RG-29a Fusionné ou possédé

“RG : Il ne fait pas de théâtre. C’est un bonhomme qui en 1969 vivait comme tout le monde, avait suivi des études comme tout le monde. Puis un beau jour, il a été frappé par ce qu’il a appelé lui-même le supramental. Ça veut dire qu’à partir de là il n’était pas malade mental, mais il a entendu une voix qui …”

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.

Première partie

Richard Glenn (RG) : Il ne fait pas de théâtre. C’est un bonhomme qui en 1969 vivait comme tout le monde, avait suivi des études comme tout le monde. Puis un beau jour, il a été frappé par ce qu’il a appelé lui-même le supramental. Ça veut dire qu’à partir de là il n’était pas malade mental, mais il a entendu une voix qui lui a parlé et ça l’a habitué graduellement à rester “tuné” sur cette communication qu’il avait avec des Intelligences parfaites.

Quand Bernard de Montréal parle d’un sujet – je l’ai présenté devant des physiciens, devant des médecins, devant des archéologues, devant toutes sortes de scientifiques qui ont des fonctions bien précises – et à chaque fois Bernard parle avec les termes de ces gens-là comme s’il avait connu ça, comme s’il avait étudié ça parfaitement.

C’est un phénomène mais ce qui est phénoménal en lui, ce n’est pas justement le côté théâtral. Ce soir, on va aborder très directement ce qui le touche lui, de près… Il n’aime pas qu’on parle de lui. Mais ce soir, je le mets selon mon habitude, au pied du mur, parce que c’est bien beau d’entendre des voix qui lui donnent des informations précises, c’est qui ces voix-là ?

On pourrait parler que c’est Ahriman le seigneur des Ténèbres – qu’on l’appelle Satan-Lucifer-Belzébuth – qui communique avec lui. Ça pourrait être aussi son imagination fertile qui fait qu’à un moment donné, un gars… Et puis, il y en a à la Maison Grise, l’Université Grise de l’Est, qui est remplie de ces gars-là qui entendent des voix, puis ils ont toujours raison dans ce qu’ils disent, parce qu’à un moment donné ils se construisent psychologiquement de façon précise et rationnelle toutes sortes d’arguments, ce qui fait qu’ils ne peuvent plus se contredire à un moment donné.

Alors Bernard de Montréal serait-il victime de sa propre imagination très créative ? Alors ça promet d’être raide. J’essaierai d’être à votre place puis de lui poser les questions que vous auriez pu lui poser. De toutes façons, si j’en oublie, à la deuxième partie de la soirée, eh bien vous écrirez vos questions sur des papiers, puis je les lui transmettrai. Bon, alors bonne soirée tout le monde !

Maintenant Bernard de Montréal. Bernard de Montréal que l’on rencontre depuis maintenant quatre, cinq ans, en conférence ou en symposium de fin de semaine, nous dit être en communication, fusionné avec le supramental. Fusionné, en chimie ça veut dire que les deux ne font qu’un parce qu’il y a fusion. C’est par le Feu. Vous nous parlez de l’Initiation solaire qui est évidemment une manifestation du Feu, de la Lumière.

Alors Bernard de Montréal, je me pose trois questions : Fusionné ou possédé par des esprits qui pourraient vous faire dire ou faire faire ce qu’ils veulent en dehors de votre libre arbitre puisque vous dites ne plus en avoir, ne plus penser non plus. Fusionné ou possédé ? Ou alors fusionné ou imaginatif ? À un moment donné, l’imagination créative vous a fait penser des choses, conclure des choses, et un beau jour ça devient une vérité pour vous, rationnelle, rationalisée comme diraient les psychologues. Ce qui fait qu’aujourd’hui vous ne pouvez plus vous tromper ni vous contredire, et tout ce que vous amenez fait partie d’un développement très intelligent et n’a rien à voir avec la présence d’esprits invisibles.

Bernard de Montréal (BdM) : Alors, le sujet de la fusion ou de la possession c’est un sujet très important pour l’Homme, c’est aussi un sujet extrêmement intéressant, c’est un sujet qui est très simple, mais qui peut apparaître très complexe lorsqu’on est en dehors du sujet. Pour comprendre la différence entre ce que vous appelez la possession et la fusion, il faut d’abord établir la différence entre les deux. Établir la différence dans ce sens que l’intelligence qui est le seul outil de l’Homme, doit être capable d’expliquer la différence. Si on n’est pas capable d’expliquer la différence entre deux phénomènes, on est prisonnier d’un phénomène ou de l’autre.

Si on peut expliquer la différence ou les lois phénoménologiques de l’esprit concernant un phénomène quelconque, à ce moment-là on peut tirer au clair le réel, de l’imagination, et on peut tirer au clair le réel de l’impression, on peut tirer au clair la puissance du réel sur l’intelligence de l’Homme.

La différence fondamentale entre la possession et la fusion, c’est que dans le cas de la fusion, c’est l’âme qui est régie par ce qu’on appelle l’ajusteur de pensée. Tous les Hommes ont un ajusteur de pensée. La preuve c’est que tous les Hommes pensent. Mais tous les Hommes n’ont pas encore percé le voile du phénomène de la pensée, de sorte que les Hommes ne sont pas conscients de leur ajusteur de pensée.

Si les Hommes étaient conscients de leur ajusteur de pensée, ils verraient, réaliseraient, que leur intelligence – même leur intelligence de tous les jours – est directement le produit créatif de leur intelligence. Autrement dit dans des termes plus simples, il y a toujours un penseur derrière celui qui pense. D’ailleurs c’est la fondation même de la pensée occulte ou ésotérique, et c’est la fondation même aussi de la pensée chrétienne, on dit toujours par exemple dans le cas de la pensée chrétienne ou de la pensée religieuse, ou occidentale, ou du Moyen Orient, ou orientale, on dit toujours que l’Homme a en lui un ange gardien. Ce sont des termes plus simplistes mais qui révèlent quand même la présence dans l’Homme d’une intelligence qui veille à son évolution.

