PE-101 Comprendre les évènements

“Je vais couvrir avec vous autres un petit peu les évènements qui se produisent dans le monde, je parlerai de psychologie ensuite. Je vais vous donner mon point de vue, ce n’est pas nécessairement un point de vue que vous allez lire dans la presse, alors je vais faire la voyance sur ce qui se passe. Il y a des choses que je …”

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.


Je vais couvrir avec vous autres un petit peu les évènements qui se produisent dans le monde, je parlerai de psychologie ensuite. Je vais vous donner mon point de vue, ce n’est pas nécessairement un point de vue que vous allez lire dans la presse, alors je vais faire la voyance sur ce qui se passe. Il y a des choses que je vais pouvoir vous dire, il y a des choses que je ne pourrai pas vous dire en public parce que je ne peux pas faire de prophéties.

Mais ce qui important que je vous dise, c’est pour vous permettre au moins de comprendre les évènements dans un cadre assez vaste pour que vous puissiez relaxer sur le plan psychologique. Les évènements dans le monde aujourd’hui sont très très importants à plusieurs niveaux. Au niveau mondial, ils sont importants parce qu’ils vont permettre de réorganiser les nations sur le plan politique. Vous savez très bien par expérience que les gouvernements n’ont pas de volonté politique.

Un gouvernement c’est une coalition d’hommes et de femmes qui pensent, mais toujours en relation ou en raison d’intérêts nationaux ou d’intérêts personnels, ou d’intérêts éthiques, ou d’intérêts religieux. Mais le paramètre ou le facteur d’intérêts entre toujours en cause dans la formation des politiques étrangères des différentes nations dans le monde.

C’est pour ça que dans l’évolution de l’Humanité, dans l’évolution des peuples, il est absolument nécessaire que les peuples des nations, la Terre, l’Homme, la conscience humaine, vivent, subissent des chocs, des chocs qui souvent sont difficiles à comprendre sur le plan rationnel, mais des chocs qui sur le plan occulte, sur le plan d’une conscience universelle, sur le plan d’une conscience plus vaste que la petite conscience de surface de l’Homme, sont nécessaires pour amener l’Homme à une réalisation plus profonde de son rôle, autant sur le plan individuel que sur le plan collectif, dans une société qui se développe extrêmement rapidement aujourd’hui.

Les États-unis aujourd’hui… L’Amérique est une superpuissance, c’est-à-dire que l’Amérique a le pouvoir d’influencer politiquement, économiquement et militairement le monde. C’est le résultat naturel des forces accumulatives d’une très grande créativité basée sur le principe de la démocratie, et aussi basée sur le principe de l’influx vers ses rivages des plus grands cerveaux dans le monde.

Donc c’est naturel que l’Amérique soit devenue au cours des dernières générations, graduellement, une puissance mondiale surtout après la défection des provinces eurasiennes à l’extérieur de l’Union Européenne. Par contre, comme vous le savez sur le plan personnel, le pouvoir, ce qu’on appelle le pouvoir, c’est toujours difficile à gérer. Surtout parmi vous autres qui travaillez dans l’industrie, qui avez le pouvoir de certains départements, ceux qui sont riches, qui ont un certain pouvoir, ceux qui sont politiques qui ont un certain pouvoir.

Le pouvoir c’est difficile à gérer parce que le pouvoir force les individus ou des collectivités à exprimer une puissance, et dans une puissance il y a toujours énormément de forces astrales, c’est-à-dire qu’il y a toujours un foyer de forces astrales. Et ce sont ces forces astrales là qui servent à l’expérience humaine autant sur le plan individuel que sur le plan national ou sur le plan collectif. Donc les États-Unis aujourd’hui sont rendus à un point, à un apex sur la courbe de leur évolution, où ils doivent apprendre à traiter avec le pouvoir.

Ayant appris à cause de la crise à traiter avec le pouvoir, les Américains deviendront dans dix, quinze, vingt ans, un très grand peuple, c’est-à-dire qu’ils prendront la responsabilité sur le plan international, ils prendront la responsabilité de leur puissance, et ils s’occuperont de rebalancer les énergies, les déséquilibres qui existent dans le monde à cause de la grande disparité entre le capital qui se globalise et les peuples pauvres qui ne peuvent pas participer créativement à une structuration de leur patrimoine intellectuel, parce qu’ils n’ont pas soit l’éducation ou qu’ils n’ont pas été favorisés ethniquement ou géographiquement pour le faire, n’ayant pas appartenu souvent à la civilisation occidentale.

