RG-13b Objectivité subjectivité

“BdM : (…) pour donner une nouvelle allure, une nouvelle orientation à la civilisation de l’Homme. RG : Avant l’Atlantide, la Terre de Mu, la civilisation de la Lémurie ? BdM : La Lémurie c’est la même chose : les Lémuriens n’étaient pas aussi avancés que les Atlantes, parce que leur corps astral était beaucoup plus …”

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.

Deuxième partie

Bernard de Montréal (BdM) : (…) pour donner une nouvelle allure, une nouvelle orientation à la civilisation de l’Homme.

Richard Glenn (RG) : Avant l’Atlantide, la Terre de Mu, la civilisation de la Lémurie ?

BdM : La Lémurie c’est la même chose : les Lémuriens n’étaient pas aussi avancés que les Atlantes, parce que leur corps astral était beaucoup plus petit, il était très très embryonnaire. Ils avaient un corps éthérique qui était suffisamment développé, ils percevaient la lumière d’une façon différente, ils percevaient la lumière un peu comme nous la percevons dans les rêves, mais ils avaient une conscience individuelle qui était presque non existante et leur conscience collective était assez vaste. Mais de cette conscience qu’ils avaient, et à cause de certaines intempéries solaires qui bouleversaient la planète à ce moment-là, ces gens-là étaient incapables de continuer pendant très très longtemps, à observer en eux la lumière qui faisait partie du rayonnement entre eux et les autres plans.

Éventuellement ils ont perdu cette lumière-là, et lorsqu’ils ont perdu cette lumière, la race est devenue aveugle et lorsqu’une race devient aveugle, elle est forcée, soit de retourner vers l’intérieur pour développer des pouvoirs, ou elle s’éteint. Alors ce qui s’est produit, c’est qu’il y a certains individus qui sont retournés vers eux intérieurement et qui ont développé des pouvoirs, et aujourd’hui on retrouve ces esprits sur la surface de la lune.

RG : J’ai aimé ce tour d’horizon des civilisations passées, Bernard nous en a parlé pendant deux minutes à chaque fois, j’aimerais qu’il nous parle pendant deux minutes de la civilisation actuelle.

BdM : Alors la civilisation actuelle, telle que nous la connaissons, telle que nous la vivons, est une civilisation qui a atteint son summum, elle a fait l’expression totale de sa capacité mécaniste d’entreprendre sur la matière des pouvoirs de structuration. Maintenant, dans les lois qui régissent l’évolution des planètes, lorsqu’une civilisation est arrivée à son terme, elle doit mourir. Et lorsqu’elle meurt, il y a automatiquement un changement, soit psychologique ou un changement au niveau de la transmutation des êtres, qui se fait, qui s’opère.

Alors puisque nous savons que la civilisation que nous connaissons est une civilisation terminale, c’est une civilisation qui représente le parfait développement du corps astral de l’Homme et un grand développement du corps mental inférieur de l’Homme, cette civilisation est suffisamment puissante dans son élan vital, pour permettre à l’Homme de l’avenir, de supporter le grand poids de la connaissance totale.

Alors le but de cette civilisation, le but de la technologie Américaine… En Russie, aux États-Unis, en Allemagne, en France, en Angleterre, c’est de permettre à l’humanité ou à certains groupes d’humains, de pouvoir absorber sur leurs épaules, le choc vibratoire de la nouvelle science. Or le choc vibratoire de la nouvelle science sera déterminé par la capacité psychologique des Hommes de supporter cette nouvelle information, et aussi de pouvoir supporter la nouvelle chaleur qui sera automatiquement augmentée dans le cerveau humain.

Parce que la transmutation crée une augmentation d’une chaleur dans le cerveau, et les Hommes qui pourront subir cette transmutation, automatiquement auront le pouvoir de voir dans l’invisible. Et une fois que l’Homme voit dans l’invisible, il n’a plus rien de caché. Et lorsqu’il n’a plus rien de caché, la civilisation antérieure n’a plus pour lui d’attrait, il se concentre sur la civilisation qu’il doit créer à l’intérieur des lois nouvelles. Et je dis bien des lois nouvelles, parce que les lois de notre planète sont très simples.