Mais l’Homme ne connaît pas les mondes invisibles parce que l’Homme n’a pas accès aux mondes invisibles, et lorsqu’on n’a pas accès à quelque chose, on ne peut pas le connaître parce qu’on n’a pas les moyens de pénétrer dans ce quelque chose. Si l’Homme avait accès aux mondes invisibles comme il a accès au monde matériel, il verrait que dans les mondes invisibles, il y a des gouvernements, il y a des civilisations, il y a des hiérarchies, et il verrait aussi qu’il y a au-dessus des hiérarchies gouvernementales, des hiérarchies coordonnatrices.

Autrement dit il y a des Intelligences qui coordonnent les activités des gouvernements invisibles, qui coordonnent les activités des gouvernements matériels physiques. Mais l’Homme n’a pas accès à ces mondes parce que l’Homme n’est pas encore dans sa pleine évolution. Et comme l’Homme est encore sous l’influence de l’impression de sa pensée subjective, il ne peut pas absorber l’énergie de l’Intelligence supramentale. Et automatiquement, il en est exclu sur le plan du pouvoir de l’Intelligence mais il n’en est pas exclu sur le plan de l’action de l’Intelligence.

Si l’Homme était inclus dans l’action du pouvoir de l’Intelligence des forces qui coordonnent les activités au-dessus des gouvernements invisibles, à ce moment-là l’Homme serait en communication mentale et télépathique avec les Intelligences ou l’Intelligence, ou le principe de l’Intelligence qui régit l’évolution des univers. Mais ceci ne nous clarifie pas sur le problème de la possession.

La possession c’est un phénomène personnel, ce n’est pas un phénomène cosmique. La possession c’est l’empire d’un esprit sur l’esprit de l’Homme. La fusion c’est l’unité, “l’uniticité” de l’Intelligence, du principe de l’Intelligence avec l’âme de l’Homme. Tous les Hommes au cours de l’évolution devront un jour fusionner, être UN au niveau de l’âme avec le principe de l’Intelligence, le principe de la Volonté et le principe de l’Amour.

Dans le cas de la possession, l’individu au niveau de son esprit personnel, de ses pensées personnelles, de son imagination personnelle – qui fait partie de la qualité de la pensée personnelle – est sous l’empire d’une autre intelligence, d’un autre esprit qui fait partie d’un monde invisible qu’on appelle dans le jargon ésotérique, le monde de l’astral ou le monde des esprits.

Et un Homme qui est sous l’empire ou qui vit sous l’empire de la possession, vit la même angoisse qu’un Homme qui vit l’expérience de la fusion dans ses tout débuts. Parce que lorsque l’Homme dans sa condition existentielle, dans la condition qui lui permet de vivre l’expérience du libre arbitre jusqu’au jour où il puisse être libre, cet Homme a besoin de se croire libre en pensée. Il a besoin de vivre son libre arbitre, l’illusion de son libre arbitre, jusqu’au jour où il puisse entrer dans la fusion de son intelligence avec l’Intelligence du supramental.

Mais un Homme qui est sous l’empire d’une intelligence dans le monde de l’astral, dans le monde des esprits, ne peut pas vivre cette expérience d’une façon continue, c’est-à-dire qu’il est obligé de vivre la possession, l’illusion de la possession, la forme de la possession, ce qui lui est imposé par l’autre esprit dont il est l’esclave ou dont il est le prisonnier; il est obligé de vivre cette possession jusqu’au jour où il puisse soit la détruire ou être détruit par elle. La possession est l’emprise d’un esprit, non pas d’un principe, mais d’un esprit sur l’esprit de l’Homme.

Et un Homme qui est moindrement faible en volonté succombe à la possession. Et dans toute forme de possession, surtout si cette possession va jusque dans l’expérience des rites de la magie noire, il vient un moment dans la vie de l’Homme ou cet Homme ne peut plus contrôler sa vie ; c’est-à-dire qu’il ne peut plus vivre de sa vie, c’est-à-dire qu’il ne peut plus assumer sur le plan matériel une responsabilité psychologique dans ses actions.

Et s’il ne peut plus ou s’il arrive un jour à ne plus pouvoir assumer de responsabilités psychologiques dans ses actions – à cause de la puissance vibratoire de cet esprit sur le sien – il est automatiquement dominé par cet esprit. Et un jour cet esprit l’amènera à la destruction, parce qu’un esprit qui domine un Homme est automatiquement un esprit retardataire. C’est contre les lois de l’Ordre, c’est contre les lois de la Beauté, c’est contre les lois de l’Amour, c’est contre les lois de l’Intelligence, c’est contre les lois de la Volonté, c’est contre les lois cosmiques de contrôler un Homme.

Si les forces cosmiques, si les forces qui coordonnent l’évolution des gouvernements invisibles et l’évolution par ricochet des gouvernements ou de l’évolution matérielle, si ces forces fusionnent avec un Homme, il est évident que dans l’expérience du choc vibratoire, cet Homme vit une période où il ne sait pas ce qui lui tombe sur la tête. C’est normal.

Mais si ces forces sont de la lumière, si ces forces représentent le principe de l’Intelligence sur une planète, si ces forces sont réelles, si ces forces n’agissent pas pour le bien être de l’individu mais pour l’évolution de l’humanité, à ce moment-là les forces sont cosmiques. Et éventuellement lorsque les principes de l’Homme, le corps émotionnel, le corps mental, le corps vital, lorsque ces principes seront harmonisés, balancés après le choc, l’Homme se réalise automatiquement dans une autre perspective, il se voit dans une autre condition, il se voit sous une autre condition et comprend tout.

