FP-049 La conscience vibratoire

“BdM : D’abord, la conscience en elle-même, elle est vibratoire, elle est pure énergie. Mais à partir du moment où elle devient encapsulée dans un mode de pensée, elle devient psychologique, donc qu’est-ce que c’est la conscience vibratoire, c’est de la conscience qui n’est pas psychologisée. Et tous les Hommes …”

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.


Bernard de Montréal (BdM) : D’abord, la conscience en elle-même, elle est vibratoire, elle est pure énergie. Mais à partir du moment où elle devient encapsulée dans un mode de pensée, elle devient psychologique, donc qu’est-ce que c’est la conscience vibratoire, c’est de la conscience qui n’est pas psychologisée. Et tous les Hommes dans leur vie ont vécu des moments où ils ont senti cette manifestation de conscience chez eux qui n’était pas psychologisée.

Une sorte de conscience libre, créative, instantanée qui fait surgir de nulle part quelque chose qui pour soi, pour soi-même, est valable, quelque chose qui n’est pas tangible dans sa source pour l’Homme en général, mais qui est tangible dans son résultat interne. Et aussitôt qu’on essaie de mettre les menottes à cette conscience créative, on l’alourdit. Elle devient psychologique, elle devient philosophique, ésotérique, bababa bababa… Donc la conscience vibratoire, la conscience elle est vibratoire, elle est vibrante, cette énergie vibre, elle fait vibrer les centres.

Si elle s’amène vers l’Homme par le biais de la pensée, elle doit demeurer vibratoire. Donc si nous parlons de l’Homme involutif versus l’Homme évolutif, si nous parlons de la conscience réflective versus la conscience créative, si nous parlons de la personnalité versus la personne, la pensée n’est pas un problème. Je n’ai rien contre le fait que l’Homme pense, mais je sais, je vois que l’Homme devra en arriver à ne plus vivre sa pensée de façon réflective, subjective, colorée.

Donc automatiquement cette pensée deviendra plus vibrante, elle deviendra plus créative, elle fera plus partie de sa conscience vibratoire. Donc à ce moment-là, l’Homme aura beaucoup plus d’Esprit et moins d’âme, plus de créativité, moins de mémoire, il entrera dans un autre temps du mental. Ce n’est pas qu’il perdra sa mémoire, nous ne perdons rien, mais sa mémoire alourdie par des réflexions, par des émotions, par de la subjectivité, par le conditionnement historique, cette mémoire deviendra créative.

Donc l’Homme, au lieu de souffrir de sa mémoire, se servira de sa mémoire comme agent, comme forme, comme myriade de formes pour mettre cette énergie dans le vase qui est la mémoire, pour que ce vase, au lieu de demeurer figé dans son inconscience, éclate dans une dimensionnalité lumineuse, pour qu’il devienne réellement créatif, pour qu’il puisse utiliser cette énergie qui est la conscience dans une forme et regarder dans le monde.

La conscience, la pensée, la pensée de l’Homme doit être téléscopique, elle doit être astronomique, l’Homme regarde dans cette pensée ou avec l’outil de cette pensée, et il peut regarder le monde matériel, il peut regarder les plans invisibles, il peut regarder la vie à différents niveaux. Et automatiquement, il surgit en lui une plus grande conscience qui l’amène encore plus loin, plus loin.

Et un jour, la pensée de l’Homme, au lieu d’être simplement réflective et donner naissance à du “jasage”, elle deviendra créative et donnera naissance à la parole, donc l’Homme n’aura plus besoin de penser pour savoir, il parlera. Il y aura une connexion entre la parole, entre la langue et le mental. Donc la parole deviendra sa façon à lui de parler de l’univers matériel et de l’univers invisible.

Il n’aura plus besoin d’aller intérieurement et de communiquer avec le double parce que dans le fond, la communication avec le double, c’est une autre perte d’énergie. On le fait parce que ça fait partie de l’ordre universel du mental supérieur de l’Homme, mais l’Homme n’est pas intéressé à aller dans son mental et communiquer avec le double parce que le double, dans le fond, est la source rayonnante de cette énergie.

Et si elle descend, si elle part des plans les plus élevés, elle descend vers la matière et que l’Homme est totalement ouvert à lui, à cette énergie, à ce moment-là il n’a plus besoin des moindres mécanismes de réflexion pour s’assurer que c’est avec le double qu’il converse. La liberté de l’Esprit, la liberté de l’Homme, elle commence là.

Mais pour que l’Homme puisse prendre cette énergie, la véhiculer à travers son système, la manifester dans le monde, dans différents emplois de la forme, il faut qu’il soit totalement libre de la réflexion face ou en relation avec la pensée. Parce que s’il parle quelque chose, et que la pensée vient et lui met le doute, c’est qu’elle est encore astralisée. Donc sa pensée n’est pas objective, elle n’est pas créative, elle est encore colorée, colorable, astralisable.