Donc une des choses que l’on doit comprendre dans ce grand drame humain, c’est que les pays Européens, l’Amérique surtout apprendra dans cette expérience à ajuster sa politique étrangère pour favoriser l’émancipation de tous les peuples sur la Terre, au profit d’un équilibre international au lieu simplement d’un profit, d’un pouvoir capitaliste local ou Européen ou Américain. Ça, ça sera une des grandes leçons qu’apprendra l’Amérique sur ce plan-là. Donc, dans ce sens-là l’évènement qui se produit dans le monde aujourd’hui, c’est un évènement qui est nécessaire, le prix est très élevé. Mais le prix est toujours élevé quand on a à apprendre quelque chose, autant sur le plan individuel que sur le plan collectif.

Vous savez très bien que dans vos vies personnelles, vous avez payé de grands prix à votre échelle pour apprendre quelque chose. Sur le plan des Nations, c’est la même chose. Les Américains… L’Europe doit apprendre à travers le prix que l’Amérique aujourd’hui paie pour pouvoir éventuellement stabiliser les forces astrales qui sont à la base du conflit aujourd’hui dans le monde. Donc un des principes que je veux mettre en relief, c’est que : Grande altération dans la politique étrangère de l’Amérique et de l’Europe !

D’autres choses qui ressortiront de ce conflit, c’est que les Pays, surtout les Pays qui font partie de l’Union Économique Européenne, les États-unis ou les Nations Unies, ces Pays-là doivent en arriver éventuellement à pouvoir unir leurs systèmes de renseignements pour pouvoir faciliter l’évolution des politiques, faciliter l’évolution et l’accélération des décisions politiques, et aussi faciliter ce que j’appellerais la résolution du nationalisme international au profit des peuples qui ont besoin dans le monde, en Afrique… Les peuples pauvres qui ont besoin de soutien.

Il y a des Nations, (je ne vais pas nommer le nom), il y a des Nations, d’ailleurs j’ai déjà nommé le nom, mais dans ce cas-ci je ne le ferai pas, il y a des Nations qui ont joué la carte politique. Ils ont joué l’Amérique contre la Russie, l’Amérique contre la Chine, la Russie contre la Chine, et ça, ce sont des Nations Européennes.

Et il va falloir un jour que ceci cesse parce que l’âge de la manipulation et l’âge de la réfraction des systèmes doit céder, si éventuellement on doit en arriver à la manifestation et à la création dans le monde d’un gouvernement universel, c’est-à-dire d’un gouvernement fondé sur des ententes fondamentalement unifiantes, au lieu d’ententes partagées qui permettent à certaines Nations de bénéficier de la dislocation dans un coin pour leur bénéfice personnel en tant que Nation-État.

Donc ces évènements-là vont emmener éventuellement à une très grande unification des mécanismes de communication entre l’Amérique, l’Europe, la Chine et la Russie. C’est pour ça encore que ça prend un évènement de cet ordre-là pour le faire, parce que la politique nationale, la politique internationale, a été trop trop longtemps fondée sur des mécanismes qui font partie du dix-neuvième siècle, du dix-huitième siècle et du dix-septième siècle.

Donc il faudra qu’il y ait de grands changements à ce niveau-là, et c’est un choc comme ceci qui va le permettre. Pourquoi ? Parce qu’un choc tel que celui qu’on connaît aujourd’hui, c’est un choc qui est irréconciliable avec la structuration architecturelle des peuples, autrement dit l’Amérique et l’Europe sont trop avancées sur le plan technologique et ne peuvent plus se protéger contre des attaques à partir de groupes ethniques qui ont une volonté féroce d’enfreindre le développement actuel de la puissance occidentale.

Donc les peuples qui font partie… Ou les groupes terroristes, comme on les appelle, qui sont aujourd’hui dans un mouvement d’affrontement avec l’US, ont bénéficié d’une asymétrie. Il faut regarder le problème de l’asymétrie, il est tellement vaste le problème d’asymétrie dans le conflit que c’est la raison pour laquelle les peuples qui font partie des Nations Unies ont signé l’article cinq de la Charte des Nations. Parce que si un groupe terroriste tribal, ethnique, peut utiliser les moyens de production d’une société technologique avancée comme l’Amérique et faire les dégâts qu’ils ont fait, imaginez-vous qu’un groupe comme ceci laissé à son développement pendant une autre génération, aurait développé des cellules et des couches de cellules tellement profondes que ce serait impossible à ce moment-là d’éliminer le terrorisme dans le monde. Et éventuellement la société technologique telle que nous la connaissons s’effondrerait parce qu’elle est trop fragile au déséquilibre.