Il comprend tout parce qu’il n’a rien à comprendre sur le plan subjectif, autrement dit il n’a plus à penser. Et lorsque l’Homme n’a plus à penser, qu’il n’est plus capable de penser et qu’il est en syntonicité mentale avec les forces créatives qui dirigent l’évolution, son état mental, son état émotionnel, son état vital correspond de plus en plus à une harmonie intrinsèque entre ces forces et lui-même.

Et lorsqu’il y a harmonie entre ces forces et lui-même – ce qui est le résultat de l’Initiation solaire – éventuellement cet Homme est libre. Il n’a plus de libre arbitre à cause de la fusion entre l’âme et la source créative, il y a une unité totale, une unicité totale, l’Homme n’a plus besoin de libre arbitre, tout ce dont il a besoin c’est d’être libre. Il y a une différence fondamentale entre être libre et avoir un libre arbitre. Avoir un libre arbitre fait partie de l’exploitation psychologique de la pensée humaine pour l’évolution de son émotionnel et de son mental inférieur, pendant que l’Homme est encore aux prises avec les forces planétaires.

Lorsque l’Homme n’est plus influencé par les forces planétaires, lorsqu’il n’a plus la capacité de penser parce qu’il est dans un autre cycle d’évolution, lorsque son émotionnel n’a plus d’influence sur son mental et que son mental ne peut plus soulever d’émotions, à ce moment-là l’Homme est libre, parce qu’il n’est plus sous l’emprise des forces planétaires, il travaille, il vit totalement à l’intérieur d’une vibration d’un rayon qu’on appelle un Rayon Cosmique.

Et toute question concernant la possession, toute question personnelle concernant la possession ne vient pas à son esprit parce qu’il ne peut plus penser. Et s’il ne peut plus penser, à ce moment-là il est bien parce qu’à ce moment-là il ne peut plus se casser la tête. Autrement dit il ne peut plus vivre, il ne peut plus subir l’imposition sur son mental inférieur de la crise d’identité psychologique de l’Homme, autrement dit de sa condition existentielle de l’Homme qui fait qu’il cherche constamment à comprendre d’où il vient, où il va, et où il en est.

Alors à ce moment-là, l’Homme poursuit son activité créative selon le degré du rapport de cette vibration avec son mental supérieur. Et selon l’énergie qu’il reçoit, et selon la lumière de cette énergie et l’intelligence qui est dans cette lumière, il continue sur le plan matériel à élucider les problèmes fondamentaux qui existent entre l’humanité ancienne et l’humanité de demain, parce que c’est justement dans ce but que la fusion existe.

Un Homme ne peut pas être fusionné sans faire quelque chose dans le monde où il est fusionné. Un Homme qui est fusionné ne peut pas travailler pour lui-même parce qu’il n’est pas intéressé à travailler pour lui-même, parce qu’il est au-delà de l’illusion de la condition qui donne à lui-même une certaine qualité personnelle.

Dans le cas de la possession, que ce soit une possession spirituelle religieuse, fanatique ou que ce soit une possession occulte politique comme dans le cas de Hitler, la possession cherche toujours à donner à celui qui en est affecté une qualité de supériorité. Et celui qui vit la possession est automatiquement obligé d’assumer sur le plan psychologique une valeur quelconque, soit qu’il a la vérité ou qu’il est dans le faux. Mais on ne présente jamais à un Homme qu’il est dans le faux, sans cela il ne pourrait rien faire, alors dans le cas de la possession, on lui présente qu’il est dans la vérité. Et un des indices fondamentaux de tous ceux qui vivent ou qui sont impliqués karmiquement dans la possession, c’est qu’ils ont la vérité.

Et j’ai déjà dit que la vérité fait partie de la dualité du vrai et du faux et que la dualité du vrai et du faux fait partie de la constitution psychologique du mental inférieur de l’Homme, et que l’Homme, tant qu’il est prisonnier du vrai et du faux, ne peut pas savoir parce que le savoir sous-tend le vrai et le faux. Et le vrai et le faux ne sont simplement que la condition spirituelle, mentale, émotionnelle de son évolution particulière, de son involution, qui l’amène au cours des âges à connaître d’autres expériences pour se rapprocher de plus en plus du plan de l’âme.

Et lorsque l’Homme est arrivé au plan de l’âme, il n’est plus intéressé au vrai ou au faux, il n’est plus intéressé à la vérité ou au mensonge puisqu’il est totalement synthétique dans son mental. Et la seule chose qui coïncide alors avec sa réalité psychologique, c’est la pénétration, le mouvement de cette énergie dans son mental.

Que vous souleviez cette question pour élucider le problème de la possession ou de la fusion, c’est extrêmement important et beaucoup plus important que vous ne pouvez vous l’imaginer. Beaucoup plus important parce qu’il est su que dans les générations qui viennent, dans les siècles qui viennent, le cosmique descend sur la Terre. Et lorsque le cosmique descend sur la Terre, c’est-à-dire que lorsque les gouvernements – ceux qui coordonnent les activités des gouvernements mondiaux ou intermondiaux – lorsque ces forces intelligentes en principe descendent sur une planète, qu’est ce qui se produit ? Le cerveau de l’Homme est changé en vibration, il se produit dans l’Homme une mutation.

Et les Hommes vivront la mutation, d’ailleurs de plus en plus d’Hommes dans le monde vivent la mutation, et il est très important aux Hommes qui vivent ou qui vivront la mutation, qui vivront ce choc vibratoire du principe de l’Intelligence sur leur mental – pour élever la vibration de leur mental – il est très important pour ces Hommes de savoir qu’est-ce qui se passe dans leur Esprit. Et il n’y a aucune façon à l’Homme de savoir ce qui se passe dans son Esprit. Aucun Homme ne peut, lorsqu’il est soit dans le choc de la fusion ou qu’il est dans l’apprentissage vers la possession, aucun Homme ne peut jurer que les forces qui ont sur son mental une emprise sont bonnes ou mauvaises. C’est le temps qui le détermine.