Les lois que nous retrouvons sur notre planète ont été codifiés par des initiés, Moïse, tout ça, mais sur le plan de l’évolution future, ces lois ne serviront plus à l’Homme parce qu’il aura dépassé la nécessité de vivre ces lois. Alors l’Homme ne pourra plus tuer, l’Homme ne pourra plus manger de viande, alors beaucoup de choses que l’Homme ne pourra plus faire parce qu’il sera automatiquement ajusté en vibration à la vision éthérique, qui est un autre monde, qui est une autre dimension.

L’Homme sera indépendant de l’espace, l’Homme pourra se téléporter, l’Homme pourra partir de Montréal et se téléporter en Chine, mais les conditions de l’évolution de l’avenir doivent être absorbées petit à petit par la civilisation d’aujourd’hui. Et nous reconnaissons dans notre travail le choc psychologique que toute relation que nous faisons avec l’avenir, en relation avec le présent, produit dans l’esprit humain.

Si on regarde le côté de l’argent, si nous regardons le côté de la finance, c’est impossible à une civilisation de s’auto-donner les pouvoirs de tout bénéfice matériel, tant qu’il y a sur un globe un moyen d’échange. Parce que l’argent est une énergie contrôlée par les forces lunaires. Cette énergie, elle est nécessaire, l’argent est nécessaire, il fait partie des structures psychologiques de notre évolution, mais lorsque l’Homme atteindra un autre niveau d’évolution, l’argent sera totalement non existant. Parce que l’argent est une forme personnelle, animale, de se donner de la valeur pour soi-même.

L’argent est directement relié au corps astral, le corps astral est une conscience animale et où il y a de l’argent, il y a de l’animalité ; où il y a de l’animalité avec de l’intelligence, il y a de la tuerie ; où il y a de la tuerie il y a de la guerre ; où il y a de la guerre on va contre les lois du cosmos. Alors éventuellement, lorsque ce changement sera atteint, la guerre sera impossible.

RG : Dans tous les passages des anciennes civilisations, comme de la nôtre j’imagine, il y a les trois façons de s’en sortir : Ou on périt, ou on se transforme, ou on va dans une certaine élite qui demeure, qui demeure soit sur la lune ou ailleurs comme tu disais. Alors il y en a qui périront ici de notre civilisation, il en a qui vont se transformer, c’est ce que tu disais tantôt. Et maintenant, l’élite ? Existe-t-elle déjà, l’élite de notre civilisation ?

BdM : Bon, il y aura un grand périssement, ça c’est normal, parce que tous les Hommes n’ont pas tous la même capacité évolutionnaire, tous les Hommes n’ont pas tous la même capacité de réaliser l’infinité, c’est normal. D’ailleurs, il y a trop de monde sur la planète. Deuxièmement, il y a un certain nombre d’individus dans tous les pays du monde qui ont la vibration, c’est-à-dire que ces individus auront au moment opportun, la capacité vibratoire de se “tuner” (de s’accorder) d’être en harmonie vibratoire avec cette autre dimension, et ce pouvoir, cette capacité si vous voulez, n’est pas de leur ressort.

Quand bien même vous feriez le quart de ville tous les matins, que vous ne mangeriez pas de viande, que vous fassiez n’importe quoi sur le plan humain ne va pas vous permettre d’avancer ou de reculer un pas, dans cette direction. Ça, ça fait partie de l’imagination de l’Homme, de l’imagination des formes de l’Homme, de l’imagination des formes spirituelles de l’Homme, de toutes les formes d’imagination qui empêchent l’Homme de comprendre totalement ce qui existe en dehors de l’espace-temps.

