RG-42a Élu ou damné

“RG : Alors, élu ou damné, ça signifie quoi ? BdM : D’abord, pour situer cette phrase, il faut considérer l’humanité comme étant une collectivité qui est sujette à des cycles d’évolution, et nous arrivons à la fin du vingtième siècle, à la fin d’un cycle d’évolution pour le début d’un autre. Et lorsqu’un cycle …”

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.

Première partie

Richard Glenn (RG) : Alors, élu ou damné, ça signifie quoi ?

Bernard de Montréal (BdM) : D’abord, pour situer cette phrase, il faut considérer l’humanité comme étant une collectivité qui est sujette à des cycles d’évolution, et nous arrivons à la fin du vingtième siècle, à la fin d’un cycle d’évolution pour le début d’un autre. Et lorsqu’un cycle d’évolution se termine et qu’il donne naissance à un autre, il y a des Hommes qui peuvent s’ajuster au nouveau et il y a des Hommes qui ne sont pas capables de s’ajuter au nouveau.

Alors, lorsque nous employons la forme symbolique des élus ou des damnés, nous employons une forme qui est un peu primitive, qui est parabolique, mais qui a un sens. Elle est un peu primitive dans le sens qu’elle contient énormément d’émotion, elle est parabolique dans ce sens que toutes les données dans le passé qui étaient données par les initiés, étaient toujours données d’une façon à soulever dans les masses une certaine humeur spirituelle.

Et si nous la regardons, cette phrase, dans le contexte de l’intelligence, de l’évolution philosophique du vingtième siècle, et dans le contexte de la pensée supramentale du vingtième siècle, à ce moment-là nous réalisons qu’il y aura des Hommes à la fin du cycle qui ne pourront pas supporter les changements brutaux apportés à la civilisation humaine pour l’élévation ou la construction d’une nouvelle base de civilisation ; et ces changements brutaux affecteront l’Homme psychiquement, émotivement, et inévitablement physiquement, lorsque les conflits auront atteint leur maximum.

Donc, à cause de l’inconscience de l’humanité, à cause de la fin de la civilisation et de la fin du cycle, telle que nous connaissons, il y aura des Hommes qui seront obligés de subir ce que nous appelons la mort. Et il y aura des Hommes, un très petit nombre d’Hommes sur la planète, venant de différents pays du monde, qui ont atteint un niveau d’évolution suffisamment avancé pour pouvoir supporter le choc de cette transmutation, de ce nouveau cycle ; et en supportant le choc interne, vibratoire, de cette énergie, pourront transmuter sur les différents plans de leur être, et ne pas connaître ce que nous appelons la mort telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Donc ces êtres-là, ces hommes-là, ces femmes-là, ces enfants-là, seront ce que vous appelez les “élus”, et ils passeront à une dimension de vision qui n’est pas aujourd’hui possible à l’Homme, une dimension qu’on peut appeler, si vous voulez, l’Éther, permettant à ces individus de voir avec leurs yeux physiques dans l’invisible.

Le choc créera un changement dans le cerveau, une mutation dans les neurones, et ces Hommes pourront voir dans l’invisible, et voyant dans l’invisible comme ils voient dans la matière, ils pourront comprendre leur relation avec ce que dans le passé, nous appelions, ou les initiés appelaient : “le paradis terrestre”, c’est-à-dire ce monde parallèle qui est habité par des entités qui ne sont pas soumis aux lois de la matière, qui ont un pouvoir sur la matière, et qui peuvent à volonté se servir d’un corps matériel ou de le suspendre en lévitation, pour travailler sur des plans qui sont beaucoup plus près de la perfection et qui sont des plans de lumière au lieu des plans de ténèbres, ou des plans qui sont assujettis aux lois matériels des sens.

RG : En admettant que pour être “élu”, il faut être adapté au nouveau cycle, comment pouvaient-ils dire il y a deux-mille ans : “Beaucoup d’appelés, peu d’élus, beaucoup de damnés”, il y a deux-mille ans, on n’était pas près de passer à un nouveau cycle ?

BdM : Parce que les initiés, quand les initiés parlent, ils transposent de l’information sur le plan humain, ils ne pensent pas à ce qu’ils disent, donc ils sont des canaux, ils canalisent de l’information qui vient des plans parallèles, et le temps que nous connaissons sur le plan matériel qui est construit en fonction de nos sens, en fonction de nos pensées, en fonction de nos émotions, n’existe pas dans ces mondes-là.

Donc le présent, le passé, le futur existent déjà dans ces plans parallèles, et s’il y a information transmise, à une échelle inférieure de l’involution, telle que sur le plan humain matériel, il est normal que des initiés ou de grands prophètes dans le passé disent l’avenir, non pas qu’ls le connaissent, l’avenir, mais ils le disent ; Comme Nostradamus, ce n’est pas qu’il connaissait l’avenir, mais il le disait, il était canal. Donc ces Hommes-là ont parlé ainsi et aujourd’hui, après un très grand nombre de siècles, nous voyons que les évènements ou le contour des évènements commencent à se manifester de façon à se “superimposer” pas mal sur les grandes données ésotériques, initiatiques, des temps passés.

RG : Lorsqu’on pense à “élu” ou “damné” ou même qu’on parlerait, comme vous dites, d’un nouveau cycle, il faut faire allusion à une entité intelligente quelconque, qui laisse adhérer les êtres qui sont prêts comme vous nous disiez. Automatiquement, on pense tout de suite à des entités qui sont pour le bien de l’humanité ou à des entités qui sont contre le bien de l’humanité, qui vont faire des choix, les “chouchous” de ces entités supérieures. Alors y a-t-il effectivement derrière ce passage de cycle, des puissances en activité qui auront à choisir les êtres ?

BdM : Oui. Il existe dans les mondes parallèles une dualité, une constante, un constant combat pour le pouvoir comme il existe sur le plan matériel. Si nous pouvions nous arrêter un instant et réaliser que l’Homme est Esprit, que l’Homme n’est pas simplement un organisme biologique complexe, qu’il est Esprit, et que cet Esprit anime le matériel là, alors si l’Homme est Esprit, et qu’il a perduu contact avec les mondes parallèles à cause de ses sens qui le coupent de ces mondes parallèles, il est évident que l’activité de l’Homme sur la Terre est le produit d’un combat entre certaines forces.

Donc sur la Terre, nous avons dans un langage commun : “le mal, le bien”, comme nous avons dans le langage plus avancé des initiés, la conscience des forces positives ou des forces négatives. Alors, dans les monde parallèles ou dans les univers parallèles, c’est la même chose. Il y a des intelligences qui travaillent à un certain niveau, il y a des intelligences qui travaillent à un autre niveau.

Mais le cosmos est divisé en deux, dans ce sens qu’il y a dans le cosmos des êtres qui sont affectés à certaines planètes invisibles, et ce sont ces êtres qui s’occupent de l’évolution, autrement dit, de ce que nous pouvons appeler le bien ; et il y a des êtres qui ne sont pas affectés à des planètes invisibles, qui font partie des éthers entre les planètes dans les espaces absolus entre les planètes, et ce qu’on peut appeler le monde astral, le monde de la mort.