Et le temps est justement très important parce que le temps coïncide avec une période qui éclairera l’Homme sur ses rapports avec lui-même et sur ses rapports avec les autres Hommes. Et si un Homme, parce que l’Homme possède tout de même une conscience, même si elle est très petite il possède tout de même une conscience, l’Homme possède tout de même une âme, et si l’Homme possède une âme évoluée, il y aura en lui quelque part dans son acheminement, une prise de conscience et une réalisation que l’Intelligence qui est en fusion avec lui ou qui le possède doit coïncider avec ce que lui ressent. De là, le développement chez l’Homme de la Volonté.

Un Homme dans le choc de la possession ou dans le choc de la fusion ne sait pas ce qui se passe parce que dans le choc de la fusion, tout est instantané. Dans le choc de la possession le phénomène est particulièrement différent parce qu’une possession, ça se fait petit à petit. Une possession peut commencer chez un Homme quand il est très jeune et petit à petit, il perd sa volonté, il perd sa volonté, il perd sa volonté. Et un jour – surtout s’il a tendance selon son caractère, son tempérament à aller vers l’occulte ou vers l’ésotérisme où il reçoit des vibrations supérieures qui changent et qui ouvrent son mental – éventuellement cette possession deviendra de plus en plus forte.

Et si vous regardez les cas de possession dans la vie, vous verrez que les Hommes qui ont été possédés ont été possédés petit à petit, qu’ils avaient petit à petit de plus grandes sensibilités, ainsi de suite. Mais la fusion ce n’est pas la même chose. La fusion c’est un instantané. Dans le cas de la fusion, un Homme peut être dans n’importe quelle station de la vie, il peut être politicien, il peut être ingénieur, il peut être professeur, il peut être n’importe quoi, et lorsque la fusion vient, elle détruit toute la fondation de sa psychologie pour lui transposer, pour lui imposer une autre psychologie, qui est une psychologie supramentale, une psychologie qui est cosmique.

Autrement dit l’Homme qui est fusionné n’a pas de choix, mais l’Homme qui est possédé a un choix. Et l’Homme qui est possédé selon l’arbitration de son intelligence, selon la qualité de son âme, selon l’évolution de son âme, selon sa volonté, pourra un jour voir, réaliser, si l’intelligence qui lui parle des autres plans qui lui sont invisibles, si l’Intelligence est intelligente. Et si l’Intelligence est intelligente, il travaillera avec elle. Et si l’Intelligence n’est pas Intelligente et qu’il ne peut pas la détruire en lui, il souffrira la possession parce qu’il n’aura pas la volonté.

RG : Quand on pense à la possession, on pense presque toujours à quelque chose de négatif, de péjoratif. Ste Thérèse de l’enfant Jésus qui est capable de survivre sans manger, le St Curé d’Ars qui lévite par possession ou d’autres qui subissent des possessions, dirons-nous du bien… Comment les interpréter dans ce que vous dites ?

BdM : Il y a dans l’Église – surtout l’Église Occidentale, l’Église de Rome – il y a eu un très grand nombre de phénomènes, et les gens qui ont vécu des phénomènes extraordinaires, des phénomènes où leur corps vital a été réellement employé par des forces spirituelles… Quand je dis des forces spirituelles dans mon langage, ce sont des forces qui sont dans l’astral, que ce soit le bas astral ou le haut astral, ce sont des forces spirituelles ; les Hiérarchies qui contrôlent, qui coordonnent les activités des gouvernements invisibles ne sont pas des forces spirituelles, ce sont des Intelligences qui font partie de l’Intelligence cosmique.

Mais le mot spirituel, le concept spirituel, c’est un concept qui un jour n’existera plus dans le mental de l’humanité parce que l’Homme aura dépassé cette condition d’existence psychologique. Mais tant que l’Homme est encore lié et qu’il a encore besoin de la religion dans toutes ses formes, le concept spirituel existe, et dans ce concept spirituel, l’Homme doit réaliser que dans les mondes spirituels il y a des forces qui cherchent à retarder l’évolution comme il y a des forces qui cherchent à aider l’évolution.

Et lorsqu’un Homme est en contact avec des forces qui cherchent à aider l’évolution, qui cherchent à donner à l’Homme un aperçu du pouvoir de la lumière, qui cherchent à donner à l’Homme un aperçu de la réalité qui transcende les murs de l’espace-temps, qui cherchent à donner à l’Homme une vision psychologique de quelque chose qui est au-delà des murs de la mort, ces forces spirituelles aident à l’évolution de l’humanité. Et lorsque des Hommes sur le plan humain, sur le plan matériel, servent ces forces comme dans le cas de Ste Thérèse et d’autres, à ce moment-là vous avez un phénomène qui est bénéfique à l’évolution spirituelle de l’humanité.

Mais un jour, l’Homme, lorsqu’il sera supramental ne pourra plus même servir les forces spirituelles, parce que, que l’Homme soit possédé par les forces spirituelles ou qu’il soit possédé par les forces négatives, sataniques, c’est une possession quand même ! Que les forces sataniques créent la lévitation chez un Homme c’est une chose, ça peut intéresser les parapsychologues mais pour lui ce n’est pas un cadeau, e que les forces spirituelles créent la lévitation chez un Homme, c’est la même chose !

Et ce n’est que lorsque l’Homme sera dans le supramental, qu’il aura combattu la puissance de l’Intelligence cosmique et qu’il aura établi un équilibre entre l’Intelligence cosmique et la sienne, la Volonté cosmique et la sienne, et l’Amour cosmique et le sien, qu’il pourra à ce moment-là renverser la polarité et ne plus jamais être influencé par les forces possessives, spirituelles négatives ou spirituelles positives, et c’est à ce moment-là que l’Homme se servira des forces de l’âme, de son âme, et qu’il mettra l’âme à son service.