Et ce que vous appelez l’élite fait partie encore de ce groupe-là, mais cette élite-là, aussi, a une relation avec l’humanité qui est totalement occulte, et cette élite-là sera toujours occulte. Cette élite-là ne manifestera jamais sur le monde matériel, sur le monde en puissance, les pouvoirs de sa conscience. Et cette élite sera, ou est ce que j’appelle le Gouvernement Invisible.

RG : Alors finalement on a bouclé la boucle, on est revenu à cette science à laquelle la nouvelle civilisation qui se transformera, adhérera bientôt. Cette science qui est objective ?

BdM : Oui, mais je veux faire comprendre une chose, c’est un point, c’est un aspect psychologique. C’est impossible de comprendre la psychologie, l’état d’esprit, l’état d’âme, de la sixième race de l’Homme, parce que la sixième race de l’Homme, ou l’Homme ou le Surhomme est dans la lumière. Et lorsque l’Homme est dans la lumière, il n’a aucun rapport avec sa personnalité, aucun. Il a effectivement une personnalité, mais il n’a aucun rapport avec sa personnalité, de sorte que tout effort que l’on fait pour comprendre, pour saisir, pour sentir ce nouveau niveau de l’évolution, est un effort purement psychologique qui provient du fait que vous pensez.

Lorsque ces temps viennent, ils viennent d’une façon extrêmement subite, et l’Homme est pris dans le mouvement de l’énergie. Ce qui permet à l’Homme d’avancer vers cette étape de l’évolution, c’est sa propre conscience individuelle. Tant que l’Homme est attaché à l’Homme, tant que l’Homme est attaché à une société, tant que l’Homme est attaché à une race, tant que l’Homme est attaché à une planète, il ne peut pas entrer dans cette énergie, parce que dans cette énergie il n’y a aucun attachement puisqu’il n’y a aucune personnalité.

Ça ne veut pas dire, pour les gens qui craignent de perdre leur personnalité, qu’il n’y a pas de personnalité, mais que la personnalité est liée à l’ego, que l’ego est lié à l’âme, et que les trois font un pont, et c’est avec ce pont que l’Homme peut entrer dans cette zone d’énergie et contrôler la matière, et avoir des relations de puissance avec les Hommes, ou avec les extraterrestres.

RG : Le mot est lâché ! Est-ce qu’autrefois Noé, qui a su se tuner (s’accorder) probablement, pour construire l’Arche alors que tous les autres ont péri, Job qui a vécu des misères jusqu’aux plus bas de l’humanité pour finalement accéder à cette super conscience ou à ce privilège qu’il avait lui, d’être tuné (accordé), était-ce, avec le dernier mot que vous avez dit, en relation avec les extraterrestres ?

BdM : Bon, le phénomène “extraterrestre” est un phénomène qui est très très compliqué, il est très simple mais il est très compliqué. Il est très compliqué parce que… Bon, le phénomène “extraterrestre” est un phénomène qui est très très compliqué, il est très simple mais il est très compliqué. Il est très compliqué parce que nous les Hommes, nous croyons que ce que nous croyons est ce que nous croyons, lorsqu’en réalité ce que nous croyons n’est pas ce que nous voyons dans la croyance de notre savoir qui est caché.

Alors puisque nous sommes des Hommes avec des émotions et un mental, si nous approchons la “phénominisation” de l’Esprit, que ce soit dans l’énergie de la lumière ou que ce soit dans la forme physique, nous voulons toujours nous assurer d’avoir un bon support parallèle sur une autre planète. Alors nous voulons que les “extraterrestres” fonctionnent un petit peu comme nous… Qu’ils aillent tous chez Steinberg’s ! Alors le phénomène extraterrestre, c’est un phénomène à double tranchant. Si nous pensons “extraterrestre”, d’abord il faut penser “pouvoir de l’esprit sur l’Homme”.