Et ce sont ces êtres-là qui combattent contre l’Homme et qui se servent de l’Homme pour leur propre profit, mais à l’insu de l’Homme, parce que l’Homme est ignorant de leur existence, et c’est ce qui crée le conflit entre le bien et le mal. C’est ce qui permettra que certains Hommes aient accès à l’Intelligence qui vient des planètes, mais qui ne vient jamais des espaces absolus entre les planètes.

RG : Et quand le Nazaréen parlait, est-ce qu’il parlait dans le but de transmettre une information qui venait d’une ou de l’autre de ces deux forces intelligentes ?

BdM : Lorsque le Nazaréen parlait en tant qu’initié, en tant qu’être en effusion sur le globe, il parlait en tant qu’Esprit dans la science de son intelligence. Le Nazaréen n’avait pas besoin de demander à personne la réalité de ce qu’il disait puisqu’il était en fusion d’Esprit. Donc, étant en fusion d’Esprit, son Esprit étant planétaire pour le temps de l’incarnation, était lié sur les plans invisibles, avec un autre Esprit qui fait partie de l’énergie cosmique.

Et c’est de cet Esprit universel qu’il retirait l’information sur le plan de son Esprit planétaire pour transmettre à l’humanité le mandat de son effusion. Donc il avait instantanément accès à la connaissance du principe dont il évoquait les bases, et il avait aussi amplement d’évolution derrière lui, sur le plan expérimental, galactique, pour connaître et comprendre toutes les faiblesses de la nature humaine.

Donc il a été capable d’exposer dans un terme ou dans un principe qu’on appelle nous, aujourd’hui, l’Amour, des conditions de vie future, mais qui ne pourraient être comprises par l’Homme que lorsque l’Homme serait lui-même dans son propre Esprit, ce qui viendra avec la fin du cycle, et le début du nouveau cycle.

RG : La fin du cycle et ce début du nouveau cycle, est-il en relation étroite avec ce qu’on appelle la fin de la cinquième race et le début de la sixième race ?

BdM : Oui. Beaucoup de personnes, beaucoup d’initiés, beaucoup de médiums, ou de gens qui ont accès à certaines étapes ou à certaines échelles des mondes parallèles, ont employé le terme de la cinquième race versus le terme de la sixième race, pour créer une catégorie d’évolution, afin de faciliter la compréhension à l’Homme que l’humanité, en tant que collectivité, doit passer par des cycles d’évolution, que ce soit la première, deuxième, troisième, quatrième, cinquième race et sixième race.

Et nous sommes arrivés aujourd’hui au cycle où la sixième race naîtra de la cinquième, et pour naître de la cinquième, elle devra détruire complètement les liens raciaux avec celle-ci, afin de se libérer de l’astralité de la cinquième pour entrer dans l’Intelligence de la sixième. Autrement dit, l’Homme de la sixième race devra perdre contact avec les Éthers astraux de la cinquième race pour rentrer en contact avec les Éthers mentaux de la sixième, qui sont des Éthers planétaires qui sont directement liés au Soleil.

RG : Dans les conférences passées, vous avez fait souvent allusion au fait que nous étions une sous-race. Quelle est la différence entre les sous-races et les races ?

BdM : Bon, il y a ce que nous pouvons appeler une race-racine, la race qui vient sera une race-racine, c’est-à-dire que ce sera la race-mère, ce sera la race qui donnera naissance aux autres races. Et pour les prochaines deux-mille-cinq-cents années approximativement, il y aura des sous-races qui naîtront de celle-ci, comme Il y a eu des sous-races qui sont nées de la cinquième à partir des Indes, comme il y a eu des sous-races qui sont nées de la race des Atlantes… Les Atlantes… L’Égypte originale, les Mayas, les Incas, ainsi de suite, ce sont des sous-races.

Alors le phénomène de la race, c’est un phénomène qui est un peu comme le phénomène “arboréal”, c’est un arbre ; alors l’arbre il pousse, ensuite il y a des branches, alors la sixième race qui vient aujourd’hui c’est une race-racine, et de cette race-racine pousseront d’autres races qui seront des sous-races, et éventuellement l’arbre devra mourir, et ensuite il y aura une nouvelle race-racine, la septième qui sera la dernière.

RG : Dans les écoles ésotériques, j’ai rencontré plusieurs fois des gens qui se pensent ou qui pensent connaître un maître qui est déjà de la sixième race-racine. Est-ce qu’il se peut que génétiquement, il y a des êtres humains sur la Terre présentement qui soient déjà des représentants de la sixième race ?

BdM : La représentation de la sixième race n’est pas une représentation génétique, la représentation de la sixième race est une race mentale, ce n’est pas dans la formation génétique ou dans le code génétique que nous découvrirons la différenciation entre la cinquième et la sixième. D’ailleurs la cinquième race aujourd’hui est arrivée à un niveau d’évolution matérielle très très évoluée, le cerveau est parfaitement développé, le corps mental est prêt, l’atome du corps mental est prêt, l’atome du corps astral est totalement développé.

Donc, l’Homme de la sixième race ayant un atome mental développé, pourra subir le choc vibratoire de l’énergie qui fera éclater cet atome et qui créera l’ouverture de la pinéale, et permettra à l’Homme de la cinquième race – qui sera suffisamment avancé en Esprit – pour appartenir à cette race nouvelle. C’est au niveau de l’Esprit que se fera le choix, ce n’est pas au niveau de la configuration des fonctions ou des constitutions génétiques. C’est un problème de mutation interne, ce n’est pas un problème de mutation externe.

RG : Y a-t-il donc des êtres humains aujourd’hui qui sont déjà des représentants de la sixième race ?

BdM : Oui, oui, il y en a beaucoup. Beaucoup dans un sens, il y en a plus qu’on s’imagine.

RG : On dit dans les milieux scientifiques que nous n’utilisons que 10% de notre cerveau, qu’est-ce que Bernard de Montréal pense de ça ?

BdM : Quand les scientistes disent que nous utilisons seulement 10% de notre cerveau, ils veulent dire que l’atome central du plan mental de l’Homme n’a pas éclaté, donc ce n’est pas le cerveau qui est le siège de l’intelligence ; le cerveau ce n’est qu’un outil, ce n’est qu’un “apparatus” (appareil) ou un “apparatchik” physique qui reçoit l’énergie. C’est l’énergie qui va faire éclater le cerveau, le cerveau il est parfait, il est parfaitement développé. Lorsque l’énergie passera, les neurones seront activés et l’Homme se servira de plus en plus de son cerveau, mais l’Homme de la sixième race ne fonctionnera pas comme l’Homme de la cinquième.

L’Homme de la cinquième se sert de son cerveau parce qu’il est obligé de se servir de la mémoire pour rendre actif ses neurones. Tandis que l’Homme de la sixième race ne se servira pas de la mémoire pour rendre actif ses neurones ; ses neurones seront rendus actifs par une énergie qui est plus élevée que l’énergie planétaire astrale de l’Homme. Donc l’Homme n’aura pas à passer par la mémoire de l’âme pour connaître, il sera obligé de canaliser l’énergie qui vient des plans supérieurs en lui, et ceci deviendra sa puissance créative.

