en lui des forces naturelles dont il ne peut se servir que lorsqu’il a atteint un niveau d’évolution psychologique et spirituel suffisant, afin que sa maturité, son équilibre, ne soit jamais mis en danger.

Malheureusement, l’Homme possède une forme de curiosité totalement astrale, totalement liée à son corps de désir et à sa grande soif de connaître l’inconnu. Et de cette situation naturelle, l’Homme progresse vers des moyens souvent très occultes qui lui permettent de toucher un peu du bout des doigts des connaissances, qui au lieu de l’avancer dans son évolution, peuvent lui causer de très graves ennuis.

Ce ne sont pas les pouvoirs intérieurs de l’Homme qui sont dangereux, c’est le manque d’équilibre dans son esprit, le manque d’équilibre entre son mental et son émotionnel qui peut se manifester lorsque ces forces intérieures se manifestent. Et justement, ces forces sont alimentées, amenées en surface, lorsque l’Homme pour des raisons de curiosité pure et simple ou de soif de connaissance, prend l’habitude de se servir de moyens mécaniques pour atteindre quelque peu l’au-delà.

Tous les Hommes ne sont pas affectés de la même façon par ces forces, par ces formes ou ces objets de divination. Très souvent, ce sont les plus sensibles qui en sont les plus grands manipulateurs et les plus grandes victimes. Les forces de l’esprit ne sont pas sous le contrôle de l’Homme, tant que ce dernier n’a pas suffisamment pénétré la dimension de l’esprit, afin de le bien comprendre et d’être en harmonie parfaite avec lui. Il est préférable à l’Homme de savoir peu de choses sur l’esprit, ou pas du tout, que d’en savoir un peu plus, mais d’une façon imparfaite. Car son esprit sera alimenté par l’esprit, et la faiblesse de son esprit deviendra une porte par laquelle les forces de l’invisible chercheront à pénétrer chez lui pour le confondre.

La maladie du corps matériel est pénible, mais la maladie de l’esprit est encore plus terrible à l’Homme. Et ceux qui, pour une raison ou une autre, s’adonnent à s’amuser, ou à jouer, ou à prendre plaisir avec des objets de divination, risquent de mettre en jeu leur propre équilibre. Les objets de divination peuvent être loisibles à l’Homme, seulement lorsque ce dernier s’en sert pour des fins totalement constructives et créatives, afin que soit aidée l’Humanité ou rendre service à autrui. Mais la ligne de démarcation est très fine, et rares sont ceux qui peuvent la reconnaître.

Quelle que soit l’attraction ou le bon sentiment qu’un Homme puisse avoir pour un objet ou un système de divination, il attire à lui des forces astrales. Et selon sa réceptivité, sa sensibilité, ces forces établiront chez lui une sorte de permanence dont il n’aura peut-être même pas conscience, mais qui tout de même agiront sur lui.

Si l’Homme doit connaître l’inconnu, l’invisible, il y a en lui des forces spirituelles qui se chargeront de l’éclairer en temps et lieu. Et ces forces spirituelles ne se serviront jamais d’un support matériel pour lui faire connaître certaines choses afin de l’aider dans son évolution ou dans ces rapports avec autrui. Tant que l’Homme est sur ses gardes, le danger est minimisé, mais lorsque l’Homme perd conscience du danger, c’est à ce moment-là que son esprit se remplit, petit à petit, d’influences nuancées, dont il n’a pas encore le discernement pour en découvrir les erreurs.

Et de ces erreurs, se construit dans son esprit une fondation de connaissance, ni vraie ni fausse, qui influera toujours sur son esprit et l’empêchera de voir les choses telles qu’elles sont, telles qu’elles peuvent être expliquées par les intelligences spirituelles qui communiquent ou peuvent communiquer avec lui, soit par le biais de son intuition, ou directement par le corps mental.

Votre esprit est votre plus chère possession, et l’équilibre de ce dernier ne doit jamais être mis en danger de quelque façon que ce soit.