Et je sais que plus on avance dans la fusion, plus on est apte à dire des choses qui traversent différents temps et qui, finalement, s’amènent sur les rivages de notre propre temps et nous vivons des chocs. Mais nous disons : “Ah ! Qu’est-ce que j’ai dit là ! Est-ce que j’ai raison d’avoir dit cela”… On se questionne, on est surpris, on se doute, on se demande : “Est-ce que j’ai la grandeur d’affirmer ceci ? Est-ce que j’ai la capacité, le droit même de définir l’absolu”… bababa bababa.

Mais ça, c’est de l’égoïcité, c’est l’ego qui vibre, c’est l’ego qui n’est pas encore dans sa pleine maturité, c’est l’Homme qui se doute, donc c’est l’Homme qui n’est pas égal à lui-même, donc il n’est pas égal à sa source, puisque sa source c’est lui-même ! Donc plus l’Homme va se conscientiser, plus la conscience va devenir vibratoire. Il va venir un temps où l’Homme va parler et en parlant il va découvrir. En découvrant il va savoir, en sachant il va approfondir.

En approfondissant, il va regarder plus loin dans des domaines de la conscience, dans des domaines de l’organisation, dans les domaines de la vie, à tous les niveaux, que le mental inférieur, logique, psychologique, rationnel, cartésien, ne peut pas toucher, parce que le mental inférieur, aussitôt qu’il découvre quelque chose, il le découvre à travers les voiles d’une conscience supérieure à lui-même qui lui met toujours encore le doute.

C’est pour ça d’ailleurs que le philosophe ou l’Homme n’est pas capable d’être absolu, et s’il joue l’absolu, à ce moment-là il manque d’intelligence, il y a un jeu subtil entre la lumière et l’ego. L’ego pour lui-même, l’ego pour l’Homme, l’Homme pour lui-même en relation avec l’énergie du double, il peut vivre l’absolu. Mais l’Homme ne peut pas venir dans le monde et dire au monde : “Écoutez, moi je suis absolu, moi ce que je dis c’est absolu”… Vous comprenez ?

Autrement dit, il y a des restrictions sur le pouvoir vibratoire de la parole. Si l’Homme est inconscient, s’il y a en lui de l’affabulation, s’il y a en lui de la vanité, de l’orgueil, l’ego voudra se prendre pour quelque chose de sérieux, là il viendra dans le monde et il dira : “Moi je suis absolu, ce que je dis, c’est ça”… bababa bababa… et surtout s’il parle bien, encore ce sera plus facile pour lui de venir et d’intervenir de cette façon !

Mais le monde, les masses, l’Homme n’acceptera pas ça, parce qu’il n’y a pas un Homme qui a le pouvoir d’installer, de fixer dans une conscience humaine, l’absolu. L’Homme a le pouvoir par contre d’installer dans sa propre conscience absolue et laisser cet absolu travailler dans son temps, dans son ordre selon la “temporanéité” qui lui convient. Et si l’initié vient dans le monde, et ça lui prend deux mille ans ou cinq cents ans pour faire quelque chose, ça fait partie du pouvoir de la lumière à travers lui, mais ça ne fait pas partie de ses affaires, à lui.

FP : Sans quoi il souffrirait ?

BdM : Sinon il souffrirait, sinon il serait ridiculisé, autrement dit sinon il souffrirait de sa propre stupidité, donc il ne serait pas réellement un initié, il serait simplement initié astralement à une dimension de son mental plus élevé que le niveau de la masse en général. Donc l’Homme nouveau, l’Homme conscient, l’Homme qui a une conscience vibratoire, plus elle est grande, plus lui devient neutre. Plus la conscience est grande, plus lui devient neutre.

Les Hommes sont prêts à prendre la neutralité, parce que les Hommes ne sont pas à travers la neutralité, contestés. Parce que le pouvoir créatif de l’Esprit n’est pas un pouvoir contestataire, c’est un pouvoir qui s’étend dans l’infini de la forme et qui est capable d’aller chercher dans le moindre coin de la forme les failles de cette forme, pour montrer à l’Homme qu’il jouit ou qu’il bénéficie de cette forme, les faiblesses subtiles de cette forme, sans écraser le mental inférieur de l’Homme.

Donc il ne s’agit pas pour l’Homme conscient de venir dans le monde comme le chevalier de la lumière. Il s’agit pour l’Homme conscient d’être dans le monde, anonyme, et laisser la lumière faire son propre chemin de chevalier. Et l’Homme conscient, l’Homme nouveau, l’Homme de demain sera dans le monde, neutre. Regardez, si nous regardons les histoires, les histoires qui fascinent l’humanité, les histoires ésotériques…

Prenons les histoires ésotériques, “La vie des maîtres”, ainsi de suite, tous ces livres… je ne veux pas discuter de la validité ou de… bon ! Quand on parle des initiés, quand on parle des Hommes qui ont fait des choses étranges, comment se fait-il que ces Hommes ne sont jamais aux Nations Unies, comment se fait-il qu’ils ne sont pas chefs du gouvernement, comment se fait-il qu’ils ne sont pas chefs d’entreprise, comment se fait-il qu’ils sont toujours retirés quelque part dans des endroits où l’anonymat est parfait, pourquoi ?