Tant qu’un Homme est influencé, que ce soit sur le plan matériel ou que ce soit dans les mondes spirituels, cet Homme n’est pas libre ! Il peut être très spiritualisé dans son expérience, comme il peut être très fanatisé dans son expérience. Mais il n’est pas libre parce qu’il n’a pas l’Intelligence de ce qu’il est, il n’a pas la Volonté de ce qu’il est et il n’a pas l’Amour de ce qu’il peut ! Et l’Amour de ce qu’il peut, il ne peut pas le réaliser sur le plan matériel parce que l’Amour c’est un principe universel qui ne peut se constituer en réalité créative que dans l’éthérique.

Mais sur le plan matériel l’Homme a le pouvoir de se servir de la Volonté, de l’Intelligence, pour transmuter atomiquement ces principes pour pouvoir éventuellement entrer dans l’Éther, pour pouvoir ensuite vivre de la Trinité de l’Amour, de l’Intelligence de la Volonté, pour créer et constituer sur le plan matériel éthérique de la planète une égalité de civilisation et de science parfaite avec ce que vous appelez les “extraterrestres”.

Mais dans le cas de la possession – et je souligne dans le cas de la possession, qu’elle soit spirituelle positive ou qu’elle soit spirituelle négative – la possession empêche l’Homme d’être, de se servir de sa volonté. Autrement dit son Esprit est au service des forces spirituelles positives ou négatives, et automatiquement son intelligence est affaiblie parce que les forces spirituelles qui le possèderont lui feront croire ce qu’elles doivent pour maintenir un équilibre entre son comportement et la société dans laquelle il vit. Alors s’il est en contact avec des forces spirituelles positives, on lui dira que c’est le Christ ! S’il est en contact avec les forces sataniques, on lui dira que c’est le Christ !

Et s’il doit lui, savoir si le Christ qu’on lui présente dans son esprit est le Christ qu’il connaît par amour ou le Christ qu’il connaît par mensonge, il n’y a seulement qu’une façon pour l’Homme de le découvrir, et c’est par la souffrance. La souffrance veut dire ceci : La souffrance veut dire le combat total, complet, entre son intelligence et l’intelligence qui est en lui.

Et si l’Homme combat jusqu’au bout l’intelligence qui est en lui, autrement dit si l’Homme en arrive à détruire les formes dont se sert cette intelligence, son Intelligence grandira, sa Volonté grandira, et éventuellement il se servira de ces énergies pour le bénéfice de l’évolution, et non pour le bénéfice de son ego ou sous la directive d’intelligences dans le monde des esprits.

RG : Il semblerait qu’il existe un code dans les cas de possessions, que ce soit Padre Pio qui présente graduellement les stigmates du Christ, les clous… Les marques marquées dans ses mains et dans son côté apparaissent sur son corps graduellement, et finalement ça devient très évident. C’est à peu près les mêmes manifestations sur le physique que d’autres qui subissent des possessions d’esprits négatifs.

Mais justement le code, j’aimerais qu’on en parle, parce que le code des esprits négatifs ne sera jamais le même que celui des esprits positifs. Jamais l’esprit du mal n’utilisera l’eau bénite, les codes de stigmates, les choses qu’on utilise sur le plan positif. IIs ont chacun leur langage et on peut les détecter déjà là ?

BdM : Oui. La psychologie des esprits du mal et la psychologie des esprits du bien si vous voulez, est totalement différente parce que… Je vais expliquer quelque chose : Vous parlez de l’eau bénite, du code… Si jamais vous avez l’occasion de vous dédoubler et de visiter le monde des esprits et que vous avez l’occasion d’y aller seul, c’est-à-dire d’y aller sans être accompagné, sans qu’on vous amène où l’on veut, mais que vous ayez la capacité d’aller où vous voulez dans le monde invisible, vous découvrirez deux choses.

D’abord, qu’il n’y a aucune différence entre le monde invisible et le monde matériel, et deuxièmement, que l’Homme qui peut aller à volonté dans les mondes invisibles a la capacité de voir jusqu’à quel point le monde invisible spirituel est condamné au mensonge. Et quand je dis que le monde invisible et spirituel est condamné au mensonge, je le dis d’une façon absolue. Je le dis d’une façon absolue dans ce sens que s’il y avait quelqu’un dans la salle ici qui avait contact avec le monde spirituel, je serais capable de forcer l’esprit en lui à démontrer son jeu.

Je serais capable de forcer l’esprit en lui à avouer à l’Homme sur la Terre que la lumière, elle est vécue parfaitement dans l’Homme seulement lorsqu’il est en fusion. Et lorsque l’Homme est dans le monde des esprits, il n’a pas accès à la fusion. Autrement dit ce que je veux dire, c’est que l’Homme en fusion et les Hommes de demain qui vivront la fusion ne pourront plus être assujettis au mensonge – soit volontaire des forces spirituelles négatives ou soit de service des forces spirituelles positives – parce que l’Homme de demain ne pourra plus croire parce qu’il aura sa propre intelligence.

Et lorsque l’Homme de demain ne pourra plus croire parce qu’il n’aura plus la capacité de penser – parce qu’il faut penser pour croire – lorsque l’Homme de demain n’aura plus la faculté de penser et qu’il ne pourra plus croire, il sera automatiquement dans le rayonnement de l’Intelligence, du principe de l’Intelligence. Et à partir de ce principe il pourra regarder tout, sur le plan matériel comme sur le plan du monde des esprits et voir à travers, parce que l’Homme un jour doit être maître de la vie et l’Homme un jour doit être maître de lui-même, et l’Homme un jour doit être maître de l’énergie de l’âme pour se servir de l’énergie de l’âme pour créer une nouvelle civilisation dans l’éthérique.