Il y a des “phénominisations” de l’extraterrestre qui sont des projections dans l’Esprit de l’Homme sur son écran mental. Ces extraterrestres qui sont les plus nombreux, les plus connus, sont des influences des plans invisibles retardataires sur l’Esprit de l’Homme, soit pour créer la crainte chez l’Homme ou pour créer chez l’Homme de l’enthousiasme.

Si nous prenons le côté extraterrestre, c’est-à-dire si nous regardons ces races dans la galaxie qui sont très évoluées, et qui sont à la fois ce que vous appelez spirituelles, mais pas dans le sens que vous appelez le terme spirituel, mais qui sont spirituelles et à la fois matérielles, à ce moment-là nous retrouvons des êtres qui ont la capacité d’entrer en contact avec l’Homme quand ils veulent, sous des conditions qui leur sont imposées, mais quand ils veulent.

Présentement, sur la planète Terre, il y a ce que vous appelez des formes extraterrestres non physicalisées, ce sont des individus, des groupes d’individus qui sont en expédition, qui survolent, qui étudient la planète, mais qui demeurent toujours à l’extérieur du champ magnétique de la lumière terrestre. Et ces races, ces groupes d’individus étudient l’humanité et connaissent tout de l’humanité, connaissent tout de la science humaine, ils peuvent vérifier n’importe quoi parce qu’ils se servent de la lumière pour contrôler l’énergie des atomes qui leur permet d’étudier à volonté ce qui se passe sur notre plan matériel.

La plupart de ces intelligences font partie d’une confédération universelle galactique et ils savent que l’Homme bientôt fera partie de cette confédération intermondiale, mais ils savent aussi que l’Homme ne peut pas entrer en contact avec eux présentement à l’échelle mondiale, parce que le moment où ils entrent en contact avec l’Homme, c’est le moment où les forces de la gauche et les forces de la droite dans le monde se seront confrontées.

Alors l’Homme doit vivre la grande confrontation, l’Homme doit vivre son karma, l’Homme doit vivre ce qu’il a mis sur pied, l’Homme doit vivre sa machine de guerre, parce que lorsque l’on crée quelque chose, on doit en subir les conséquences, c’est normal ! Alors ces êtres qui sont sur des plans invisibles pour la majorité des Hommes, sont des êtres de haute qualité mentale, ils ont atteint des niveaux d’évolution scientifique, technologique, qui dépassent même les romans de science-fiction humains, et ils ont l’intérêt à sauvegarder, à aider l’humanité, parce que l’Homme possède “une âme”, et je dis le mot “âme” entre parenthèses, parce que l’âme ce n’est pas ce que vous croyez.

Mais l’Homme a une âme de très haute qualité, et c’est à cause de la qualité de cette âme qu’il a, que ces civilisations ont intérêt à protéger l’humanité, afin que l’Homme une fois libéré de la matière, puisse établir une nouvelle échelle de temps dans le cosmos, qui permettra à ces races d’accéder à d’autres niveaux d’évolution par l’entremise de l’Homme, et je dis de l’Homme !

Les gens parlent d’extraterrestres, et automatiquement l’Homme, il est ici… On voit toujours les extraterrestres comme nos grands frères, et l’Homme lui, derrière, mais je vous dis que l’Homme dans la galaxie est plus important que les races de la galaxie, parce que l’Homme a un contrat dans son évolution planétaire, et ce contrat est sur le point d’être concrétisé, dans la résonance totale de toutes les intelligences atomiques de la planète.

Alors lorsque l’Homme fera l’expérience de toute l’intelligence atomique de la planète, l’Homme sera totalement libre de la planète, il pourra construire ce qu’il veut, les formes qu’il veut, dans les dimensions spatiales qu’il veut, afin d’établir des ponts et un nouveau centre d’énergie qui permettra à ces races en évolution de comprendre ce que nous appelons, la vraie croyance du mental cosmique.