Si vous considérez que le monde d’aujourd’hui est en voie à une grande transformation, à de grands changements, et que dans une telle période énormément d’excès font partie de l’expérience humaine, vous comprendrez que l’Homme du XXème siècle, et surtout de la fin du XXème siècle, doit être sur ses gardes, et ne pas laisser entrer en lui des influences, des forces, dont il pourrait si bien en être exclu et libre.

L’Homme d’aujourd’hui est assiégé d’une myriade de façons. Et son expérience spirituelle est encore très faible, très primitive. Nous ne pouvons pas comprendre les mystères de l’esprit en nous servant de notre intelligence, mais l’esprit peut s’expliquer à l’Homme lorsqu’il a libre voie de par sa conscience. Et lorsque cette conscience est développée, l’Homme n’a plus besoin de moyens mécaniques pour comprendre les dessous de la réalité.

Un des grands dangers des objets de divination réside dans leur pouvoir de nous faire croire que ce que nous recevons comme information est nécessairement correct, parce qu’il provient d’un niveau de réalité qui n’est pas directement attaché à la conscience normale et naturelle de l’Homme. Lorsque nous nous sentons ainsi informés par une source d’intelligence qui n’est pas la nôtre, nous avons tendance naturellement et naïvement à croire que cette source d’intelligence fait partie nécessairement des forces de la lumière. Or, il n’en est pas toujours le cas, et dans tous les cas contraires l’Homme risque de perturber son équilibre et de mettre en danger sa santé mentale.

Nous ne faisons que commencer à comprendre les dessous de la réalité de l’Homme. Et ce n’est que par une vigilance totale et complète que nous arriverons à en voir les contours et à discerner si les influences sont d’origine positive ou d’origine négative. Et comme les lois de l’esprit ne sont pas les lois de la logique intelligente de l’Homme, il suffit que l’Homme perde sa vigilance pour que ces forces le pénètrent, l’alimentent, et lui fassent croire que tout ce qui fonctionne, tout ce qui marche est nécessairement vrai ou bon. Tel n’est pas le cas, et ce n’est que dans son expérience, au cours de son expérience, que l’Homme peut le réaliser.

Nous ne cherchons ici, qu’à vous donner des points de référence, des mises en garde, le reste relève de votre propre expérience, puisque l’expérience ne se transmet pas. Les objets ou les formes de divination sont sous le contrôle d’intelligences qui, elles-mêmes, évoluent sous la domination d’autres intelligences dont l’origine se perd dans les plus sombres plans de l’astral. Bien que l’Homme n’ait pas en lui-même le discernement naturel pour évaluer correctement, instantanément, et justement, la valeur de ces influences, il doit comprendre que tout ce qui ne vient pas de lui intérieurement est suspect et doit être vérifié à la source qui est en lui-même. Sinon, son esprit alimenté par une curiosité de plus en plus forte, cherchera à comprendre des choses ou à voir des évènements dont la connaissance ne peut que lui nuire, soit parce qu’il y a dans cette connaissance une ou plusieurs erreurs, ou parce qu’une telle connaissance n’est pas le fruit direct et profond de sa conscience personnelle.

L’esprit de l’Homme est facilement “mesmérisé” (magnétisé) par ce qu’il ne comprend pas à fond. Cette attitude, d’ailleurs, provient du fait que l’Homme n’étant pas encore parvenu à comprendre la totalité de la réalité, se voit dans l’obligation d’accumuler, ici et là, des bribes d’informations qui ne peuvent, dans ces circonstances actuelles, être vérifiées d’une façon objective et intérieure vis-à-vis de lui-même.

Un des grands pouvoirs de la conscience supramentale provient de l’absence du personnel dans l’Homme, de sorte que son ego ne peut jamais intervenir si l’Homme est conscientisé de sources qui cherchent à retarder, sans qu’il ne s’en rende compte, son évolution.