Vous avez deux tours à New York qui ont été effondrées, et déjà à l’intérieur d’une semaine, le coût est de cent-cinq milliards de dollars, les économies nationales et internationales sont bouleversées, les gens sont mis à la porte. On est plongé dans une récession et on ne connaît que le début de ce carnage des économies. On ne connaît que le début de cette plongée dans un abîme expérientiel qui fait partie de l’évolution de la Terre, de l’évolution des peuples et de l’évolution des Nations. Évidemment, dans tout ceci, vous entendrez à la télévision des opinions à gauche et à droite, des opinions valables comme des opinions un peu moins valables.

Mais il est très important pour l’Homme, pour un Homme qui a une certaine conscience, de savoir et de comprendre ce qui se passe en fonction d’un portrait qui est plus vaste, pour pouvoir sur le plan personnel relaxer et en même temps savoir que nous vivons des évènements qui sont au-delà de la simple composition psychologique, mais que ce sont des évènements qui font partie de l’ordre du jour, que ce sont des évènements qui ont même été prédits dans le passé par certains initiés, et qui font partie de l’évolution de la Terre.

Si l’Homme apprend à regarder le portrait dans un contexte plus vaste que simplement l’information de tous les jours à la télé, à ce moment-là ils pourront voir éventuellement que tous les morceaux qui viennent s’ajouter tous les jours à la télévision font partie d’un engramme beaucoup plus vaste, nécessaire, et qui éventuellement ouvrira dans le monde cette grande ère, ce nouvel âge, où finalement les guerres cesseront, les conflits seront arrêtés et les peuples finalement commenceront à s’entendre une fois pour toutes.

Donc si on le regarde, (si je le regarde de mon point de vue, quand je dis de mon point de vue, je ne veux pas dire de mon point de vue personnel en tant que personne), mais si je le regarde du point de vue de la communication qui fait partie de ma conscience, à ce moment-là pour moi, l’évènement dans le monde c’est un évènement nécessaire. Et il est nécessaire parce que les peuples n’ont pas de volonté politique.

Et si les peuples n’ont pas de volonté politique et que nous vivons dans un temps où certaines nations telles l’Amérique, par exemple, ou l’Europe, deviennent extrêmement puissantes financièrement, militairement, politiquement, il est évident que des forces en opposition telles que celles que nous connaissons, doivent éventuellement venir à la rescousse de la planète pour rebalancer le déséquilibre. Et ce n’est pas par des pétitions internationales que ça va se faire, ce n’est pas par des demandes intelligentes de la part des intellectuels des universités, ce n’est pas de la part de certains individus, de certains politiques ou Hommes d’État éclairés que ça va se faire. C’est toujours dans le choc que ça se fait.

Et si vous pouvez en arriver à comprendre que l’individu évolue à travers la crise et que les Nations évoluent à travers les crises… Alors la crise on l’a, elle est là, elle va durer pour un certain temps, et il s’agit pour l’Homme seul, l’Homme individu en tant qu’individu, l’Homme individualisé, de comprendre que cette crise-là éventuellement mènera dualité à un autre niveau que celui qu’elle connaît aujourd’hui.

Si nous regardons le phénomène islamique, il est très important pour les gens de comprendre qu’une bande d’individus n’a rien à voir avec des millions d’êtres. Par contre, il y a à l’intérieur de l’Islam des façons de voir, des façons de comprendre, des façons de s’exprimer, des façons de changer les choses qui sont très différentes de ce que le Christianisme peut apporter ou de ce que la religion Juive peut apporter, ou de ce que la religion Bouddhiste peut apporter.

Chaque religion a sa fonction. Le Judaïsme avait sa fonction, le Christianisme a eu sa fonction, le Bouddhisme a eu sa fonction, ils ont encore leur fonction. L’Islam a eu et a encore sa fonction, chaque religion a une fonction. Mais dans les religions, on retrouve des personnalités, des traits de personnalité très très différents, parce que les religions sont nées dans des temps ou dans des régions de la Terre où les besoins des groupes originels étaient très différents des autres.

Et il s’agit aujourd’hui de reconnaître que l’Islam en tant que religion est une très belle religion mais qu’elle peut être utilisée, elle peut être “highjackée”, si vous voulez, par des individus, un peu comme la religion Catholique a été, par exemple, “highjackée” durant l’Inquisition par des fanatiques. On a eu nos “Savonarola”, alors on ne peut pas se permettre de pointer l’Islam, on ne peut pas se permettre de faire la guerre à la religion, mais on peut se permettre d’éliminer des individus qui utilisent des religions pour faire la guerre à la civilisation, et c’est ce qui va se produire.