Parce que ces Hommes n’ont rien à prouver, ils sont absolus en relation avec eux-mêmes. Ils vivent directement de leurs propres énergies, donc ils travaillent la matière de l’Homme ou la matière de la Terre dans des voies ou dans des domaines, ou dans des sphères qui ne font pas partie du regard des masses, qui ne peuvent pas comprendre, “anyway” ! Non pas parce qu’elles ne sont pas intelligentes mais parce qu’elles ne sont pas habituées à travailler, à vibrer, à sentir, à percevoir l’impossible.

Donc on ne peut pas demander à l’Homme qui a traité toute sa vie du possible de passer d’un jour à l’autre à l’impossible, parce qu’à ce moment-là il va faire du maître un dieu, ce qui n’est pas bon, ou il va capoter, ce qui n’est pas bon. Donc, dans les deux cas, l’Homme conscient de demain aura une conscience vibratoire. Cette conscience vibratoire, elle sera comme de l’eau, elle passera sur les rochers, elle passera dans les oreilles, elle passera dans les cerveaux, mais elle ne s’imposera jamais.

Parce que la lumière ne s’impose pas, parce que la lumière ne crée pas d’ombre, il n’y a pas d’ombre dans la lumière, elle ne choque pas. Mais la lumière qui est colorée, qui est astrale, elle choque, il y des ombres en elle. Et c’est pourquoi les Hommes n’ont pas bénéficié au cours des siècles de la totalité de la validité planétaire des sciences ésotériques.

Parce que les sciences ésotériques qui sont les plus belles sciences de la planète, les sciences hermétiques, les sciences occultes qui sont les plus belles sciences de la planète, les plus avancées si vous voulez, dans le sens de l’Esprit, sont des sciences rattachées au monde de l’âme. Donc ce sont des sciences qui sont rattachées à l’orgueil spirituel de l’Homme, c’est pourquoi les sciences ésotériques n’ont jamais pu satisfaire les plus grands Hommes de la Terre.

Et c’est pourquoi nous avons vu des grands Hommes de la Terre aller d’une école à une autre école, d’un maître à un autre maître, parce que quelque part dans le temps, ces Hommes qui avaient beaucoup d’Esprit ont senti qu’il y avait chez le maître, chez l’école, chez la science, dans le système, un peu d’orgueil ou de vanité spirituelle. Et l’Homme nouveau ne peut pas traiter avec la vanité spirituelle parce qu’il saura que la science de l’Esprit et de la matière, le pouvoir vibratoire de la lumière, qui fait partie de l’évolution future, n’est pas un pouvoir qui naît de l’Homme mais c’est un pouvoir qui passe à travers lui.

Et à ce moment-là, les Hommes qui seront dans un nouveau cycle, nés, c’est-à-dire des Hommes qui, ou pour qui l’individualité intégrale de leur être sera la façon ultime de reconnaître leur énergie et leur manifestation, ces Hommes ne voudront pas traiter avec des êtres, des barons ou des rois de moindre mesure que la lumière elle-même. Donc ils chercheront dans le mondes des Hommes qui ont cette lumière, ils chercheront dans le monde des Hommes où cette lumière passe mais où les Hommes eux-mêmes ne peuvent pas la colorer.

Et si les Hommes ne peuvent pas la colorer cette lumière, elle s’étendra dans le monde et à ce moment-là, les Hommes, dans leur conscience, dans leur sensibilité, ils la verront, ils la chercheront. Et ils seront attirés et ils travailleront avec et ils apprendront, et finalement ils deviendront eux-mêmes leur propre lumière et ça continuera ainsi. Ça, c’est la conscience vibratoire.

Un Homme qui est dans la conscience vibratoire, si on sent chez lui de l’ego, il ne possède pas de conscience vibratoire, il possède une conscience qui peut être très élevée, très raffinée et égoïfiée, et cette conscience elle a une limite. Parce que quelque part dans le temps, la conscience vibratoire qui passe à travers un ego qui la colore, elle sera amenée à être perçue par une autre conscience vibratoire, passant par un autre ego qui ne la colore pas, et cet Homme sera obligé de vivre un choc vibratoire.

Donc les maîtres de la Terre, au cours de l’évolution, vivront des chocs vibratoires en relation avec des Hommes qui ont une conscience vibratoire, si eux-mêmes n’ont pas cette conscience vibratoire. Et s’ils ont cette conscience vibratoire, à ce moment-là ils feront partie déjà de la même énergie, ils feront partie de la même hiérarchie d’énergie, ils feront partie du même travail, il n’y a aucune contestation possible entre eux.