La croyance du mental cosmique est directement liée au phénomène de la personnalité, mais l’Homme ne connaît pas le phénomène de la croyance du mental cosmique, parce que l’Homme est emprisonné dans sa personnalité. Ces êtres-là par contre souffrent, manquent de cette capacité de réfléchir leur personnalité tel que l’Homme peut le faire. Alors l’Homme est en moins, eux sont en plus, et éventuellement il doit y avoir un équilibre entre les deux aspects de la personnalité liés à l’ego du rayonnement, et à l’âme de la puissance qui fait partie de toute la Conscience Universelle de la galaxie.

Alors l’Homme est très important. Les gens doivent commencer à comprendre que l’Homme est très important, et les gens doivent commencer à comprendre que le phénomène extraterrestre est sans importance pour le moment.

Si les gens perdent trop de temps à comprendre le phénomène extraterrestre, ils vont s’épuiser mentalement, ils vont s’épuiser émotivement et ils vont parler de choses qui ne sont en réalité que du verbiage scientifique ou pseudo-scientifique, parce que l’Homme n’a pas le droit de comprendre, de connaître et d’étudier le phénomène extraterrestre. Le phénomène extraterrestre ne fait pas partie des affaires de l’Homme encore, mais il fera partie des affaires de l’Homme dans un avenir rapproché.

Ce que l’Homme doit apprendre, comprendre, c’est de réaliser qu’est-ce que c’est être Homme… Qu’est-ce que c’est être Homme ! Les gens ne savent pas qu’est-ce que c’est “être Homme”, parce que les gens sont inconscients de leur Esprit et sont inconscients de leurs pensées, et ils ont l’illusion de comprendre, ils ont l’illusion de la compréhension, ils ont l’illusion de l’intellect, ils ont l’illusion de l’éducation !

Ils ont l’illusion de toutes les formes astrales qui empêchent l’Homme d’avoir accès à l’utilité de la pensée et de comprendre ce qui n’est pas compréhensible, et de pouvoir compléter dans le mental supérieur de son Esprit, les vastes proportions de l’infinité qui manquent à l’humanité pour entrer en contact avec elle-même.

RG : Parfois Bernard utilise des termes, tantôt il a parlé des Atlantes longtemps avant de dire le mot Atlantide, aussi simple que cela puisse paraître, “Atlantes”, les gens qui vivaient en Atlantide… Mais si vous n’étiez pas habitués au mot “Atlantes”, ça aurait pu vous arrêter, laissez-vous toujours aller ! En fin de compte, ce pourquoi moi je m’intéresse au cas Bernard, là Bernard, c’est justement à cause de ce nec plus ultra, le plus ultra que Bernard transmet.

Il y a eu le Dr Murphy qui est venu à Montréal, il y en a d’autres qui passent, les grands autorités en ésotérisme… Mais le plus ultra c’est que t’es pas obligé de lire du Bernard ! T’es pas obligé de croire ce que Bernard dit, t’es pas obligé d’étudier ce que Bernard dit, ou même de comprendre ce que Bernard dit, t’es surtout ici pour ressentir ce qui passe, en mots, en vibrations, en impressions, en intuitions.

Puis au bout de la ligne, quand tu retournes à la maison, tu te dis : C’était bien, c’était bon, parce que ce qu’il nous a dit ça se tient ! Mais n’essaie pas de répéter tout ce qu’il a dit, c’est quasiment impossible, c’est quasiment infaisable. Je ne sais pas si je me trompe, maintenant là, au sujet de ce qui s’en vient, ça fait presque un an et demi qu’on a Bernard dans des conférences, et ça fait presque un an et demi qu’ils nous rabâchent les oreilles en disant : Vous pensez ? Faut pas penser ! Vous êtes intelligents ? Vous n’êtes pas intelligents, parce que la vraie Intelligence ce n’est pas ici.

Et puis tout ce qui est autour de nous autres, c’est artificiel, c’est des mondes artificiels, ça c’est artificiel, la vraie science ce n’est pas ici, etc., mais finalement, à travers tout ce qui est artificiel, j’aimerais savoir Bernard, qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui est quelque chose qui va faire partie d’un temps nouveau, qui va être encore là lors de la sixième race, et puis ce n’est peut-être pas l’égo, puis c’est peut-être l’ego ? Parce que là je suis des fois un petit peu confus quand tu nous dis, c’est votre ego qui vous bloque !