J’ai toujours dit dans le passé : “Don’t fuck with the Americans”, autrement dit on ne peut pas pousser une civilisation telle que l’Amérique à un mur et s’attendre à ce qu’elle ne réagisse pas, parce qu’il y a trop de puissance. Donc l’Amérique va corriger, corriger ce qui s’est produit, elle va prendre son temps, parce que maintenant elle a peur de faire des erreurs, donc elle est en coalition, elle écoute, elle commence à écouter. L’Amérique commence à écouter la France, l’Amérique commence à écouter même des chefs religieux Islamiques, l’Amérique commence à écouter, parce que finalement on lui a enlevé l’impression d’être la forteresse intouchable.

On a souvent parlé de la forteresse Amérique parce que l’Amérique était séparée de l’Europe par l’Atlantique, elle était séparée de l’Asie par le Pacifique, mais ce n’était pas réellement une forteresse. Maintenant, l’Amérique va devenir une forteresse, ça va devenir très très difficile pour des gens, des terroristes, mêmes des gens normaux comme nous, d’aller, de sortir, ça va être plus difficile. L’Amérique deviendra une forteresse et c’est nécessaire parce qu’elle doit se replier dans un sens sur elle-même et se protéger. Par contre l’Amérique va commencer à écouter, et le résultat de ce conflit c’est que l’Amérique va commencer à écouter.

Et quand vous avez une Nation aussi puissante que l’Amérique, une Nation qui est techniquement démocratique – ce n’est pas la Russie – à ce moment-là on aura un jour une très grande Amérique, une très belle Amérique, une Amérique qui sera réellement démocratique dans le sens pas simplement sur le plan Européen ou sur le plan Américain, mais sur le plan mondial.

L’Amérique aidera l’Afrique, l’Amérique aidera l’Amérique du sud, l’Amérique aidera l’Asie, l’Amérique aidera aussi l’Eurasie, et un jour nous pourrons voir se reconstituer comme on l’aurait voulu, le commerce international, on verra les Hommes se promener d’un pays à un autre. Et finalement, on verra que le temps est venu pour l’abattement des frontières nationales qui ont servi dans le passé à la création de politique étrangère extrêmement aveuglante, extrêmement aveugle, nécessitant un jour ou l’autre, à la fin du vingtième siècle, le choc qui aujourd’hui fait partie de notre consternation.

Si je fais de la voyance pour vous donner un peu un point de vue qui n’est pas le mien… Regardez ce que l’on dit : Ce qui se passe dans le monde est le résultat de l’aveuglement des Nations, ce qui se passe dans le monde est le véritable rejet de l’intelligence. Quand les Nations rejettent l’intelligence, il se crée des forces en opposition féroces. L’Islam est simplement un outil de l’universel. Ils disent que ce conflit cesse, il cessera mais que ce conflit soit, il doit être !

Ils disent : Apprenez à comprendre et à reconnaître les grands conflits et vous apprendrez à reconnaître les grands âges. Le conflit aujourd’hui est plus important que la deuxième guerre mondiale, il est plus important que la première, parce qu’il ne fait pas partie des jeux idéologiques des principautés Européennes, “It’s un new board game”. L’Europe et l’Amérique devront s’ajuster à voir le monde, l’Europe et l’Amérique devraient s’ajuster à voir le monde !

Le monde ne peut plus être vu avec les politiques du vingtième et du dix-neuvième siècle, et du dix-septième siècle. La politique mondiale doit être vue à partir d’une conscience humanitaire à l’échelle mondiale. Il dit : Vous devez commencer à regarder les peuples avec affection et non pas avec objection. Regardez l’Islam comme un outil et non pas comme un ennemi. Regardez le terrorisme comme étant un grand mal qui mènera à un grand bien. Mais il doit être détruit et il le sera.

Comprendre la vie sur la Terre nécessite une conscience plus vaste que la presse. Comprendre la vie des Nations demande une conscience libre de ces politiques. Il faut que l’Homme un jour soit libre de la politique des Nations pour comprendre la conscience des Nations. Si on ne devient pas libre de la politique des Nations, on ne pourra jamais comprendre les Nations, parce qu’à ce moment-là nous aurons des opinions façonnées, nous serons influencés, ainsi de suite. Et nous ne pourrons pas regarder à partir d’en haut ce qui se passe en bas.

Il dit : Vous n’avez pas à vous inquiéter de ce qui se passe dans le monde, vous n’avez simplement qu’à le regarder avec étonnement. Mais si vous vous inquiétez de ce qui se passe dans le monde, il dit : Vous ne le regardez pas du bon œil. Si vous le regardez avec étonnement, vous trouverez de l’intelligence dans le chaos et si vous regardez ainsi, vous n’aurez pas de traumatisme.