Donc qu’ils viennent de l’Orient, de l’Occident, du Sud, du Nord, de l’Est ou de l’Ouest, ils doivent être capables de se rencontrer dans une fraternité d’Esprit qui n’a jamais été égalée pendant l’involution. Donc si les Hommes dans le monde ne se rencontrent pas, c’est parce qu’il y a de la conscience vibratoire colorée par l’ego. Lorsque les Hommes pourront se rencontrer, lorsque les Hommes pourront dire : “Écoutez monsieur untel, je voudrais vous rencontrer pour parler de telle chose”, et qu’il n’y aura pas de cette égoïcité, à ce moment-là la conscience supramentale s’étendra dans le monde et elle entrera dans des domaines, dans des sphères, parce que les Hommes ont tous différents talents.

Certains sont dans la radio, certains sont dans les institutions, certains sont dans ci, certains sont dans l’architecture, certains sont dans la science. Et ces Hommes un jour devront se rencontrer pour former finalement le noyau d’une nouvelle conscience qui fera partie de la nouvelle évolution.

FP : Supposons que j’aie un ego orgueilleux, entêté, pas raisonnable, astralisé, par quel bout est-ce que je devrais commencer pour aller chercher un gramme d’intelligence ?

BdM : Votre question est très intéressante. La conscience vibratoire ne demande pas que l’Homme soit sans faille, elle ne demande pas que l’Homme soit sans orgueil, que l’Homme soit sans ci ou sans ça. La conscience vibratoire demande que l’Homme reconnaisse qu’elle existe. Si l’Homme dans le monde reconnait que la conscience vibratoire existe, il va vers elle, s’il ne reconnaît pas qu’elle existe, à ce moment-là les éléments de l’ego entrent en jeu, interviennent, bloquent le contact.

Mais si l’Homme reconnaît que la conscience vibratoire existe, parce que lui-même en a suffisamment de cette conscience vibratoire, il n’y a aucun problème. Avec le temps, cette conscience vibratoire, à cause de sa capacité de voyance, d’explication, permettra à cet Homme de se débarrasser des derniers filaments de cette lumière astrale qui existent et qui font partie de son involution.

Donc, moi je rencontre des gens, des gens simples, des gens de toutes les catégories, et il y a des gens qui ont cette conscience vibratoire, elle n’est pas parfaitement développée, il n’y a pas encore la puissance, mais elle est là. Autrement dit ils possèdent l’œil, ils ont le troisième œil, ils ne peuvent pas encore parfaitement travailler avec lui mais elle est là. Et nous les rencontrons ces gens et la vie est facile – la vie mentale je parle – elle est facile, il n’y a pas de contestation, il y a de l’échange.

Parce qu’un Homme qui est dans une conscience vibratoire n’est pas un maître, un Homme qui est dans une conscience vibratoire n’est pas un pinacle, il est un être capable d’échanger facilement. La plus grande qualité d’un être conscient, c’est sa capacité d’échange. La démocratie réelle, elle existe sur le plan mental, il n’y a pas de hiérarchie. Effectivement, le pouvoir créatif peut être plus grand mais le pouvoir créatif fait simplement partie du pouvoir de la lumière, il ne fait pas partie du pouvoir de l’Homme.

Mais la relation entre l’Homme et l’Homme fait partie de son pouvoir de vie sur le plan matériel. Donc de son pouvoir de socialisation, de son pouvoir dirigé sur le plan matériel des structures qui permettent à l’évolution de cette conscience nouvelle d’aller plus loin dans le monde. Donc la conscience vibratoire, elle est vibratoire, elle n’est pas psychologique, elle est facile, elle traite facilement, elle n’est pas contestataire, elle ne domine pas, elle ne veut pas être dominée.

Donc comme elle ne veut pas être dominée, elle va chercher des Hommes qui ne sont pas viciés par cette astralité. Donc à ce moment-là, elle est bien, et c’est là qu’elle tue le maître, elle détruit la forme qui, pendant l’involution ésotérique de l’humanité, fut nécessaire. Elle détruit le maître dans l’Homme et elle fait de l’Homme un maître d’elle-même.

FP : Est-ce que cet Homme-là reconnaît en lui une présence, est-ce que son maître devient la présence en soi, est-ce que c’est une force que l’on reconnaît, est-ce qu’il y a des signes extérieurs de conscience vibratoire ?

BdM : C’est une force créative. Le double est une force créative, c’est sa force créative, c’est lui dans un autre plan, donc lui, l’Homme, il est fait d’un véhicule matériel, il est fait aussi d’un véhicule subtil et chacun de ces véhicules a sa propre formalité, a sa propre fonction, et ils créent ce qu’on appelle l’Homme cosmique, l’Homme universel, l’Homme total, l’Homme intégral, l’Homme en fusion, ainsi de suite… Donc chaque partie de ce véhicule est incontestablement nécessaire à l’Homme. Donc le véhicule matériel est nécessaire, le vital, l’astral, le mental, le mental supérieur, ainsi de suite.

FP : Comment identifiez-vous une conscience spirituelle, quelle différence il y a entre la conscience spirituelle et la conscience vibratoire?