On n’a pas commencé encore à parler de l’Homme, on n’a pas commencé encore à faire comprendre à l’Homme jusqu’à quel point l’Homme de demain sera totalement différent de l’Homme d’aujourd’hui. On n’a pas commencé à faire comprendre à l’Homme que le monde des esprits spirituels positifs ou spirituels négatifs est un monde qui est prisonnier du temps, et qui doit un jour ou l’autre revenir dans la matière, soit sur la planète Terre ou dans une autre galaxie pour l’évolution.

Parce qu’on n’a pas expliqué à l’Homme, ni dans les textes occultes ni dans les textes ésotériques, et ni dans la fermentation cachée ésotérique des différentes religions, on n’a pas enseigné à l’Homme le Réel, parce que le Réel ne s’enseigne pas. Autrement dit l’Homme n’a pas encore reçu d’instruction mondiale concernant la nature des gouvernements invisibles et des vies, et des mondes invisibles.

De sorte que l’Homme a été enseigné pendant des siècles de temps et le temps vient bientôt où l’Homme ne pourra plus être enseigné parce que l’Homme ne pourra plus croire ! Pour que l’Homme soit enseigné, il faut qu’il ait la capacité de croire. Mais qui, quoi, va enlever à l’Homme la capacité de penser et de croire ? Ce n’est pas l’Homme ! Ce sont les forces cosmiques, autrement dit le nouveau cycle.

Et lorsque l’Homme aura perdu la capacité d’être enseigné, il aura perdu la capacité de croire, et automatiquement il aura perdu la capacité d’être possédé par des intelligences dans un monde ou dans l’autre ! Et à ce moment-là l’Homme vivra alors une vie parfaite, parce qu’il y aura équilibre entre son Intelligence et l’Intelligence cosmique, sa Volonté et la Volonté cosmique, et l’Amour Cosmique et son Amour Réel.

Et à ce moment-là l’Homme entrera dans une autre vie et selon la programmation de son évolution vers l’éthérique, il travaillera sur des plans qui, aujourd’hui, sont totalement inconcevables à l’Homme cartésien qui pense. Alors que vous me demandiez de définir la différence entre la possession et la fusion, c’est une question extrêmement importante, d’ailleurs c’est peut-être la question la plus importante que vous m’ayez demandée jusqu’ici !

Que vous me le demandiez à moi-même, c’est une bonne chose parce que celui qui risque le plus sa vie mentale sous l’influence directive d’une intelligence extrêmement puissante, c’est moi-même, mais celui qui est dans une position extrêmement précise pour expliquer le phénomène de la possession et de la fusion c’est encore le même Homme, parce que je n’ai en moi-même aucune capacité de réfléchir et comme je n’ai aucune capacité de réfléchir, je transpose sur le public le poids psychologique de la question ; c’est-à-dire que ce n’est pas avec moi que demeure le poids de la question, mais il est transposé sur le public parce qu’un jour le public devra vivre cette même question.

Et il y a des individus dans le public qui devront vivre cette même question et déjà il leur aura été répondu par quelqu’un qui aura vécu le même phénomène. Alors la possession implique deux choses, elle implique que l’Homme pense et qu’il croit. Et elle implique deux autres choses, que l’Homme perde petit à petit sa volonté et elle implique une autre chose, que l’Homme soit au service de quelqu’un.

Dans le cas de la fusion, l’Homme n’est au service de personne. L’Homme crée. Et être au service – et je le dis à ceux qui sont dans les écoles ésotériques dans le monde – lorsque l’Homme comprendra le mystère de l’Intelligence solaire, il comprendra que tous les enseignements qui ont été donnés par le passé par les maîtres étaient des enseignements de service, parce que devait se développer dans l’Homme l’amour spirituel !

Mais lorsque l’Homme aura compris, que l’Homme aura pénétré dans les dimensions supramentales de son existence et qu’il aura réalisé le principe de l’Intelligence cosmique sur son mental inférieur, il verra que demain au cours de la sixième race, au cours de la septième race, au cours de l’évolution Jupitérienne, il verra que lorsque l’Homme sera en évolution dans le cosmos, que lorsque l’Homme travaillera en tant que scientiste avec d’autres gouvernements, lorsque l’Homme recevra des ordres précis concernant les activités de ces gouvernements invisibles sur la planète Terre, il verra que l’Homme à ce moment-là ne peut plus être au service.

Il est dans la Volonté créative, dans l’Intelligence créative et il se sert de l’Amour en tant que principe pour réorganiser sur le plan où il est, la forme qui a été le produit de son expérience antérieure et qui coïncide avec la programmation cosmique intermondiale de tous les gouvernements de la galaxie. Autrement dit l’Homme aujourd’hui est entre deux étapes, l’Homme aujourd’hui est prisonnier de la science, l’Homme qui s’éveille commence à sortir de cette prison et commence à voir un petit peu plus, à sentir un peu plus et l’Homme demain ne pourra plus penser parce qu’il devra voir.

L’Homme ne peut plus se permettre de penser parce qu’il ne peut plus se permettre d’être influencé par un autre Homme ou par un esprit qui veut le posséder sur un plan. L’Homme doit savoir et savoir veut dire savoir ! Savoir c’est absolu ! Mais pour l’Homme, de vivre d’une façon absolue c’est impossible tant qu’il pense parce que tant qu’il pense il a de l’émotion. Et s’il a de l’émotion dans ce qu’il pense, il ne peut pas recevoir du cosmique – autrement dit de ce principe de l’Intelligence – des valeurs vibratoires, autrement dit de l’énergie trop grande parce qu’elle bouleverserait ses émotions puisqu’il pense !

Si je peux vous dire à vous, ou si vous receviez dans votre mental de l’information précise, éclatante, pour vous faire réellement vibrer, votre émotion serait affectée et vous ne pourriez plus travailler parce que vous pensez. Si on vous disait : “Richard Glenn, en 1994, il se produira telle chose dans ta vie”, le choc vibratoire vous influencerait jusqu’en 1994, et automatiquement vous ne pourriez pas vivre votre vie normalement.