L’Homme doit se rappeler que tous ces objets, tous ces gadgets psychiques ou médiumniques, servent à “renforcir” en lui des liens vibratoires dont il n’a aucun besoin pour être heureux et équilibré. Par contre, nous admettons que toute forme d’étude à l’aide de ces objets, basée sur une sensation profonde d’aider l’Homme ou l’Humanité, possède des attributs dont la manifestation peut être considérée comme étant positive, spiritualisante, et de service à l’Homme. Mais l’Homme, lui, est-il prêt à assumer la responsabilité d’une action qui peut enchaîner ou entraîner en lui des forces dont il ne connaît pas les lois et dont il ne peut être que l’esclave si, pour une raison ou une autre, elles ne peuvent le servir ?

L’aventure de l’Homme avec les forces de l’esprit est une aventure qui peut être redoutable, si ces forces ne viennent pas de la lumière et ne viennent pas à l’Homme de leur propre gré. Lorsque l’Homme fait appel, par son désir personnel, à des forces dont il ne connaît pas les lois, il se soumet inévitablement à des probabilités dont le danger croît d’une façon inverse et proportionnelle à son discernement. Tant que l’Homme n’est pas assuré d’une communication spirituelle, puissante et “inabérrante” (sensée), il met son esprit en danger lorsqu’il manipule d’une façon mécanique, des énergies dont la puissance dépasse son entendement.

La curiosité a ses bons côtés lorsqu’elle sert à donner à l’Homme une plus grande vue, une plus grande étendue dans le champ de sa compréhension. Mais, si cette curiosité l’amène inexorablement à vivre naïvement le mensonge, souvent voilé par une vérité partielle, lui seul peut en être la victime.

La psychologie contemporaine, malgré ses efforts sincères, peut avec grande difficulté, interpréter le rôle occulte de l’esprit chez l’Homme. Et pour cette raison, l’Homme n’a guère accès à une forme d’aide ou d’éducation qui puisse lui donner suffisamment d’indications sur un mal qui est à la fois pernicieux et à la fois dangereux.

Votre esprit est votre plus grande possession, et la sécurité psychologique de votre esprit, votre plus grand atout contre de la déformation de la vérité. Tout déséquilibre dans votre esprit, créé par des forces spirituelles négatives, peut désenchanter votre vie et mettre en marge votre esprit qui, autrement, pourrait servir à la fois une existence progressive et évolutive, au lieu d’une existence rétrograde et maladivement occulte. Il suffit que vous regardiez, que vous observiez chez certains d’entre vous qui pratiquent l’une ou l’autre forme de divination, pour vous apercevoir que ces formes d’amusement minent leur intelligence naturelle et déséquilibrent le rendement d’un mental à l’aise et d’un émotif sain.

Un système de divination ne peut vous être favorable que s’il n’inspire en vous que la confiance. Dans un tel cas, l’effluve prédominant vous viendra de Mercure. Par contre, si un tel système ne vous inspire pas confiance, son effluve sera soit Lunaire ou Martien. Dans le cas de l’effluve provenant de Mars, la contribution à votre équilibre psychologique sera néfaste dans la mesure où votre naïveté prédominera sur votre bon sens. Dans le cas de l’effluve Lunaire, il vous sera néfaste dans la mesure où votre recherche servira des fins personnelles et egocentriques. Ceux, par contre, qui peuvent bénéficier favorablement des systèmes de divination, doivent se rappeler que l’Homme, dans la mesure où il est inconscient de l’intelligence prépersonnelle en lui, se voit assujetti à la loi du mensonge cosmique selon qu’elle doit s’appliquer dans son plan de vie.

C’est pourquoi, que vous vous serviez de ces systèmes de divination, et que les effluves vous viennent d’un globe ou d’un autre, jamais vous ne pourrez totalement vous y fier. Et là où s’introduit une seule erreur, d’autres peuvent s’ensuivre. Par contre, si vous élevez votre niveau vibratoire, si votre conscience devient prédominante et réussit à percer le voile de l’ego, ces systèmes ne vous seront plus nécessaires, puisque le supramental saura vous informer de ce que vous devez connaître. Une grande quiétude de l’esprit est nécessaire pour parvenir à une grande clarté de réception et un grand discernement, dans la nature de la compréhension des choses informées.