L’Homme n’aura pas besoin de penser pour savoir, il saura, donc le rationalisme n’existera plus, la formule expérimentale de la recherche sera mise de côté, elle sera totalement sans nécessité parce que l’Homme n’aura plus la faculté de penser. D’ailleurs c’est la grande qualité de la sixième race versus la cinquième, c’est que dans la sixième race, l’Homme n’a pas besoin de penser, il dit.

RG : Des expériences faites au Vietnam ou précédemment par Hitler, sur les cerveaux humains justement, en utlisant l’influx nerveux ou l’électricité pour essayer de développer des capacités du cerveau, traitent-elles quelque chose en rapport avec le déblocage du cerveau ?

BdM : Oui, si les Hommes font des recherches scientifiques au niveau du cerveau, sans prendre conscience des lois vibratoires de l’énergie, à ce moment-là, ils vont débloquer des centres inférieurs chez l’Homme, et ces centres inférieurs chez l’Homme feront de l’Homme des monstres. Ça se produit lorsque nous attaquons le cerveau, parce que le cerveau c’est le computer central de l’activité humaine. Et l’Homme n’est pas seulement dans le cerveau, l’Homme est au niveau des chakras, ce sont les centres d’énergie qui réellement régissent l’énergie de l’Homme.

Le cerveau n’est que le siège où toutes ses énergies sont rendues, sont coordonnées pour qu’il y ait physicalité synthétisée dans l’humanité. Mais lorsque les scientistes travaillent au niveau du cerveau et qu’ils font des altérations sur le plan du cerveau, ils ne réalisent pas qu’ils peuvent ouvrir des centres d’énergie inférieurs, soit dans la thyroïde, dans la pinéale, ou ici. Et à ce moment-là, une fois ces centres ouverts, là il peut se produire dans le cerveau une résurgence d’activité astrale, et ces Hommes peuvent devenir démoniaques ou ils peuvent devenir réellement des êtres dégueulasses.

RG : L’effet des drogues aussi ?

BdM : Bon, si nous prenons la drogue, c’est un exemple ; la drogue c’est un moindre mal. La drogue, qu’est-ce qu’elle fait ? Elle ouvre les centres psychiques de l’Homme. Les jeunes dans les années soixante qui ont cherché, qui ont voulu se révolutionner contre le statu quo mondial, sans mauvaise raison, ont voulu faire une expertise de leur pouvoir interne en passant par le synthétique, et ce synthétique, qu’est-ce qu’il a fait ?

Il a ouvert en eux des centres d’énergie psychique astraux, je crois que les jeunes appelaient ça des mauvais “trip” ou des “bad trip” ou quelque chose comme ça, et ce “tripage” autrement dit, qu’ils vivaient, les amenaient souvent dans une expérience très très dangereuse, très brûlante intérieurement, ou une expérience plus ou moins mystique leur donnait une allure encore plus fanatique que l’ancien religieux.

RG : Il fallait peut-être bénir ces drogues (rires du public).

BdM : C’est-à-dire que ces drogues sont le résultat de la manipulation de l’humanité, c’est le résultat de la manipulation des forces astrales chez l’Homme qui est inconscient. Et d’ailleurs il ne s’agit pas d’être très intelligent pour connaître toute la disposition éthique, si vous voulez, de la drogue. Regardez qui la manipule, qui la vend dans le monde, ce ne sont pas des saints, mais si ce ne sont pas des saints qui la vendent, ce sont des “saints” qui poussent de la vendre, alors c’est intéressant comme phénomène !

RG : Donc l’être qui retournera au Paradis qu’on appelait autrefois le paradis terrestre, rétablira le contact avec les intelligences supérieures, doit déjà sentir en lui une mutation ; je vous demanderais dans un premier temps, de quelle façon se manifeste cette mutation ?

BdM : Cette mutation se manifeste dans un premier temps comme étant une sorte de très grands achalandages dans le mental, c’est comme s’il se produit une surenchère d’activité, une très grande activité dans le mental, beaucoup de pensées, beaucoup de travail dans le mental qui devient extrêmement épuisant pour l’Homme, qui est habitué à rechercher plutôt un mental calme.

Et ce travail devient très très ardu, et ce qui se fait, ce qui se produit, cette énergie commence à entrer dans l’Homme, et c’est un peu comme si vous aviez une pièce avec beaucoup de meubles et que vous entrez… Je ne sais pas moi… Un gros animal dans cette pièce… Il va bouleverser les meubles ! Alors c’est un peu la même chose, cette énergie bouleverse le mental, elle bouleverse le mental inférieur de l’Homme. Et si l’Homme est suffisamment évolué en Esprit, il ne perdra pas contenance, il pourra avoir l’impression peut-être de devenir fou mais il saura quelque part en lui qu’il ne l’est pas.

Et c’est le fait qu’il aura l’impression de devenir fou – parce que c’est normal quand on se fait chambranler comme ça tout d’un coup – mais il y a toujours une partie en soi très intelligente qui fait partie de notre Esprit qui n’est pas astrale, qui est en communication directe avec ces énergies, qui nous fait réaliser que nous ne sommes pas fous. Et après un certain nombre de mois et d’années, ça s’ajuste, ça s’ajuste, et le calme revient, et l’Homme commence à voir la différence entre son intelligence, son intellect qui est astralisé, et son Esprit qui est de l’Intelligence Pure.

Et avec le temps, les corps s’ajustent, l’Homme s’habitue, l’Homme s’habitue à dire des choses qu’il n’a jamais dites, il s’habitue à comprendre des choses qui ne sont pas compréhensibles au niveau de l’intellect, et il commence à réaliser que beaucoup de choses se comprennent mais elles ne se comprennent pas par les voies normales de l’intellect, elles se comprennent par les voies d’un autre niveau d’Intelligence qui fait partie de la sixième race, et qui sera aussi normale dans cent ans qu’aujourd’hui notre plus grande activité cérébrale intellectualisée.

RG : Est-ce qu’on peut dire qu’il entend des voix intérieures ?

BdM : Oui, l’entente des voix intérieures fait partie de deux mouvements ; le premier mouvement d’abord, c’est que lorsque l’Homme prend conscience de cette énergie, ou lorsque cette énergie rentre dans l’Homme, elle passe par les couches astrales de l’Homme, et tout ce qui est astral, les entités qui sont dans les mondes parallèles astraux ne veulent pas que l’Homme devienne intelligent, elles veulent dominer l’Homme. Donc souvent, lorsque cette énergie commence à entrer chez l’Homme, il commence à sentir des voix qui sont plus ou moins concordantes, plus ou moins intelligentes, il y a toutes sortes de conneries, toutes sortes de niaiseries !

Et ce qui est fantastique, c’est que l’Homme, à cause du fait que c’est sa première expérience, il a tendance à y croire, et comme il a tendance à y croire, il devient psychique. Et c’est très peu de temps après qu’il commence à s’apercevoir qu’il se fait réellement – je ne veux pas dire le mot – mais je vais le dire, il se fait “enculer” (rires du public) ! Et après un certain temps, il s’ajuste, il devient un petit peu plus intelligent, il développe du discernement et éventuellement il s’aperçoit du jeu, et éventuellement il rentre dans son Intelligence, et lorsqu’il est dans son Intelligence, il n’est plus influençable. Et c’est ça la mutation, et ça prend un certain nombre d’années.