BdM : Une conscience spirituelle, c’est une conscience qui a besoin de la forme pour se suggérer des idées, pour aller plus loin dans la forme, afin de pouvoir un jour, dans le temps, réaliser l’illusion de la forme. La conscience spirituelle, c’est la plus subtile des consciences, c’est la plus dangereuse parce que c’est la plus belle.

Elle mine l’Homme – elle ne le mine pas l’Homme, s’il a de l’argent dans ses poches, s’il est supporté par une société – mais elle le mine s’il est obligé de vivre dans le monde et de travailler dans le monde, parce que la conscience spirituelle veut faire sortir l’Homme de la matière, elle expose à lui le ciel, et ce n’est pas le ciel que l’Homme découvrira, c’est l’éther.

Et lorsque l’Homme en arrivera à l’éther, le ciel tremblera devant le paradis parce que le paradis, c’est l’éther. L’éther fait partie de la Terre, le ciel fait partie d’une autre dimension qui fait partie du monde de l’âme, qui fait partie des mémoires de l’humanité, des mémoires de l’Homme. Le ciel, c’est l’inverse du réel, le ciel c’est l’abomination de la conscience. Mais pour que l’Homme sache ceci, il faut que ça lui soit dit, il ne peut pas penser à ceci.

Donc il est obligé de supporter le fardeau de cette conscience créative qui jette des fondations ou les bases d’une nouvelle conscience humaine. Donc lui en tant qu’ego, s’il est spirituel, ce qui fait partie de son acheminement involutif, quelque part dans le temps, il devra sortir complètement de cette spiritualité pour entrer dans sa propre lumière, donc dans l’intelligence.

Un Homme spirituel ne peut pas être intelligent, vous ne pouvez pas être intelligent et spirituel à la fois. Si vous êtes intelligent dans le sens créatif, vous détruisez la spiritualité, si vous êtes spirituel vous ne pouvez pas goûter de l’intelligence parce que la spiritualité affecte ou vous donne la sécurité émotive de vos besoins planétaires.

Alors que la conscience créative ou l’intelligence future de l’humanité ou de l’Homme, lui donnera non simplement la sécurité mentale de son savoir, mais aussi accès à des dimensions qui font partie de sa réalité, de son droit cosmique. Donc l’Homme conscient n’est pas intéressé à la spiritualité, ça fait partie comme je disais, de l’abattoir de l’involution. La spiritualité c’est la plus grande force qui a été donnée à l’Homme involutif et c’est la plus grande faiblesse de l’Homme nouveau.

FP : Du point de vue d’un scientifique ou d’un physicien, l’évolution se fait par stratifications stabilisées, est-ce que vous-même au niveau de l’évolution de la conscience, est-ce que vous pouvez identifier des étapes, des stratifications stabilisées, des prises de conscience, etc. des étapes ?

BdM : Oui la conscience se stabilise à partir du moment où l’Homme a finalement réalisé que le contact avec le double doit être sous sa propre gestion à lui, parce que c’est une illusion, c’est une polarité de croire même au double. Le double, la lumière, c’est l’Homme, donc si la lumière communique avec l’Homme, elle doit communiquer par un véhicule. Le véhicule c’est la pensée, donc la pensée se personnifie elle-même à ce niveau-là.

Donc se personnifiant elle-même, elle donne naissance à quoi ? Elle donne naissance à un concept qui est le double. Le double est un concept qui est bon pour l’Homme parce qu’il permet à l’Homme de réaliser la nature dépersonnalisée de la communication mentale et dans un même temps, de réaliser l’aspect immortel de la conscience, ce qui donne à l’Homme la force de sa conscience, qui donne à l’Homme le pouvoir de son savoir.

Mais l’Homme ne doit pas tomber dans l’illusion de la valeur personnifiante du double, donc ceci se fait au moment où il a intégré l’énergie de la fusion. Ça, c’est la première étape qui stratifie l’énergie et qui permet à l’Homme de passer à la prochaine étape, à la seconde étape, celle qui lui permet d’utiliser à volonté son corps éthérique.

Mais tant que l’Homme n’a pas neutraliser le pouvoir vibratoire du double à travers la forme-pensée qui donne à l’Homme l’impression d’une communication avec une entité sur un autre plan, même si c’est une entité dans la lumière, l’Homme est assujetti aux lois cosmiques du mensonge de la spiritualité inverse. Et ce mensonge qui fait partie de la spiritualité inverse fait de l’Homme un être qui aime son double.

Il ne s’agit pas pour l’Homme d’aimer son double, il s’agit de le prendre par les cheveux et de le descendre dans la matière. Comme je dis souvent : “L’Homme doit apprendre à prendre, et il apprendra à prendre la vie par les couilles”. Prendre la vie par les “couilles”, c’est prendre les forces par les “couilles”. Prendre les forces par les “couilles”, ça veut dire descendre tout ce qui est dans les éthers dans la matière. Ça, c’est l’Homme.