Remarquez que rien ne vient à l’Homme de l’invisible qui lui soit facilement. C’est pourquoi les systèmes de divination ne sont pas pour l’Homme des outils qui tranchent facilement les questions qu’il peut avoir vis-à-vis de telle ou telle chose. Les anciens ont connu le danger de la profanation du sacré, c’est-à-dire de l’occulte. Ils ont transmis à l’Homme, aux générations futures, des enseignements qui devaient le protéger contre les abus du désir égoïque. C’est à vous de réaliser que tout ce qui brille n’est pas diamant.

Sachez protéger vos intelligences et maintenir l’équilibre de vos esprits car, sans l’un, vous ne pouvez comprendre l’autre, et sans l’autre vous ne pouvez opérer d’une façon heureuse et d’une façon vitale. La confusion de l’esprit est une chose graduelle et c’est petit à petit que l’Homme, entrant en contact avec des forces dont il ne connaît pas les lois, perd graduellement racine dans sa réalité psychologique, en entreprenant par lui-même de parcourir des terrains qui, pour lui, sont inconnus et pour le moment méconnaissables.

La vertu de toute science réelle est fondée sur l’équilibre entre l’esprit de l’Homme et l’esprit universel. Et cette vertu ne s’acquiert que dans la sérénité et l’humilité. La curiosité est la fille de l’orgueil, et l’orgueil a pour complice la divination lorsque cette dernière n’est pas comprise totalement dans ses lois occultes. Ce n’est pas la divination par elle-même qui est dangereuse pour l’Homme, c’est l’ignorance de l’Homme qui est dangereuse pour lui-même. La divination n’est qu’un aspect des lois de l’esprit, et l’Homme doit reconnaître que ce qui fonctionne sur le plan matériel et sur le plan psychologique n’est qu’un aspect inférieur d’une réalité beaucoup plus vaste et beaucoup plus grande, qu’il doit comprendre complètement, afin de ne pas assujettir son esprit au fardeau d’une méconnaissance qui peut lui créer des ennuis, plutôt que de lui apporter de la connaissance réelle, fondamentale et précise.

S’il avait été voulu que l’esprit se manifeste à l’Homme d’une façon parfaite par les systèmes de divination, déjà longtemps l’Homme aurait compris les lois de l’esprit et les mystères de l’invisible. Mais il n’en fut pas ainsi.

Bien que la divination se rattache aux lois de l’esprit, il y a à l’intérieur de ses mécanismes des aspects pernicieux, et seul l’Homme averti peut s’éviter d’endommager la fondation fragile de son esprit. Remarquez qu’il y a des gens qui savent bien se servir des systèmes de divination et ces gens peuvent facilement aider les autres. Mais tous les Hommes n’ont pas la sensibilité et la centricité nécessaires pour bien se servir de ces systèmes de voyance qui devraient leur permettre de voir un peu dans l’avenir. Et s’il n’est pas donné à l’Homme, facilement, de voir dans l’avenir, c’est parce qu’il est su que l’Homme, à cause de ses émotions, ne peut pas soutenir le poids de cette connaissance.

L’intérêt qu’a l’Homme pour la divination est un intérêt naturel, parce que l’Homme cherche à comprendre ou à voir au-delà du voile qui enveloppe son esprit. Mais l’Homme doit parcourir certains sentiers au cours de son évolution, avant de pouvoir atteindre le plateau où il lui est possible de regarder à 360 degrés autour de lui, et pouvoir voir sans craindre ce qui se développe dans l’avenir. C’est pourquoi la plus sûre formule qui lui est accessible est fondée sur le rapport de son esprit avec l’esprit universel. De cette façon son esprit est protégé par l’esprit universel et l’Homme peut graduellement pénétrer dans les sphères de la connaissance sans être bousculé et frappé mortellement par la puissance de leurs révélations.

L’Homme de demain ne doit plus être assujetti à la souffrance de l’esprit. Et pour que se remplisse cette condition de vie future, il doit apprendre à connaître et à comprendre toutes les lois de l’esprit, afin que sa vie matérielle soit remplie de l’esprit, et non remplie des idées qu’il se fait de l’esprit et de ses lois.

mise à jour le 20/06/2024

Retour en haut