Et ceux qui – les Hommes sur le globe – ont la vibration pour prendre cette énergie dans le mental, passeront à travers les évènements parce qu’ils les comprendront ; donc les comprenant, ils ne souffriront pas dans l’émotion. Et ne souffrant pas dans l’émotion, ils auront l’Intelligence du sentiment au lieu d’avoir simplement l’émotion du sentiment. Et lorsqu’un Homme est dans l’Intelligence de son sentiment, il a parfaitement accès à son Intelligence, c’est cette Intelligence qui le dirige dans sa vie et éventuellement il sort des situations les plus pénibles, et à la fin d’un cycle naturellement, la situation n’étant pas facile à tous les niveaux, l’Homme passe à travers ces conditions comme s’il n’était même pas affecté.

RG : Au début de la soirée, vous nous avez laissé entendre que l’Homme du paradis avait le contrôle sur la matière ; devant les évènements, l’Homme de la sixième race qui se sera adapté à cette nouvelle vocation de son cerveau puis de son être, sera-t-il capable d’épargner même son corps matière aux destructions de la matière ou des formes ?

BdM : La mutation prend un certain temps, et lorsque l’Homme a commencé à muter, lorsque l’Homme commence… Autrement dit, lorsque l’Esprit se libère de l’âme, si on veut transposer ça dans un domaine ésotérique, la mutation c’est la libération de l’Esprit de l’âme. Si vous prenez l’âme comme un œuf, le jaune d’œuf c’est l’Esprit, et le jaune il faut qu’il sorte de l’œuf. Et lorsque ce mouvement a commencé, il vient un temps où la vibration de l’Esprit est tellement puissante que l’Homme a le pouvoir sur la matière, c’est un pouvoir normal, c’est automatique, ça fait partie de l’évolution ; mais avec cette différence que dans l’évolution, l’ego, autrement dit le conflit entre l’Esprit et l’âme – qui est l’ego – n’existe plus.

Alors le conflit entre l’Esprit et l’âme n’existant plus, l’ego n’est plus là pour rechercher le pouvoir ; le pouvoir fait partie de l’Esprit de l’Homme sur la matière, l’Homme s’en sert selon les lois de son Intelligence, selon son Intelligence, il n’y a plus rien de rattaché au pouvoir qui soit mystifiant. Le pouvoir fait partie de sa conscience naturelle comme l’intelligence intellectuelle du vingtième siècle faisait partie de la conscience naturelle de l’Homme. Alors il n’y a plus de contingence sur l’Homme, l’Homme commence à être maître de la nature et il commence à se créer une nouvelle civilisation.

RG : Sans parler là, de pouvoir, est-ce que l’Homme, devant les évènements de destruction de la planète ou de la matière bientôt, puisqu’on est à la fin du cycle, au début d’un nouveau cycle, sera effectivement capable de s’épargner cette destruction ?

BdM : Non. L’Homme sera obligé de vivre la destruction du cycle.

RG : Lui aussi ?

BdM : Oui, oui, parce que c’est très important pour l’Homme de vivre la destruction du cycle, parce qu’en vivant la terreur de la fin, il pourra mesurer la capacité de son Esprit sur ses émotions. Et c’est la mesure de son Esprit sur ses émotions qui déterminera sa capacité de transcender ou de transmuter tout le matériel astral en lui, et de voir à la destruction de la mémoire astrale en lui, et de pouvoir commencer à comprendre les lois et les mystères de l’invisible. Donc l’Homme est obligé de vivre l’expérience de la fin de cycle et il le vivra.

RG : N’y aura-t-il pas quelques-uns d’épargnés ?

BdM : Le mot “épargnés” n’est pas juste ; ceux qui ne souffriront pas de la fin du cycle, ce sont ceux qui auront été déjà suffisamment préparés avant la fin du cycle. Alors ils seront déjà beaucoup plus prêts de la comprendre. Mais il y aura tellement de force, tellement de connaissances dans le monde, de nouvelles connaissances dans le monde, que les Hommes, qu’ils soient de n’importe quel pays, sauront, reconnaîtront, comprendront, auront accès à cette information, et automatiquement pourront percevoir pour la premère fois que ce qu’ils ont toujours su, que ce qu’ils ont toujours perçu un peu, très loin en eux, doit revenir à la surface. Et ils s’apercevront que cette connaissance fait partie de leur Esprit, et cette force en eux leur permettra de passer à travers les évènements.

RG : Et quand vous dites “passer à travers”, physiquement aussi ?

BdM : Je dis “passer à travers physiquement”, d’ailleurs quand je dis “passer à travers les évènements”, je dis “passer à travers les évènements physiquement”, oui.

RG : Ne serait-pas ceux-là qu’on appelle les “élus” ?

BdM : Ceux que vous appelez les “élus”, sont ceux qui pourront vivre et dépasser les frontières de la mort matérielle et qui seront capables de voir dans l’invisible, et automatiquement voyant dans l’invisible, ils auront un taux vibratoire dans le cerveau qui leur permettra d’entrer en communication télépathique et d’être reconnus par ceux que vous appelez, vous, des “êtres venus d’ailleurs”. Et ce sont ces êtres-là qui seront les premiers à aider l’Homme à la construction de la planète qui sera totalement dévastée.

RG : Là, on se comprend ! (rires du public). De l’autre coté de la médaille, puisque vous nous avez dit qu’il y avait dans l’Univers, dans le Cosmos, dans les hautes Hiérarchies, toujours une dualité et un combat, littéralement entre ces forces, les élus peuvent-ils être élus d’un clan, mais aussi il y a d’autres élus qui le seront par l’autre clan ?

BdM : Si nous employons la formule des élus, c’est une formule qui a été exprimée par des êtres conscients, donc le concept d’élus n’appartient pas à ceux qui font partie des forces astrales ou retardataires de la planète. Il y a effectivement des êtres qui font partie des forces astrales négatives de la planète… (coupure enregistrement)…

(Reprise en cours) (…) De cette race, naîtront les autres et ce qui se passe aujourd’hui sur le globe ou ce qui est contre cette race, ce qui est anti-Homme, n’aura plus de pouvoir sur eux, et éventuellement ça s’éteindra avec les siècles. Parce qu’il faut considérer tout de même que toute la planète ne sera pas détruite, et il faut considérer que les nations aujourd’hui doivent continuer à l’évolution. Il y a la Chine qui a un rôle extrêmement important dans les années 2030, il y a l’Europe, il y a l’Amérique, il y a les pays d’Amérique du Sud, ainsi de suite, ces peuples doivent continuer d’évoluer.

Mais il y aura une explosion sur le plan de l’évolution de ces nations, à cause de la présence sur la Terre d’un nouveau noyau d’Hommes qui auront le pouvoir d’entrer dans l’invisible, de pouvoir communiquer avec l’invisible, de dématérialiser le corps matériel, de téléporter leur corps double, et ce sont ces Hommes qui travailleront et qui influeront sur les gouvernements mondiaux et qui créeront une sorte de trajectoire pour l’évolution des cultures qui existent aujourd’hui, afin qu’il se crée éventuellement sur la planète un “gouvernement mondial”.