Mais il ne peut faire ceci que lorsqu’il a stabilisé sa relation avec l’invisible sur le plan mental. Et la stabilité de sa relation avec l’invisible sur le plan mental demande que l’Homme soit aux aguets de la volonté du double, et la volonté du double elle est très grande, parce que l’Homme a encore en lui de la spiritualité, parce que rendu à ces niveaux de conscience, l’Homme aime le double, il communique avec lui, le double lui parle.

Le double lui donne de la voyance, le double lui fait connaître les évènements dans le monde, le double lui donne de l’information sur les Hommes autour de lui. Autrement dit, le double est très généreux dans l’information, mais le double encore manipule l’Homme pour que l’Homme en arrive à haïr toute forme de domination.

Et la dernière forme de domination que l’Homme sera obligé de comprendre, de réaliser dans la fusion… autrement dit l’Homme passera du stage de l’Homme au surHomme, de l’involution à l’évolution, lorsqu’il aura totalement abattu le pouvoir de la volonté du double sur sa conscience humaine. Ça c’est le stage de la stratification, c’est là que l’Homme est égal à lui-même.

C’est là que l’Homme n’aura plus besoin dans sa conscience interne, à tous les niveaux, sur le plan du rêve, sur le plan de la conscience de tous les jours, sur le plan de sa conversation avec ce lien universel, c’est là que l’Homme n’aura plus d’autorité en lui, il sera lui-même sa propre autorité. Donc il aura formé au cours de cette initiation, ses épaules, l’Homme sera devenu son propre “Prométhée”, il supportera sur ses épaules la Terre, et la Terre sera sa conscience.

FP : J’ai vécu deux évènements cette semaine avec lesquels on peut établir un parallèle, tout d’abord un évènement qui a été rendu public, qui a été la condamnation devant les tribunaux d’un médium guérisseur célèbre, renommé à Montréal, pour exercice illégal de la médecine. Et ses amis étaient bien loin de penser qu’il serait condamné puisqu’il y avait possibilité d’amener à la barre des témoins, des dizaines de personnes qui avaient été guéries effectivement par ce médium. Mais la société a voulu qu’il soit condamné.

Entretemps, j’ai reçu la visite d’une amie qui venait de France, de Nice, et qui était guérisseuse, et qui, par écriture automatique, avec déjà un certain discernement où elle est capable de reconnaître une communication astrale, où elle est capable même de la contester, elle a eu pourtant l’information suivante, qu’elle devait prendre l’avion, venir à Montréal, et qu’à Montréal – elle a demandé ce qu’elle allait faire là à Montréal – elle devrait trouver la mort, la mort de l’ego, mais elle devait faire ce chemin.

BdM : Mais on ne lui a pas dit la mort de l’ego ?

FP : Non.

BdM : On ne parle pas comme ça dans l’astral !

FP : Oui OK. La mort tout court ! Ça c’est une interprétation de ma part !

BdM : C’est bien !

FP : Alors, est-ce qu’en lui faisant lire l’article qui condamne le médium guérisseur, etc., est-ce que ça peut lui faire réaliser qu’il y a possiblement un danger à plus ou moins long terme en exerçant la guérison chez elle, alors que déjà elle se trouve en capacité d’exercer une vocation ou d’avoir une renommée, parce qu’elle a effectivement le don, est-ce que vous pouvez m’éclairer dans tout ceci ?

BdM : J’ai déjà dit que les gens qui guérissent vivent un karma, autrement dit ils vivent une expérience de l’âme. Et la société aujourd’hui, elle a ses règles, les Hommes de loi ont des règles, ils ont des règles. Pourquoi ? Il y a des règles qui sont tendancieuses mais il y a des règles qui sont créatives, dans ce sens que la société a le mandat de protéger ses citoyens.

Ce qui se produit dans le cas de tous ces êtres qui sont par ci, par là, c’est que ce sont des êtres qui sont spirituels qui veulent du bien, il y en a qui font du bien, mais ce sont des êtres qui ne réalisent pas que dans beaucoup de cas, ils peuvent prendre des décisions qui font partie de leur expérience médiumnique, et cette expérience médiumnique, si elle se tourne contre eux, fait partie de l’expérience de l’âme.

Dans le monde, il y a beaucoup d’Hommes qui sont “para” ci, “para” là, et je leur accorde ces dons. Mais un don n’est pas un pouvoir, un don c’est de la manipulation. Un pouvoir ne s’exerce jamais en public. Un pouvoir – un pouvoir de la lumière je parle – un pouvoir, c’est ma définition du pouvoir, le pouvoir ne cherche jamais à défaire les structures d’une civilisation.

Le pouvoir n’intervient pas dans les cycles involutifs, autrement dit la société de l’Homme, elle fonctionne aujourd’hui par rapport à des lois qui sont astrales et des lois qui font partie de l’expérience des mondes astraux comme du monde de l’Homme. Et si l’Homme est trop spirituel ou si l’Homme est spirituel, il vient dans le monde, et à cause de ses dons qui sont karmiques, veut changer les choses, il va automatiquement créer des chocs. Et ces chocs quelque part dans le temps vont être mis en évidence par la rencontre entre lui et les systèmes établis.