Nous aimons les Américains, c’est un peuple de grande envergure mais c’est un peuple qui n’a pas la sagesse du pouvoir. Donc ils doivent apprendre comme tous les peuples doivent apprendre. Nous aimons les Chinois mais ils ont du recul dans le temps, ils doivent avancer dans la modernité et préférer l’amitié au lieu de la contestation au profit de leur soi-disant supériorité, le temps de l’Empire céleste est fini. Nous aimons la Russie parce qu’ils ont la responsabilité de l’Eurasie future, et cette responsabilité sera grande, mais ils doivent partager leur responsabilité avec d’autres peuples. Ils ne peuvent pas être seuls à dominer parce qu’ils n’ont pas la science politique, ils n’ont seulement que la science du trucage politique.

Nous aimons le Canada, parce qu’il est bien mais il est trop “laxe”, il manque de volonté parce qu’il n’a pas connu le conflit. La volonté vient suite au conflit. Si vous n’avez jamais souffert, vous ne connaissez pas la volonté. L’Amérique souffre aujourd’hui, elle connaîtra la volonté. Nous aimons la France, mais elle ne peut plus jouer à l’hégémonie politique sur le plan idéationnel, elle ne peut plus s’unir avec des peuples qui sont en opposition avec l’Europe pour son profit personnel. Elle doit être moins vaniteuse, l’âge de Talleyrand est fini.

Nous aimons l’Espagne, mais l’Espagne est un post avancé pour les éléments troubles de l’Europe. L’Espagne doit surveiller ses frontières, elle doit surveiller ceux qui viennent du Sud. L’immigration, ce n’est pas un tout pour tout, l’immigration doit toujours être contrôlée. C’est le péché du Canada. Que les pauvres viennent vers vos rivages, c’est bien, que les trouble-fêtes viennent vers vos rivages, il faut les surveiller. Si nous étions sur votre plan et que nous devions gérer vos politiques, tout Homme venant vers vos frontières et n’acceptant pas vos lois serait renvoyé dans son pays. Mais vous n’avez pas la volonté politique de faire ceci, surtout au Canada. Aider les peuples pauvres, c’est une chose, donner asile à des indésirables n’est pas une politique intelligente.

Si vous n’avez pas de volonté politique pour vous dompter de vos émotions, vous sévirez dans la politique, dans le péril politique. La Terre est une école, les Nations sont ses élèves et les Hommes ses pions. La conscience doit donner à l’Homme la liberté d’être au-dessus des chaos, mais tous les Hommes ne peuvent pas être conscients dans un même temps parce que ceci fait partie de l’évolution, et c’est très long l’évolution. Nous essayons de vous faire comprendre certaines choses, pour vous mettre à l’abri de vos émotions et pour vous permettre de comprendre la politique comme elle devrait être comprise.

La politique est la science la plus importante d’après la psychologie. Un Homme qui ne comprend pas la politique des peuples risque d’être asservi dans sa psychologie, parce que la politique a le pouvoir d’influencer la psychologie, à moins qu’un Homme soit dans son identité. Ce qui se passe dans le monde est très intéressant. Regardez-le en fonction d’un nouvel équilibre, ne le regardez pas en fonction des pertes économiques ou matérielles, les pertes sont simplement le prix à payer pour la levée d’un nouveau soleil. Bon, j’ai assez parlé, ça vous donne mon point de vue. Vous pouvez me poser des questions, puis je répondrai à ce que je peux répondre.

Question : Que pouvez-vous nous dire concernant des attaques bactériologiques et l’avancée de ces armes ?

BdM : Ils disent qu’à partir des plans, ce qui se passe dans le monde c’est sans importance pour eux. Pour eux, ce qui se passe dans le monde, c’est simplement un aspect des choses, mais ce qui les concerne c’est la conscience. Donc techniquement, la civilisation pourrait être détruite, il pourrait rester un petit nombre d’Hommes dans le monde, et la civilisation recommencerait à une autre échelle.

Les plans sont d’un autre temps, une autre dimension, c’est vaste, ils connaissent l’avenir sur une base de milliers d’années. Donc ce qui se passe au niveau purement technique ici, pour eux ça ne les concerne pas. Ça fait partie du plan, ça fait partie de la programmation de la Terre. Ce qui est important, c’est que l’Homme en tant qu’individu puisse comprendre ce qui se passe dans le monde sans être affecté sur le plan émotionnel, ou être affecté le moins possible sur le plan émotionnel. Ça, c’est la raison… Ou c’est la raison pour laquelle les plans peuvent nous éclairer.