RG : Vous venez de parler de trajectoire là, lorsqu’une flèche qui signe une trajectoire atteint sa cible, il y a d’abord une pointe qui entre dans la cible infiniment petite. Y a-t-il des Hommes de la sixième race – plus on recule dans le temps, moins ils sont nombreux, parce qu’ils sont à la fine pointe de la flèche qui arrive avec le cycle – y a-t-il donc de ces Hommes qui se manifestent sur la civilisation humaine depuis très longtemps, qui n’est pas un phénomène depuis quinze ans, vingt ans ? Y a-t-il eu toujours de ces êtres ?

BdM : Il y a toujours eu des initiés, il y a toujours eu des Hommes qui avaient une inflence occulte ou cachée, parce que les initiés en général ont une influence cachée sur l’humanité. Et ces Hommes sont des esprits évolués qui peuvent appartenir à la cinquième ou à la quatrième ou à la sixième, ou à la septième race.

Lorsque nous parlons d’un Homme conscientisé, le terme de la cinquième race, sixième race, ça n’a plus d’importance, nous parlons de cinquième race, sixième race, simplement pour montrer qu’il y a effectivement bientôt une séparation dans l’esprit de l’Homme, qu’il y a sur la Terre des Hommes qui reconnaîtront des choses que d’autres Hommes ne pourront pas reconnaître. Et c’est ça la sixième race ! Alors il y a eu toujours des Hommes dans le passé, qui ont pu reconnaître des choses qui commenceront à être connues bientôt par les Hommes de la cinquième.

RG : Ces êtres pourraient-ils être confondus avec ce qu’on appelle les “guides de lumière”, les êtres qui font partie d’une école de lumière qui est en relation déjà avec les autres plans et avec les civilisations d’outre-espace, et se manifestent ici dans un gouvernement évidemment occulte, invisible, comme vous nous le dites, et qui rentrent en relation avec certains organismes, ou certaines personnes, certains groupes de personnes ?

BdM : Ça dépend, ça dépend comment vous employez le terme “guides de lumière”, tout ce qui est dans l’invisible est lumière, que vous soyez dans l’astral c’est lumineux, mais c’est une lumière qui est différente ; une personne par exemple qui regarderait dans la foule ici avec d’autres yeux, verraient qu’il y a des Hommes qui n’ont pas de luminosité, ils ont simplement une coque d’énergie, une aura d’énergie, ils sont comme des morts-vivants. Et ensuite il y en aura d’autres qui auront de la lumière près des yeux, dans cette région-là.

Alors si nous parlons de Lumière, dans le sens strict du terme, nous devons parler de ces êtres qui ont de l’Esprit. Alors, un Homme qui a de l’Esprit a automatiquement de la Lumière. Un Homme qui est communication avec des intelligences, à cause de son pouvoir d’Esprit, automatiquement est en contact avec d’autres êtres de lumière. Donc les êtres de lumière ne sont pas seulement les êtres qui sont dans l’invisible, il y a des êtres de lumière sur la Terre, mais nous ne voyons pas leur lumière parce que nous n’avons pas les yeux pour voir.

Donc il faut comprendre, que lorsque nous employons le terme générique “d’êtres de lumière”, il faut le comprendre bien, parce qu’il y a des êtres qui sont lumineux, qui ont une certaine luminosité dans l’astral, et qui ne sont pas des êtres en évolution, c’est-à-dire que ce ne sont pas des êtres qui travaillent pour l’Homme, ce sont des êtres défunts, ce sont des êtres qui veulent retourner à la matière, souvent même ce sont des maîtres qui ont encore des choses à apprendre, et ce sont des êtres qui font un certain travail qui peut être bon ou qui peut être retardataire, selon leur niveau d’évolution.

Ce que l’Homme a besoin de réaliser lorsqu’il parle des êtres de lumière, c’est que lui-même doit être Lumière. Si l’Homme est Lumière, il sera en contact avec des êtres de lumière ; s’il n’est pas lumière, s’il est simplement “astralité”, à ce moment-là il sera en contact avec des êtres qui sont aussi “astralité” qui, pour lui, seront lumière. Et c’est ça la différence.

Un Homme qui est Lumière, qui a son Esprit, est libre de l’astralité en lui, il est ibre de l’astralité du monde, il peut voir à travers l’astralité du monde, à travers ce que vous appelez le mensonge cosmique, et à ce moment-là il peut être en communication avec des êtres de lumière, mais non pas d’une façon diminutive, non pas dans un sens de domination. Les êtres de lumière ne dominent pas l’Esprit de l’Homme. Ils sont là pour canaliser vers lui à travers le Soleil une énergie qui le sert sur le plan matériel. Lorsqu’il change de plan, qu’il retourne à ces sphères, à ce moment-là il est comme eux.

Tandis que les êtres qui sont dans des dimensions lumineuses qui est l’astral, et certaines de ces dimensions sont très très lumineuses, mais ce n’est pas la même lumière, ces êtres-là ont tendance à dominer l’Homme et c’est à ça qu’il faut faire attention. Moi je connais un homme qui se fait dire dans sa tête – parce qu’il entend dans sa tête – qu’il est en communication avec le Christ, alors qu’est-ce qui se produit ? Il se produit chez lui un sentiment spirituel très très développé, même fanatisant, donc il perd son Esprit et il n’a conscience que de la communication avec un monde parallèle qui est astral, et n’ayant pas son Esprit encore, il n’est pas capable de voir à travers le jeu !

C’est facile quand une entité dans l’astral vous dit que c’est le Christ qui vous parle, vous n’êtes pas là pour voir si c’est ça, ou c’est St Jean Baptiste ou c’est la Ste Vierge ! Et la première chose que nous nous apercevons, c’est que tout partout dans le monde, il y a des “St jean Baptiste” qui parlent à tout le monde, des “Vierge(s)” qui parlent à tout le monde, et des “Christ(s)” qui se promènent partout. Et à un certain moment, là il y a un éclatement, c’est qu’on s’aperçoit que le Christ a dit au type : “Mais va donc quelque part dans le monde détruire les peintures au Vatican”… Ah ! Là, si le Christ vous dit de détruire les peintures au Vatican, vous êtes mieux de “checker” sa carte d’identité, vous comprenez ?

Alors c’est ça le problème de l’Esprit, et l’Homme doit avoir, doit toucher à son Esprit et c’est ce qui se produit présentement, c’est qu’il y a une vibration tellement forte dans le monde qu’elle fait vibrer l’Esprit de l’Homme. Et comme l’Esprit de l’Homme est enrobé d’astralité, naturellement au début, il a l’impression de devenir fou, mais si son Esprit est suffisamment fort, il passera à travers et un jour il verra l’illusion.