Et ça, c’est l’histoire de l’humanité, c’est l’histoire des médiums, c’est l’histoire des voyants. Pourquoi ? Parce que l’Homme est un être spirituel, et comme il est spirituel, il a de la foi dans son état interne, et cette foi l’amène toujours dans des situations de vie, et plus il est guérisseur, plus il lit dans ls yeux du public ou plus il est en évidence, plus évidemment la société va essayer de se protéger. Parce que même si lui il est honnête, et je ne questionne jamais l’honnêteté en général de ces gens, les forces en lui peuvent être malhonnêtes.

Parce que les forces astrales sont des forces qui se servent de l’Homme à son insu en lui donnant des facultés. Je hais les facultés paranormales parce que je sais que l’Homme qui se conscientisera va les perdre. Pourquoi se fait-il qu’un Homme qui se conscientise perd ses facultés ? Parce qu’il passe d’un plan astral à un autre plan. Et s’il recouvre ses facultés, il ne les recouvrera pas de la même façon, il va être obligé de les utiliser dans un contexte qui ne touche pas et qui n’affecte pas la conscience sociale parce que la conscience sociale doit évoluer selon son mode.

C’est comme le phénomène OVNI. Les intelligences, les étrangers de l’espace ne peuvent pas venir sur la Terre, aller aux Nations Unies, rencontrer les chefs d’État, les présidents, bababa bababa, ils ne peuvent pas venir dans le monde de façon officielle, parce qu’ils n’ont pas le droit d’intervenir dans l’évolution planétaire d’une race astrologiquement programmée, “ils” (les humains) seraient détruits par les hiérarchies qui sont plus élevées qu’elle (la race humaine).

Les races humaines ont le droit à tout, les masses humaines ont droit à la religion, les masses humaines ont droit à la spiritualité, les masses humaines ont besoin de ces choses qui leur ont été données par intuition, par médiumnité au cours de l’involution. C’est l’individu lui-même en tant qu’individu qui a le droit de se déchirer ou de se sortir de la conscience collective. Mais l’Homme n’a pas le droit de bouleverser le monde.

Et lorsque l’Homme vient avec ses dons dans le monde, il bouleverse le monde, il met en question les ordres, il met en question la valeur catégorielle de la médecine, il met en question la valeur catégorielle de la psychiatrie, il met en question la valeur catégorielle de la jurisprudence et ce n’est pas à l’Homme de faire ceci. Si l’humanité doit changer, si les sociétés doivent changer, les systèmes doivent changer, ce sont les forces solaires, les forces de la conscience universelle qui doivent le faire.

Donc à ce moment-là, c’est à ces forces de fusionner avec l’Homme pour que l’Homme puisse faire ce travail mais à une échelle mondiale, dans une période très courte, pour que l’humanité dans son ensemble vive le choc de cette reconnaissance, mais que ceux qui sont les immortels dans cette fusion d’énergie soient totalement intouchables. Donc le mouvement de cette énergie dans le monde viendra des immortels dans leur intouchabilité à partir de l’éther matérialisé.

Ça ne viendra pas de ces “taponnages” spirituels “para” ci, “para” là, de chaque Homme qui vit un petit don spirituel et qui vit aussi une grande – très souvent – vanité spirituelle. C’est de la manipulation ! J’ai eu l’occasion à multiples reprises de parler avec des médiums qui sont en communication avec l’astral et je suis haï dans l’astral, je suis haï et c’est normal, parce que je bouleverse, je parle et je bouleverse. “Ils” voient ce qui est dit. Donc si l’astral hait l’Homme parce que l’Homme voit le jeu qu’il n’a jamais pu voir, c’est parce que l’astral sait que l’Homme sait et que l’astral perd son pouvoir à long terme sur l’humanité.

Donc qu’est-ce que l’astral fait – et c’est ce qui se passe aujourd’hui – on communique, on ouvre les centres psychiques souvent de toutes sortes de façons, on peut passer par la drogue, on peut passer par le fait qu’on tombe sur la tête, on ouvre les centres, on passe par la crise émotionnelle, on ouvre les centres psychiques, parce que les centres psychiques ne s’ouvrent pas comme ça.

Les centres psychiques s’ouvrent avec le double s’il veut ouvrir dans une situation normale, mais chez l’Homme, les centres psychiques… demandez aux gens qui sont psychiques, les psychiques, ils sont, soit tombés sur la tête ou ils ont fumé du “pot” (marijuana) ou ils sont rentrés dans un mur ou ils ont vécu une dépression, il y a toujours une situation dans la vie de l’Homme qui ouvre ses centres, c’est comme ça que l’astral travaille.

L’astral c’est le pire des vampires. La mort c’est la pire des “putes” parce que la mort travaille à travers l’Homme, l’Homme ne la connaît pas, elle parle à travers lui, elle lui envoie des petits messages, elle ouvre ses centres, on donne à l’Homme un petit peu de voyance, l’Homme est tout ébloui, il a de la voyance. Imaginez-vous, on lui donne des petits pouvoirs de guérir et ensuite l’Homme est possédé par cette énergie !