Sinon on est forcé de vivre ça en fonction de l’information. Là, on devient troublé, on devient émotivé, et là on traumatise, ainsi de suite. Et c’est pour ça d’ailleurs que j’en parle, de cette situation-là en privé, pour pouvoir donner un cadre assez stable pour le comprendre d’une façon définitive. Ce qui viendra se greffer, que ce soit du nucléaire ou que ce soit du bactériologique, c’est sans importance à partir des plans, mais pour nous en tant qu’individus, ça devient important si on ne s’implique pas émotivement dedans, mais qu’on le regarde à partir d’un plan qui est vaste. Question ? Oui.

Question : Vous parlez de volonté, volonté vers quoi ?

BdM : Volonté quoi ?

Question : Vous parlez de volonté, la volonté vers quoi ?

BdM : Volonté politique !

Question : Mais pour la volonté en général, vous dites que les gens n’ont pas de volonté ?

BdM : Je dis que les Nations n’ont pas de volonté politique, ce que je veux dire par l’absence de volonté politique, c’est que les Nations ont de la difficulté à unir toute leur intelligence, la mettre en focus pour résoudre un problème, donc de mon point de vue qui est toujours un point de vue occulte, ça mène à un manque de volonté, c’est l’explication du manque de volonté au niveau des Nations.

Et c’est le problème que les Nations sur la Terre ont toujours vécu parce que l’Homme, l’Homme quand il est réuni, quand on est réuni dans des cabinets, quand on a un certain nombre d’individus intelligents ou quand on est en communication avec nos populations, ainsi de suite, on devrait être capable de regarder intelligemment une situation, se mettre en focus et agir, et on ne le fait pas. Et ça, ça a des conséquences très graves.

Regardez simplement le côté du terrorisme aux États-Unis, ça fait des années que des individus parlent, expliquent, disent : “Bon, ben, les avions, ça devrait être blindé à l’avant, on devrait avoir des individus qui sont entraînés à l’intérieur pour protéger les passagers”. Mais on ne le fait pas, parce que ça coûte plus cher. On ne fait pas telle chose, pourquoi ? Parce qu’elle coûte plus cher.

On vend des armes à des peuples qui ne devraient pas en avoir parce que c’est bon pour l’économie, donc il n y a pas de volonté créative, il n y a pas de volonté politique créative dans le monde. Et c’est pour ça que nous vivons aujourd’hui ces grands chocs, et avec le temps ces chocs-là mèneront à une plus grande volonté créative. Et éventuellement nous aurons sur la Terre un renouveau au niveau international. Question ? Oui.

Question : (inaudible) BdM : Sur un plan individuel, à moins que vous soyez premier ministre, non !

Question : Pourquoi ce qui se passe aujourd’hui, ça a plus importance que la première et la deuxième guerre mondiale ?

BdM : Ils disent que ce qui se passe aujourd’hui est basé sur des éléments irrationnels totalement libres de la crainte de la mort. Quand des individus n’ont plus peur de mourir et qu’ils sont prêts à s’offrir en sacrifice pour une cause en fonction de paramètres religieux extrêmement puissants et très vibrants, une civilisation telle que la nôtre ne peut plus se protéger, parce que l’enjeu n’est plus pareil.

Les lois “Clausewitz” n’existent plus, les lois de Genève n’existent plus, les lois internationales n’existent plus parce que ces gens-là ne les reconnaissent pas. Et il y a aussi le fait qu’il y a une extrême séparation entre la psychologie politique de l’Homme en général, que ce soit des Russes dans le temps, que ce soit des Allemands durant le temps des nazis, et aujourd’hui où vous avez des individus qui ont une psychologie totalement religieuse basée sur la primauté de leur Dieu Allah, ainsi de suite. Donc c’est la confusion des Nations, c’est l’élimination des protocoles d’entente, c’est la suspension des règles du jeu, et c’est pour ça que le phénomène lui-même est extrêmement violent, extrêmement puissant en explosion, et en effet extrêmement dangereux sur le plan de la dislocation à l’international.

Et c’est dans ce sens là que l’évènement est nécessaire, parce que ça prend un évènement comme ça qui est en dehors des cordes normales de la diplomatie internationale pour forcer finalement des peuples extrêmement puissants comme les Américains et comme l’Europe, de se joindre ensemble avec la Chine, avec la Russie, et finalement créer table rase sur les conflits du vingtième siècle, dix-neuvième siècle, éliminer les idéologies qui ont séparé les peuples et finalement s’apercevoir que le “battle line” dans l’évolution des Nations, des peuples et des ethnies, c’est la conversion des énergies, la transmutation des énergies, et l’équilibre totalement maintenu par les peuples en puissance. C’est ce qui va se produire.