RG : En dehors des jeux de l’Esprit, comme la fourmi ne se rend pas compte de l’Homme qui l’observe en laboratoire, comme c’est toujours celui d’en dessous qui ne se rend pas compte de celui qui est au-dessus, encore faut-il qu’il se retourne la tête vers en haut pour voir ce qui vient d’en haut, ces êtres qui sont déjà de la sixième race ou ces êtres qui ne sont pas prisonniers ni du temps, ni de l’espace, ces êtres, ce sont eux qui observent l’humanité, ce sont eux qui choisissent ceux avec lesquels ils veulent bien entrer en communication ?

BdM : Oui, parce que lorsqu’un Esprit est incorporé dans une matière, il a besoin d’être alimenté ; alors pour que l’Esprit de l’Homme soit alimenté, il faut qu’il soit donné de l’information. Qu’est-ce que c’est de la connaissance ? Qu’est-ce que c’est de l’intelligence ? C’est le passage du courant de ces entités qui sont dans des planètes très évoluées, à travers le système solaire, qui vient vers là ! Donc l’Homme reçoit et l’Homme crée.

Si l’Homme ne recevait pas de ces Intellgences, il ne pourrait pas créer parce qu’il ne se produirait rien. Il faut que l’Homme soit allumé, alors l’Homme, pour le moment ou pendant l’involution n’était pas allumé, il était simplement, il fonctionnait en terme de sa mémoire, il allait chercher dans sa mémoire le matériel. Donc il a créé une civilisation progressive, mais il n’a pas créé une civilisation créative.

Et lorsque l’Homme va entrer en contact, lorsque l’Homme va prendre conscience de son Esprit, son Esprit, il va développer son identité, il va entrer dans son Intelligence, et ce courant qui part de ces plans à travers le Soleil vers l’Homme, vers la Terre, va alimenter l’Homme, et il se fera une plus grande fusion, plus grande fusion, une plus grande… Et un jour la fusion entre l’Esprit de l’Homme et ces êtres sera totale. Et à ce moment-là, l’Homme sera capable de transmuter complètement sa matière.

RG : Beaucoup d’appelés et quelques élus ?

BdM : Oui ! Oui, c’est normal, beaucoup d’appelés parce que tous les Hommes sont en évolution, tous les Hommes vont vers l’Intelligence au cours des siècles, au cours des millénaires, mais tous les Hommes ne peuvent pas être dans cette même expérience dans un même temps, parce que tous les Hommes n’ont pas le même stage d’évolution. Il y a des Hommes qui, aujourd’hui, sont prêts pour cette expérience, et il y a d’autres Hommes qui le seront dans trois-cents ans, dans quatre-cents ans, ainsi de suite. C’est normal !

RG : Vous nous avez dit tantôt que ce n’est pas tout le monde qui a de la lumière, ce n’est pas tout le monde qui, donnant l’exemple dans la salle, a une lumière en lui, l’Esprit est allumé comme vous dites tantôt, donc ce n’est pas tous les Hommes qui sont appelés ?

BdM : Non, non, non, parce que pas tous les Hommes ont un Esprit suffisamment vibrant pour que la lumière de l’Esprit transperce la lumière astrale. Donc si vous les regardez ces Hommes, vous voyez simplement une coque, simplement une coque, c’est souvent comme des morts-vivants ; et lorsqu’il y a de l’Esprit, vous le voyez ici ; il y a beaucoup d’Esprit, ça peut aller totalement autour du corps.

RG : Donc ce sont ceux-là qui sont appelés ?

BdM : Ce sont ces Hommes qui seront appelés, ce sont ces Hommes qui seront perçus dans les Éthers par les Intelligences, et c’est là que la connexion se fait.

RG : Retournons en arrière un peu, en se demandant, mais dans quelle condition vit celui qui n’est pas allumé, celui qui n’est pas même appelé, comment sent-il qu’il n’est pas appelé, d’abord, est-ce qu’il le ressent ?

BdM : On ne souffre pas de ce qu’on ne connaît pas. Si vous alliez en Afrique aujourd’hui, que vous dites que vous avez une belle télévision à la maison, que vous allez manger au restaurant au trente-sixième étage, il va penser que vous êtes fou. Il est bien mieux avec ses marmites, puis ses “bibittes” (rires du public).

RG : Pourtant, vous nous disiez tantôt, pour passer les évènements, on va les passer sans souffrir quand on est conscient ? Mais alors, si on ne le sait pas, on ne souffrira pas – vous nous disiez tantôt – et ce sont les êtres qui vont souffrir dans le fond ?

BdM : Il y a deux sortes de souffrance. Il y a la souffrance inconsciente et il y a la souffrance consciente. Les Hommes qui se conscientisent dans le monde aujourd’hui souffrent de souffrance consciente, et c’est cette souffrance-là qui crée la transmutation des corps, qui les prépare vibratoirement à la déchirure du voile entre l’astral et l’Esprit, à leur Intelligence.

Les Hommes, l’humanité en général souffre, peut souffrir ; le type qui a cinq enfants aujourd’hui qui perd son job, il souffre, mais c’est une souffrance psychologique, c’est une souffrance qui est totalement subjective, ce n’est pas une souffrance objective. Ce n’est pas une souffrance qui est le produit d’un contact avec des Intelligences, c’est une souffrance de tous les jours, et si le climat économique demain se rétablit, il va être content, il va être heureux, ainsi de suite.

RG : Bon, maintenant, dans les appelés, dans les élus, il y a ceux qui vont aller vers la Lumière, vers les plans de l’Éther. On parle d’un antéchrist qui va aussi marquer au front ou quelque part, les Hommes, d’un 666, ils auront le signe dans la main, ils seront eux aussi élus. Les élus sont pour le bien et les élus sont pour le mal ?

BdM : Non, non. Ça, c’est de la morale. Le mot “élus”, ce sont des mots qu’il faut éliminer du vocabulaire humain ça ; tous les mots qu’on emploie, les élus, aussitot qu’on parle d’élus, les orteils nous tournent dans les pieds, aussitôt qu’on parle de péché, l’antéchrist, les cheveux nous rougissent sur la tête, ce sont des mots, nous sommes prisonnniers des mots, les Hommes.

Il y a des êtres qui se conscientiseront, c’est-à-dire qu’il y a des êtres qui deviendront conscients, c’est-à-dire qui prendront contact au niveau de leur Esprit avec des Esprits qui sont dans l’invisible. Autrement dit, il y aura des Hommes qui auront le pouvoir de communiquer télépathiquement avec les plans, et il y aura des Hommes qui auront le pouvoir de voir dans l’invisible comme ils voient dans la matière. Ce sont ce que vous appelez vous, “des élus”.

Bon, si vous leur dites à eux autres qu’ils sont élus, ils vont dire : “Bon, ben, si tu penses que je suis élu tant mieux ! Ça, c’est de votre affaire.” Ils ne sont pas intéressés ces Hommes-là à être élus, comprends-tu ? Ils sont intéressés simplement à faire ce qu’ils ont à faire sur le plan matériel. Alors le mot “élu” c’est un mot, c’est un concept moral, religieux, mystique, patati patata, qui fait partie de toute la bouillabaisse spirituelle des deux derniers millénaires, qui a énervé tout le monde, qui l’énerve encore plus… Là, les Témoins de Jéhovah là, qui sont des élus, puis ensuite il va y en avoir une autre bonne qui se croit des élus, puis… (rires du public).