Et puis après tout, si on n’a plus d’égo après ça, comment on va se retrouver si on est plus là avec un ego, ou quelle forme d’ego on aura à ce moment-là ? Vous savez aussi qu’après, dans une bonne demi-heure, ce sera votre tour de poser des questions à Bernard. Alors Bernard, qu’est ce qui est vrai ?

BdM : La question de la réalité, la réalité matérielle, la réalité des autres plans, la question est toujours mal posée, elle est toujours mal comprise la question, parce que c’est une question… Le problème des illusions c’est la même chose, les gens ne comprennent pas qu’est-ce que c’est une illusion, c’est réel une illusion ! Les gens pensent qu’une illusion ça n’est pas réel, alors la première erreur est là, une illusion c’est réel. Seulement une illusion, c’est une forme d’énergie qui retarde l’évolution. La meilleure façon de comprendre qu’est-ce que c’est une illusion, c’est une forme d’énergie qui retarde l’évolution d’un l’individu, d’une société, d’une race, d’une planète.

RG : Est-ce que l’intelligence fait partie de ça, est-ce que ça a retardé l’évolution ?

BdM : L’Intelligence fait partie de l’évolution, mais l’application, la manifestation de l’Intelligence à travers les formes des illusions de l’Homme retardent l’évolution.

RG : À travers les formes des illusions ? Où est-ce qu’il n’y a pas d’illusions dans les formes que l’Homme utilise ? Il y a certainement des formes où il n’y a pas d’illusions, où il est dans le vrai comme on pourrait dire ?

BdM : Les illusions… Il y a illusion lorsque l’Homme est pris dans la valeur émotive de la forme. Si l’Homme n’est pas pris dans la valeur émotive d’une forme que ce soit une expérience, que ce soit de la matière, que soit n’importe quoi, à ce moment-là l’Homme ne vit pas l’illusion de la forme, ce ne sont pas les formes qui sont mauvaises, ce sont les illusions des formes qui sont mauvaises.

Je prends le cas radical par exemple, où un enfant meurt, un parent a un enfant puis il meurt, ou un type a une “blonde” (petite amie) puis elle meurt… Alors là, l’individu “capote” (s’écroule). Alors si la personne meurt puis elle s’en va sur un autre plan, c’est naturel, c’est normal. Alors l’individu qui reste en arrière, ne devrait pas perdre le contrôle de lui-même.

Qu’il y ait une certaine peine, une certaine tristesse c’est normal, parce que les Hommes fonctionnent avec des émotions. Mais que l’Homme puisse avoir une certaine force intérieure pour soutenir l’expérience, ça devrait être naturel. Il y a des gens qui ne peuvent pas faire ça. Il y en a, il leur arrive une petite affaire puis c’est la fin du monde ! C’est la fin du monde ! Puis là ils rationalisent puis ils analysent, puis ils rationalisent puis ils analysent ! Ben, continuez à rationaliser puis à analyser, vous allez “capoter” dans votre analyse puis votre rationalisation. Ça marche de même ! Faut vivre la vie, faut apprendre, il y a des clés pour comprendre la vie. La vie, c’est l’expression d’une loi dans l’Homme… La vie.

Alors cette loi-là dans l’Homme, elle est connue lorsque l’Homme peut être conscient des intelligences qui sont sur les autres plans. C’est normal, ils la comprennent la vie, les structures de la vie, les lois de la vie, ils les comprennent, c’est eux autres qui sont les grands ajusteurs de la vie. Nous autres, on la vit la vie !