Mais si vous pensez que des choses comme ça, des ententes telles que celles-ci peuvent se créer simplement par convenance, vous allez vous… D’ailleurs, l’Histoire nous le démontre que ce n’est pas possible… Parce que regardez ce qu’ils disent sur la crise, comment ils expliquent les crises. J’explique la crise d’abord sur le plan purement individuel. Je l’explique sur le plan individuel, ensuite sur le plan collectif.

Ils disent : La crise sur le plan individuel confronte l’ego à une paralysie. L’ego vit une paralysie. Quand vous perdez votre job que vous avez depuis vingt-cinq ans, quand vous perdez vos enfants dans un accident, quand vous avez un feu et que vous perdez votre famille, l’ego vit une paralysie, la crise, l’Esprit est gelé, l’Esprit ne peut plus fonctionner, les émotions prennent le dessus sur la conscience animale de l’Homme.

Sur le plan international, sur le plan collectif, ils disent : Quand vous avez une crise telle que celle-ci – parce qu’ils font la distinction entre la deuxième guerre mondiale, la première guerre mondiale et celle-ci – quand vous avez une crise telle que celle-ci, ils disent : Vous ne pouvez plus utiliser les éléments politiques comme vous faisiez auparavant. Donc vous vivez une paralysie, et la preuve qu’on vit une paralysie maintenant, c’est que les Américains doivent prendre beaucoup de temps pour régler le problème. Ils sont obligés d’aller à l’économie, la politique, le militaire, écouter, bâtir lentement, parce qu’ils ne peuvent plus faire la guerre comme ils l’ont fait par le passé. Autrement dit, la puissance Américaine aujourd’hui ou la puissance Européenne aujourd’hui ne peut plus servir comme elle le faisait auparavant. Pourquoi ? Parce que l’échiquier a été changé, donc la crise que nous vivons aujourd’hui c’est une crise totalement nouvelle.

C’est un phénomène anormal qui nous amène au niveau international, au niveau de la politique, au niveau de l’écriture dans les journaux, à crier ou à interpeler la chose comme étant monstrueuse. Effectivement, elle est monstrueuse quand on la regarde d’un point de vue de nos valeurs humaines. Mais sur le plan cosmique, sur le plan de la programmation de la Terre, sur le plan des grands évènements qui peuvent avoir été vus même par Nostradamus, on voit que tout est écrit, que l’Humanité doit vivre des choses, parce que l’Humanité dans son inconscience ne peut pas se corriger d’elle-même, à moins d’être paralysée dans son jugement par rapport à des évènements qui suspendent temporairement son intelligence, à cause de la puissance des émotions. C’est ce qui se produit. Question ? Oui.

Question : Quel rôle joue la religion ?

BdM : C’est une bonne question. La religion sur la Terre jouera toujours un rôle tant que les Hommes ne seront pas conscients. Donc la religion c’est un support psychologique moral, spirituel, pour l’Homme inconscient qui n’a pas d’identité. Avec l’évolution, quand l’Homme passera de l’involution à l’évolution, les religions sur le plan individuel disparaîtront parce qu’un Homme conscient n’a pas besoin de religion. Mais sur le plan collectif, sur le plan des masses, la religion jouera toujours un rôle, mais ce rôle sera ajusté en fonction de ce que les peuples au niveau politique pourront faire.

Donc quand les Américains corrigeront leurs abus, viendront à l’aide, ajusteront leur politique étrangère, la religion côtoiera, ira avec la démocratie et elle ne servira plus à des foyers d’individus pour créer la dislocation que nous vivons aujourd’hui. Donc les religions font partie de l’involution, elles sont nécessaires au support moral des grandes masses dans le monde, parce que si vous regardez le monde, si vous regardez l’Afrique, si vous regardez l’Asie, si vous regardez l’Amérique du sud, même l’Europe, il y a beaucoup d’ignorance dans le monde. Et l’ignorance est tellement vaste que nous n’avons pas, nous n’avons aucune idée jusqu’à quel point l’Homme est dissocié de sa réalité. Donc les religions servent dans ce processus-là.

Ce qui m’inquiète dans un sens, pas personnellement, mais ce qui m’inquiète sur un plan de la programmation de la Terre, que ce serait très très possible éventuellement que même le Vatican soit attaqué. Si jamais le Vatican est attaqué, ça va créer un autre mouvement dans la crise, un autre plan dans la crise, parce qu’à ce moment-là l’enjeu sera encore plus vaste, ainsi de suite. Mais c’est pour ça que je vous dis, il ne faut pas regarder les évènements à partir de l’émotion, il faut les regarder à partir d’une conscience un peu plus mentale, pour pouvoir finalement comprendre que tout ce jeu-là, toute cette perspective en débandade, éventuellement mènera sur un équilibre, créera un équilibre qui favorisera l’évolution de l’Humanité et des peuples qui par le passé ont été laissés en arrière.