C’est évident que si vous appartenez à une église, vous êtes élus, sans ça vous n’iriez pas ! Les gens ne sont pas assez fous, c’est normal qu’un type qui devient Témoin de Jéhovah, que lui il se sente élu, il ne faut pas les réprimander pour ça, c’est normal. Puis si vous êtes un mooniste, vous êtes élu aussi, si vous êtes un autre, ben, vous êtes élu. Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que l’élection est individuelle ! (rires du public). En attendant, ben, restez dans le “party”. On se cherche en rond !

RG : Alors, s’il y a une dualité dans le domaine de l’Éther, cette dualité-là cherche aussi de part et d’autre à gagner des adeptes par leurs églises ?

BdM : L’astral travaille de cette façon, l’Intelligence, non ! Parce que l’Homme ne peut pas avoir accès à de l’Intelligence sans qu’il soit totalement individualisé. Ce qu’il y a de plus merveilleux dans le domaine de l’Intelligence de la nouvelle race, de la conscience supramentale, c’est que l’Homme est individualisé, qu’il a sa propre identité, il peut travailler, il peut construire avec des Hommes. Mais il n’y a plus de domination collective.

La différence entre l’astral, autrement dit la différence dans cette polarité entre les forces de l’Intelligence et les forces de l’astral, c’est que dans le domaine de l’astral, tout est domination, tout est imposé, tout est croyance. Tandis que dans le domaine de l’Intelligence, ça n’existe pas ça, parce que l’Homme qui est dans l’Intelligence, il est dans l’Intelligence.

Autrement dit, il est intelligent, et si on est intelligent, on devient de plus en plus individuel, on découvre notre propre identité. Parce que l’Esprit de l’Homme, c’est une force créative, et lorsque l’Esprit de l’Homme est libre de l’astralité, à ce moment-là elle devient une force créative. Et à ce moment-là, il n’y a plus de domination, il n’y a plus de secte, il n’y a plus d’appartenance, il n’y a plus de maître, il n’y a plus rien, c’est l’Homme créatif, individualisé, qui sait reconnaître les illusions de la forme, qui a le discernement dans son Intelligence et qui est capable de créer avec son énergie, ainsi de suite, selon son niveau d’évolution.

RG : Depuis quelque temps, ici dans la province de Québec, je rencontre de plus en plus de gens qui me disent, quand je leur parle, ils s’arrêtent puis ils regardent au ciel ou je ne sais pas trop où, ils me disent : Ça me dit telle affaire… Je leur pose une question… Attends une minute, je vais attendre qu’ils me répondent… Ah ! OK. J’ai la réponse… Ils me donnent leur réponse. Ces êtres-là me semblent manipulés et pas intelligents, parce que ce n’est qu’un canal par lequel d’autres parlent, ils ne sont pas libres, ils sont dominés par les autres qui se servent d’eux pour parler.

BdM : Je vous ai dit au début de la conversation que lorsque l’Esprit commence à éclater dans l’Homme, lorsque l’œuf commence à vouloir sortir du blanc, le jaune commence à sortir du blanc, à ce moment-là il y a une grande activité dans le mental, et lorsqu’un être commence à vous dire : “Ça me dit que”, il est déjà en voie d’évolution vers l’Intelligence, mais ce n’est pas fini ! S’il se prend au sérieux, là, il n’est pas intelligent.

Avec son expérience, il apprendra à ne pas tout croire ce qui se passe dans la tête, et éventuellement il n’aura plus besoin de dire : “Ça me dit que”. “Il dira que”, il aura une plus grande fusion entre l’Intelligence et son Esprit. Alors cette période-là, elle fait partie de la mutation, tous les Hommes de la sixième race la connaîtront cette période-là. Tous les Hommes qui iront vers la sixième race seront à un certain stage, obligés d’écouter dans leur tête, parce que la pensée devient beaucoup plus objective.

Et comme la pensée est beaucoup plus objective, à ce moment-là, il y a communication entre, souvent, les très hauts plans de l’astral qui préparent l’Homme à l’éventualité d’une communication télépathique avec l’Intelligence. Mais tant que ce travail n’est pas fini, il y a une “superimposition” d’une Intelligence sur le plan astral qui, si le cas est heureux, est une Intelligence créative, parce qu’il y a des gens, des êtres dans l’astral qui sont des êtres évolués, les maîtres, ce que vous appelez les guides spirituels, sont des êtres qui aident l’Homme, l’Homme peut communiquer avec eux, mais ces êtres-là travaillent avec l’Homme selon les lois qu’eux connaissent, et que l’Homme n’a pas encore découvert.

Donc dans son expérience, l’Homme apprend à découvrir qu’une des lois fondamentales de l’Intelligence ou de l’évolution de l’Homme vers l’Intelligence, c’est d’en arriver à ne pas croire ce qu’il reçoit, mais simplement de savoir que ce qu’il reçoit est précis, et pour savoir que ce qu’il reçoit est précis, il faut qu’il ait la vibration ; c’est-à-dire qu’il faut que son mental soit très bien ajusté à cette énergie, et ensuite, tout va de soi !

RG : Se pourrait-il que la période de transition où ils vont dire : “ça me dit que”, “attends qu’ils me donnent la réponse”, cette période de transition s’apparenterait à la période d’inadaptation à quelqu’un qui est au début de l’alcoolisme, où quand il goûte à ça, ça goûte mauvais mais il s’adapte, ou quelqu’un qui commence à goûter de la drogue, dans les premiers temps, c’est des expériences qui le choquent, qui le font souffrir.

Mais dans le domaine du supramental dont vous nous parlez, il y a une courte période de temps où on s’aperçoit que la personne doit s’adapter à la manipulation qu’il va subir par la suite de façon beaucoup plus naturelle, sans avoir à manifester cette inadaptation qui est, dans le fond, le fusible qu’on empêche de sauter en lui disant : Oui, je te le dis, mais arrête de dire que je te le dis, il faut que tu passes par toi-même à l’avenir, il ne faudra plus que tu passes par un intermédiaire.

BdM : C’est un phénomène de l’ego, ça ! Comme l’Homme a de l’ego, autrement dit l’ego n’est pas encore ajusté, il y a encore beaucoup d’astralité, alors c’est très difficile pour un Homme de recevoir de l’information des autres plans et de se l’accaparer comme si ça venait de lui ; parce que pour pouvoir accaparer de l’nformation qui vient d’un autre plan vers soi, sans que l’ego vibre, il faut que beaucoup de travail ait été fait.

Alors comme l’ego est encore vibrant, comme l’ego est encore égocentrique, comme il y a encore de l’egocentricité dans l’Homme, l’Homme, à cause de sa grande spiritualité – parce que ces Hommes-là ont une très grande spirtualité – vont dire : “Ça me dit que” ; c’est très difficile à l’ego de dire : “C’est final” par lui-même, il est obligé de dire : “Ça me dit que”.