Mais si l’Homme vit sa vie dans l’impression qu’il est prisonnier d’un espace-temps, puis qu’il a tout son “petit biologiste”, puis que ça s’arrête ici, c’est normal que s’il lui arrive une tuile sur la tête, il ne comprendra pas ce qui arrive. Et si la tuile est le moindrement émotive, s’il perd tout son cash d’une journée à l’autre, ou s’il perd sa femme, ou s’il perd toute sa famille dans un accident, c’est évident qu’il ne restera plus rien pour le tenir. Alors les gens souffrent sur la tête, pourquoi ? Parce que les gens sont pris dans l’illusion de la forme de la vie.

Alors les Hommes ont perdu la capacité de communiquer avec l’invisible, il y a eu tellement de conneries avec l’invisible que c’est devenu de la superstition. Que les scientistes, les gens qui ont un esprit philosophique, cartésien, scientifique, bien ordonné, ça ne colle pas trop bien à cette réalité-là, je les comprends, parce qu’il y a eu une dévolution là-dedans ! Mais que le phénomène soit réel, que le phénomène soit intrinsèque, intégral, les Hommes vont l’apprendre d’une façon ou d’une autre.

Que les gens comprennent ce que je dis, ou qu’ils ne le comprennent pas, ça c’est sans importance, qu’ils croient ce que je dis ou qu’ils ne le croient pas, ça c’est sans importance, qu’ils viennent puis qu’ils entendent ce que je dis, ça, ça a de l’importance parce que : “veut ou veut pas”, ils vont être obligés de retourner chez eux avec une vibration dans leur mental qui va vibrer dans le mental. Ça, cette vibration-là, avec le temps, peut permettre que l’Esprit de ces individus-là, arrive petit à petit à se décrocher de la nuance qui existe entre l’ego, la personnalité, la subjectivité, la carapace humaine, puis l’Homme réellement ouvert qui est uni à l’infinité sur les autres plans.

Ça fait que dans l’évolution, dans tous les cas de l’évolution, que les gens croient… Moi je dis aux gens : “Croyez-moi pas”, parce que c’est mieux pour eux autres qu’ils ne me croient pas, parce que s’ils me croient, à ce moment-là je deviens une béquille pour eux autres puis eux autres affaiblissent leur propre autonomie. Que les gens écoutent ça ne peut pas faire de mal… À moins d’être sourd… Ça fait que ça rentre.

Mais si les gens me croient, à ce moment-là je deviens philosophe, je deviens un gourou puis un “gouzou” puis un maître, toutes sortes de sectes, puis ça, ça ne vaut rien parce que ça retarde leur propre évolution, leur centricité. Alors, les gens doivent en arriver à sentir intérieurement ce qui est connu universellement. Je ne suis pas un phénomène moi, ce que je sais, il y a bien des gens dans la salle qui le savent, ils ne peuvent pas l’exprimer comme je l’exprime, car ils n’ont pas ma gueule, ils ne sont pas “tunés” (accordés) comme je suis “tuné”, c’est normal.

Mais il y a bien des choses que je sais qui sont connues des gens dans la salle, puis des gens à l’extérieur. Mais les gens viennent me voir, ils me demandent une question… Ils me demandent une question… Que les gens apprennent à répondre à leurs propres questions ! Si vous venez me voir… C’est pour ça que je ne vous vois pas parce que je n’arrêterais pas moi, je “capoterais” ! Il n’y a personne qui va me faire “capoter”, je suis bien trop centrique pour ça. Ça fait qu’arrangez-vous pour répondre à vos propres questions !

Si vous n’êtes pas capables de répondre à vos propres questions, attendez… Avec les clés qui viennent, éventuellement vous êtes capables de répondre à vos propres questions. Quand vous allez pouvoir répondre à vos propres questions, vous allez être bien dans votre peau. Ce n’est pas vrai ça ? Tu le sais toi ? Tu comprends cette affaire-là ? Je ne suis pas un phénomène !

RG : Et là Bernard, tu viens de dire je suis bien trop centrique… ! (FIN)

mise à jour le 22/06/2024

Retour en haut