Alors pour que vous puissiez recevoir de l’information précise qui soit inéluctable, il faut que vous ne puissiez pas penser, et à ce moment-là vous pouvez recevoir n’importe quoi puisque vous ne pouvez pas penser. Alors vous ne vous faites pas de souci avec ce que vous recevez, et automatiquement vous pouvez vous servir de ce que vous recevez pour instruire l’Homme, mais non pour lui enseigner.

Et instruire l’Homme veut dire ceci : Instruire l’Homme veut dire lui parler comme il doit être parlé et non comme on voudrait qu’il soit parlé. Parce que l’Homme, à cause de son affection, à cause de son ego, de sa spiritualité, à cause de sa recherche de la vérité… Quelqu’un m’a demandé il y a quelques jours : “Qu’est-ce c’est la vérité”… J’ai répondu : “La vérité c’est tout ce qu’on aime entendre”. C’est ça la vérité ! Et le mensonge c’est l’opposé.

Mais dans l’Intelligence cosmique, ce n’est pas ce que l’on aime entendre qui nous vient ou ce que l’on n’aime pas, ce qui nous vient c’est ce qui nous vient ! Et ce qui nous vient, on doit le supporter lorsqu’il vient, et pour que nous puissions le supporter sans défaillance, nous ne pouvons pas penser. Alors ne pas penser, c’est normal lorsque l’Homme est en fusion, comme c’est normal lorsque l’Homme n’est pas en fusion.

Mais lorsque l’Homme n’est pas en fusion et qu’il est sous l’influence psychologique d’un esprit, il doit être suffisamment fort dans sa volonté, suffisamment grand dans sa petite intelligence pour voir le jeu de l’esprit, ce que j’appelle la forme. Et tant qu’il n’a pas combattu suffisamment pour pouvoir voir le jeu de l’esprit, pour être aussi fin que l’esprit, aussi intelligent que l’esprit qui lui parle, l’Homme est en danger. Un Homme qui n’est pas aussi intelligent qu’un esprit qui lui parle, il est en danger d’influence et c’est ça la possession.

Et la possession je vais vous dire, on parle de la possession sur un plan public, sur un plan vaste, mais un jour l’Homme verra, réalisera que tous les Hommes sont un petit peu possédés parce que tous les Hommes sont un petit peu influencés par le monde des esprits. Je vais faire un test avec la salle. Prenez moi très objectivement. Les choses les plus importantes dans la vie ne sont pas les plus complexes, il s’agit de savoir une chose pour qu’elle devienne réelle.

Si la salle, si les gens dans la salle se demandent dans la tête – ne vous occupez pas de la profondeur de ma question ou de la psychologie de ma question, seulement de la question – imaginez-vous qu’en dedans de vous il y a un être et demandez-vous dans la tête : Comment ça va ? Et attendez la réponse mentale comme une pensée. Il y aura une pensée qui viendra, ça peut dire : Ça va bien, ça va mal. Et ensuite, je continuerai avec vous mais commencez ceci. Demandez-vous : Comment ça va ? Et attendez la réponse mentale… Maintenant demandez : Est-ce vrai que l’Homme pense par lui-même ? Il y en a qui auront des réponses, il y en a qui n’auront pas de réponse. Demandez : Est-ce possible que l’Homme pense par lui-même ? Regardez la réponse mentale. Demandez : Pourquoi on n’a jamais dit à l’Homme que ce n’était pas lui qui pense ? Demandez : Si l’intelligence est de l’Homme ou si l’intelligence passe par l’Homme ? Et finalement, demandez : S’il y a quelqu’un qui vous parle ? Et demandez : Si c’est un être spirituel ou si c’est un ajusteur de pensée ? Et demandez dans votre tête : Si je peux me tromper, et demandez pourquoi ? (Temps de silence entre chaque question de BdM). Alors je continue avec Richard… RG : J’ai une réflexion. À la question demandée : s‘il y a quelqu’un qui vous parle, si ça répond oui, c’est qu’il y a quelqu’un qui vous parle, et si ça répond non… Ben, ça répond pareil ! (rires du public).

BdM : C’est juste, très juste, très juste ! Et je vais vous expliquer quelque chose d’assez étrange, je veux faire connaître, comprendre à l’Homme que ce l’Homme a le plus besoin dans la vie, c’est la psychologie. Et ma définition de la psychologie c’est la science de l’Intelligence et la science de l’Intelligence ne vient pas d’un jour à l’autre. C’est quelque chose qui se développe petit à petit, petit à petit, au fur et à mesure que l’Homme réalise son expérience intérieure.

C’est pour ça que s’il s’agissait simplement de communiquer avec les Hommes, s’il s’agissait seulement d’ouvrir le canal mental dans l’Homme, l’humanité pourrait être rendue consciente instantanément, mais ce n’est pas le cas ! Les êtres qui sont dans la lumière ont beaucoup de difficulté à communiquer avec l’Homme parce que le mental inférieur de l’Homme est totalement contaminé par des formes-pensées. Et c’est avec le temps que ces êtres qui sont en nous, qui font partie de nous, qu’ils réussissent éventuellement à détruire ces formes-pensées.

Et le pire, c’est que pendant qu’il y a des êtres qui s’occupent, qui font partie de l’Homme, qui le suivent depuis très longtemps, il y a aussi des êtres dans le monde de l’astral qui cherchent à communiquer avec l’Homme et qui cherchent à posséder son Esprit. Et c’est à l’Homme seul d’en connaitre la différence, c’est pour cela que la Volonté c’est essentiel.