Question : Bernard, est-ce qu’on pourrait dire que tout ce qu’on vit… Le danger du nucléaire, va servir à protéger le monde d’avoir moins de morts éventuellement, tel ce qui est arrivé à Hiroshima, Nagasaki, par exemple, les deux bombes atomiques, où il aurait pu y avoir beaucoup plus de morts ?

BdM : Je ne peux pas vous parler tellement du nucléaire parce que j’ai des restrictions concernant la mise en page, si vous voulez, des prochains dix, quinze, vingt ans. Il y a des choses, il y a des choses que je ne peux pas explorer en public. Par contre, je peux vous dire que si je le regarde simplement de mon point de vue personnel, pas en tant qu’initié, mais en tant que point de vue personnel, je doute, je doute que nous vivions un éclatement sur le plan nucléaire.

Je doute, mais si je vais sur les plans et que je questionne, on me donnera des réponses qui… Bon, je vais vous donner un exemple qu’on me donne. Ils disent qu’ils ne peuvent parler des tragédies seulement qu’après la tragédie, pas avant la tragédie. On ne peut pas empêcher que les évènements prennent place. Ils disent que Bernard de Montreal ne peut pas être utilisé comme voyant – parce qu’ils disent – même quand vous avez de la voyance, ça ne change rien.

Regardez Nostradamus. Il a vu, et vous avez vécu ce qu’il a vu, donc il n’y a rien à faire. Et je préfère ça comme ça, parce qu’en même temps ça sécurise ma vie personnelle (rires public). Vous vous imaginez, prendre l’internet et envoyer un email au FBI et dire : “Bon écoutez là, mardi”… Ensuite je vais dire : “C’est en haut qu’on m’a dit ça” (rires public). J’ai compris ça depuis longtemps, je n’ai pas cette illusion-là. Mais je vais répondre à vos questions aussi loin où je peux aller. D’autres questions, oui.

Question : (inaudible).

BdM : Non non, ça fait partie de ses convictions, puis quand… Ces Hommes-là sont extrêmement possédés par des forces astrales très puissantes, et puis ils font partie de l’histoire. Très puissantes, oui !

Question : (sur les possessions).

BdM : Ils disent : (je vous le donne au fur et à mesure), les possessions sont individuelles, mais elles servent toutes à faire réaliser que l’Homme n’est pas aussi intelligent qu’il pense. Oui.

Question : (sur Nostradamus et les voyants).

BdM : En ce qui concerne Nostradamus ou tout ce que les voyants peuvent écrire, ça, ça fait partie de votre expérience personnelle, vous devez les déchiffrer comme vous pouvez, dépendant de votre niveau de conscience. C’est très très personnel ces choses-là, très personnel. Quand on vous fait voir des choses, ils disent : C’est à vous de les voir, alors c’est très personnel. Moi, je peux regarder Nostradamus et voir ce que je veux dedans. Je peux voir des choses que les gens ne voient pas ou je peux voir des choses que les gens voient que moi je ne vois pas. Ça dépend d’eux. Oui.

Question : (concernant les chiffres en nombre de pertes humaines ex : au Rwanda et le karmique).

BdM : Ils disent que vous pourrez faire les corrélations que vous voulez au niveau des chiffres, ils disent que ça, ça n’a rien à voir avec la corrélation au niveau karmique. Au niveau karmique, il y a des chose qui se passent. Les pertes au Rwanda ou les pertes ici ou les pertes là, ça fait partie des dettes karmiques que la Nation a, et c’est là que ça se joue, c’est au niveau karmique, au niveau des plans, pas tellement au niveau des chiffres. Ils disent : Au Rwanda, c’est plutôt la déconfiture de la politique de colonisation des Européens qui est la cause.

Ils disent : Tout ceci fait partie de la programmation de la Terre. Ils disent : Pour nous la Terre est un jardin, donc là où il y a conflit, il y a éventuellement avancement. Regardez le conflit qu’on a eu à la deuxième guerre mondiale, l’avancement, c’est toujours la même chose. Napoléon, l’avancement au niveau féodal, les conflits mènent toujours à l’avancement. Surveiller Israël, ils disent Israël est très important dans la marque du monde. Quand ils disent dans la marque du monde, ils veulent dire… Coupure – Fin

mise à jour le 23/06/2024

Retour en haut