Et lorsqu’il a suffisamment souffert – son ego – lorsque la dualité est suffisamment détruite, lorsque le conflit entre l’Esprit, l’astral, est illuminé, l’Homme n’a plus à dire : “Ça me dit que”. Mais le phénomène de “ça me dit que” est toujours là parce que la communication est toujours là. Ça part des plans, ça passe par le Soleil, ça entre dans l’Homme, donc l’Homme est toujours récepteur.

L’Intelligence c’est un phénomène de réception mais lorsque l’ego est ajusté, l’Homme n’a pas besoin toujours d’invoquer la source, il est attaché à la source, il fait partie de la source, il y a unification entre lui et la source, donc l’Homme dit : “C’est final”. Mais il faut que l’ego soit ajusté sinon l’Homme se sentirait orgueilleux, se sentirait mal à l’aise dans sa peau. C’est un phénomène psychologique normal.

RG : L’énergie qui passe par les étoiles, par le Soleil qui est une étoile plus proche de la Terre, cette Énergie qui vient des plans – très supérieure, vibratoire – est amenée par ce qu’on appelle Lucifer, le porteur de lumière ?

BdM : Non, la fonction de Lucifer a été de créer des matières denses pour que puissent, éventuellement, évoluer sur le plan matériel, ce que nous appelons des Hommes. C’est une question très intéressante ça, parce que je vais la répondre dans un autre contexte. Il y a deux sortes de Lumière dans le cosmos, il y a la Lumière de l’Intelligence et il y a la Lumière de l’Absolu.

La Lumière de l’Intelligence c’est une lumière qui fait partie de l’Absolu, mais qui est coordonnée par toutes les planètes ensemble, c’est-à-dire qu’il y a dans le cosmos, un son. Et toutes les planètes… Si l’Homme était capable de sortir de son corps matériel, il pourrait écouter le son de toutes ces planètes-là, et le son de toutes ces planètes, c’est le bruit que fait la Lumière quand elle passe dans les Éthers absolus. Et ce son fait partie de la conscience qu’ont utilisé ce que nous appelons “les forces lucifériennes” pour créer l’atome matériel.

Et si l’Homme était capable de sortir de son corps matériel et de rentrer dans la conscience de l’atome, il entendrait encore le son, parce que dans un atome, il y a un son. Et c’est là qu’il y a une différence entre la lumière luciférienne et la Lumière de l’Intelligence. La lumière luciférienne, c’est une lumière qui n’appartient pas à l’Absolu, c’est une lumière qui est le produit de la condensation inévitable de toute la réaction sonore et lumineuse dans le cosmos dans les espaces absolus, pour qu’éventuellement, puisse se propager, dans tous les espaces absolus, suffisamment de feu pour qu’éventuellement, suffisamment d’atomes puissent être créés afin de donner la possiblité d’introduire dans ces espaces absolus, des matières solides qui sont devenues au cours des éons, des planètes !

Donc si nous parlons de l’Intelligence, de la Lumière, nous devons considérer la Lumière comme étant une énergie qui est indifférenciée. Tandis que la lumière luciférienne, elle est différenciée. Et la Lumière qu’utilisera l’Homme de la sixième et de la septième race, l’Homme Jupitérien, ainsi de suite, cette Lumière qu’utilisera l’Homme sera indifférenciée, et elle sera différenciée par lui. Donc l’activité luciférienne cesse lorsque l’Homme lui-même devient capable de différencier la Lumière. Et ceci se produira avec la nouvelle évolution, c’est pour ça que nous disons que l’Homme sera maître de la nature.

Mais pour que l’Homme devienne ou ait accès à cette maîtrise de la nature, il a fallu que l’Homme soit, donc il a fallu que les planètes soient, donc il a fallu que la relation parfaite entre la Lumière et le Son soit maintenue par des forces, par des Intelligences, que nous appelons “lucifériennes”.

Mais c’est très important pour l’Homme de comprendre que de l’Intelligence, c’est une énergie indifférenciée qui devient différenciée, seulement quand l’Homme est dans son Esprit, et qu’il est capable de la manipuler. C’est pourquoi, si nous revenons à ce que vous disiez il y a une minute, tant que l’Homme sera obligé de dire : “Ça me dit que”, il ne sera pas capable de différencier l’énergie, il sera simplement capable de recevoir l’énergie de la forme. Et la forme sera déjà contenue dans l’astralité de sa conscience, donc elle n’aura aucun pouvoir sur la matière.

Lorsque l’Homme ne sera plus capable de dire, de se diviser en deux, ou de perdre son identité, ou d’être obligé de se rapprocher sentimentalement, émotivement, astralement, de l’Absolu, pour prendre cette énergie, il pourra canaliser cette énergie, la faire venir vers lui, la transmuter dans la matière et créer un nouveau domaine, qui sera “post-luciférique”, et la nouvelle civilisation sera “post-luciférienne”, c’est-à-dire que la nouvelle civilisation sera créée par l’Homme, les conditions occultes, invisibles, de cette civilisation seront créées par l’Homme, et elles seront totalement libres des influences lucifériennes.

C’est pourquoi d’ailleurs l’Homme aura le pouvoir sur la gravité, son corps sera totalement libre de la gravité parce que la gravité est la façon dont se sont servies les forces lucifériennes pour maintenir dans la conscience atomique suffisamment de présence lumineuse pour que, les atomes s’attachant ensemble, créent une cohésion qui est devenue : les systèmes planétaires.

Si nous regardons par exemple la structure maléfique du Soleil et que nous regardons la structure maléfique de la planète Terre, pour prendre simplement ces deux éléments, nous reconnaissons que ce qui est dans le Soleil et qui est maléfique, c’est tout ce qui est en dehors de son “core” (noyau), ce que les Anglais appellent le “core”. Le centre du Soleil, le centre (inaudible)?? du Soleil n’est pas soumis aux lois de la gravité, c’est-à-dire que le centre du Soleil est un centre d’énergie indifférenciée qui est fait d’Esprit, et ce qui est autour du Soleil, sa croûte qui éclate toutes les onze années, en feu, est sous le contrôle de ces forces. Les éclatements du Soleil tous les onze ans sont le produit de la sortie de ces énergies spirituelles du Soleil, et la croûte du Soleil elle est luciférienne.

Et lorsque l’Homme sera suffisamment dans son Éther et qu’il pourra voyager et aller en Esprit sur le Soleil, il verra que sur le Soleil, il existe des bandes d’énergie qui sont tellement denses que ce sont ces bandes d’énergie qui donnent au Soleil son très grand volume. Le Soleil, dans le fond, est très, très, très petit et très condensé. Et la raison pour laquelle le Soleil a un si grand volume, c’était justement pour permettre qu’il y ait équilibre au niveau des forces gravitaires qui font partie du domaine luciférien.

Mais les Intelligences, l’Esprit du Soleil a un très très petit diamètre et il est très très condensé, mais sa puissance est tellement grande qu’elle empêche, qu’elle empêche le Soleil d’absorber les planètes. Ce sont ces forces-là qui empêchent le Soleil d’absorber les planètes, c’est pourquoi les forces centrifuges sont créées par l’Intelligence et les forces centripètes créées par les forces lucifériennes.

mise à jour le 22/06/2024

Retour en haut