Quand je dis que le libre arbitre c’est une illusion de l’Homme, tout le monde se révolte. Je comprends parce que c’est révoltant de se dire que l’Homme n’a pas de libre arbitre. Mais si l’Homme comprenait que demain, que lorsque son âme sera fusionnée avec sa tête qui est en lui et qui est la source de son intelligence, si l’Homme comprenait que lorsque l’Homme vit cette unité avec la Trinité de la Volonté, de l’Amour et de l’Intelligence, qu’il est à ce moment-là libre, et que lorsqu’il est libre, il n’a plus besoin de libre arbitre.

Mais les philosophes ont fait tellement de merde avec le libre arbitre, et les Hommes qui pensent ont tellement tricoté le libre arbitre que le libre arbitre est devenu aujourd’hui une épée de Damoclès sur la tête de tous les Hommes. Et lorsque les Hommes sont sur le point de réaliser une autre dimension de leur mental, ils ont peur. Pourquoi ? – Et avec raison – parce qu’on leur a tellement parlé de libre arbitre qu’aussitôt que le type s‘aperçoit que quelqu’un lui parle dans la tête, il a la crainte d’être possédé ou il a la crainte de devenir fou et c’est normal.

Mais lorsque le temps vient, lorsque le cadran cosmique vient, lorsque c’est le temps à une évolution, à une race, à une planète d’être transmutée, que le type ait peur ou qu’il n’ait pas peur ça ne change rien. Ceux qui ont la force de vivre la transmutation, la mutation, la vivent ! Et ceux qui n’ont pas la force meurent, un point c’est tout. Et ceux qui vivront la transmutation ou la mutation, sur le plan du mental, comprendront exactement que lorsque l’Homme est fusionné, il n’est pas possédé, mais qu’il peut détruire toutes les formes qui cherchent à le posséder.

RG : Bernard, il nous reste très peu de temps pour l’autre question que j’avais ce soir, à savoir les psychologues disent : Bernard de Montréal il s’illusionne lui-même par son imagination créative, il s’est construit tout un schéma intelligent de pensées et finalement il ne peut pas faire autrement que de déduire qu’il a raison et qu’il ne se trompe plus. Et ça se tient psychologiquement parlant !

BdM : Oui, oui, je comprends, je comprends les psychologues, ils ont raison. Les psychologues ont raison de penser de cette façon-là parce que si l’on pense, on est forcé automatiquement de penser avec un matériel que nous avons dans la tête. Alors vous ne pouvez pas blâmer le psychologue de penser d’une certaine façon puisque le psychologue est lui-même prisonnier du mécanisme de la pensée.

RG : Et il y en a qui pensent qu’ils sont Napoléon, puis ils le croient réellement et ils pourraient prouver à tout le monde qu’ils sont Napoléon !

BdM : Oui, mais il y aura toujours des gens intelligents pour réaliser qu’ils ne le sont pas (rires du public). Alors les psychologues ont raison, je les comprends. C’est un problème extrêmement difficile parce que c’est un problème qui est totalement interne. Mais ce n’est pas ce que les psychologues pensent de moi qui compte, c’est ce que je dis aux psychologues (rires du public).

On ne peut pas entrer dans une autre ère, on ne peut pas entrer dans un nouveau cycle d’évolution sans être choqué, c’est normal. Et je sympathise avec tous les gens qui sont choqués parce que je vais choquer tout le monde, il n’y a pas de choix. Je ne peux pas faire autrement. Aussitôt que j’ouvre ma gueule je choque le monde, mais je sais très bien que ce que je dis a du bon sens, non pas parce que ça vous fait plaisir, mais parce que je sais que je sais.

Ce que les gens pensent de moi, pour moi c’est sans importance puisque je ne pense pas. Mais si les gens cherchent et essaient de découvrir en eux-mêmes un peu de leur propre réel, ils verront que leur propre réel n’est pas tellement loin du mien et qu’avec les années, leur propre réel se rapprochera du mien. Et ils verront qu’avec les années, ils seront dans le même réel que moi-même parce que le réel englobe tous les Hommes. Et ça, c’est le prix que doit payer l’humanité en tant qu’individu.

L’Homme de demain devra vivre la mutation du mental parce que tous nos cerveaux seront ajustés à une autre vibration. Et les Hommes – autant sur l’Atlantide on est passé du stage de l’émotion au stage du mental après la destruction de l’Atlantide – autant à la fin du cycle, l’Homme passera du stage mental au stage supramental. Et à la fin de ce cycle il y aura un autre stage !

Mais le problème avec la science, avec les scientifiques, c’est qu’ils croient qu’ils ont raison, et un jour les scientifiques découvriront, lorsqu’ils seront dans le supramental, que tous les Hommes ont raison. Tous les Hommes ont raison ! Mais la raison de tous les Hommes n’est pas fondée sur la même intelligence parce que la raison de tous les Hommes est fondée sur la qualité émotive que chaque Homme possède.

C’est pourquoi il y a tant de divisons et tant de discussions parmi les Hommes sur un même sujet parce que si les Hommes étaient objectifs dans leur mental, ils verraient… Un Homme qui est objectif dans le mental, qui n’a pas d’émotion dans son mental, peut très très facilement écouter un autre Homme parler et voir ce que cet autre Homme dit. Mais qu’est-ce qui nous empêche en tant qu’Homme de voir que tel Homme a raison, tel Homme a raison, tel Homme a raison, même si sa raison elle est petite parce que le mental n’est pas aussi développé… C’est que nous avons tous dans notre mental de l’émotion.

Et c’est notre émotion qui nous empêche d’avoir accès à l’Intelligence pure, parce que l’Intelligence pure ne peut plus vivre dans l’Homme. S’il y a de l’émotion, elle le détruit ! Alors là où il y a de l’Intelligence pure, il ne peut pas y avoir d’émotion dans cette Intelligence et c’est la qualité de l’Homme de demain. C’est normal.

RG : Merci Bernard de Montréal. (Applaudissements). Fin de la première partie.

mise à jour le 22/06/2024

Retour en haut