Et lui le pauvre, il se fait couper le cou par la société et c’est lui qui finit dans le bagne pendant que l’astral fait un “party” en haut ! Je hais… Donc les Hommes qui vivent ces petits dons généreux de l’astral, s’ils me rencontrent, ils les perdent. S’ils veulent les garder, qu’ils ne viennent pas me voir !

FP : Il y a toujours un prix ou une facture à payer ?

BdM : Il y a toujours un prix. Et quand l’Homme sera dans son énergie, quand l’Homme aura le pouvoir de son énergie, la conscience de son énergie, le discernement parfait, la lucidité totale, l’Homme travaillera à des niveaux qui ne font pas partie de la conscience de l’humanité. L’Homme pourra faire des choses, mais des choses à l’insu de l’humanité pour faire évoluer l’humanité, mais sans que l’humanité qui, aujourd’hui, est grossière – mais a de bonnes intentions ou a des intentions de préservation personnelle – sans que cette humanité cherche à le coincer dans un mur, ce qui fait partie de ses doctrines naturelles.

Vous ne pouvez pas empêcher la jurisprudence de faire son travail dans le monde, elle a été établie dans le monde pour empêcher qu’il y ait des abus de pouvoir. Et nous, nous allons venir dans le monde et nous allons essayer de déplacer avec nos petits pouvoirs une médecine classique qui se casse le cul depuis des siècles à développer une science plus ou moins objective !

Des médecins qui font des études pendant dix, quinze années pour essayer de comprendre avec leur bonne volonté les mécanismes de la génétique, de la science, de la chimie, de la physicalité, et nous, nous arrivons, les Hommes qui avons raté nos universités, et nous avons des petits pouvoirs octroyés par l’astral, et nous allons essayer de guérir quelqu’un du cancer quand la médecine n’est pas capable de le faire ! Si vous êtes capable de guérir quelqu’un du cancer, faites-le en douce et que jamais personne ne le sache ! À ce moment-là, vous n’aurez pas de problème.

Mais si vous commencez à faire de la publicité ou si vous voulez être connu ou si vous voulez étaler les facultés de ces petits dons dans le monde, un jour on va vous faire guérir quelqu’un – et ce n’est pas vous “anyway” qui va le guérir parce que ça fait partie encore des illusions subtiles des liens entre la mort et la vie – et un jour on vous fera mourir quelqu’un d’autre et c’est là que vous vous ferez coincer. C’est un jeu !

Et je le dis à tout le monde, dans toutes les nations de la Terre, que ceux qui ont des pouvoirs, ce ne sont pas des pouvoirs. Ceux qui ont des petites facultés puis qui sont contents de jouer avec ces petites facultés et qui pensent qu’ils vont guérir l’un et qu’ils vont guérir l’autre, je vous assure de faire attention. Et je vous assure que la société a ses propres droits et elle a le droit de faire ses propres revendications !

Parce que tant que l’Homme de science ne sera pas parfaitement convaincu qu’il existe dans l’Homme des petits dons capables de guérir ci ou de guérir ça, l’Homme a le droit de questionner la validité relative de ces dons. Si l’Homme a des dons réellement absolus, qu’il aille dans une salle de conférences, qu’il aille dans une Université, qu’il aille dans un laboratoire, qu’il prenne un corps qui est en train de se désintégrer et qu’il lui infuse son énergie, qu’il le fasse revivre ce corps, la science sera la première à le prendre en exemple.

L’Homme qui viendra dans le monde à la fin du vingtième siècle et qui agira dans le monde avec ce pouvoir absolu de sa conscience intégrale fera justement ceci. Il ira dans les centres de science, dans les Universités, devant les gouvernements, et il démontrera le pouvoir de la conscience créative de l’Homme, et ses pouvoirs seront absolus. Et s’ils sont absolus une fois, ils sont absolus deux fois, trois fois, quatre fois. D’ici à ce temps-là, ça fait partie de l’expérience spirituelle de l’humanité et ça fait partie des derniers mouvements de l’astral à travers la conscience spirituelle des Hommes.

L’astral ne veut pas que l’Homme soit libre et l’Homme commence à être libre. Mais avant que l’Homme devienne réellement libre, il ne faut pas qu’il gravisse trop rapidement les sentiers ou les échelles de ses facultés, parce que l’Homme verra que les facultés qu’il possède aujourd’hui, c’est simplement un ombrage comparé avec le pouvoir que sa propre lumière demain pourra déverser à travers ses corps et sa conscience. Mais il n’y aura pas d’ego.

FP : Et ces médiums qui sont en contact avec ce qu’on appelle les “speakers” qui sont au nombre de soixante-dix-sept-mille si je me souviens bien, est-ce que ce phénomène des “speakers” est à relier également avec le plan astral ?

BdM : Tout ce qui fait partie de la communication médiumnique entre l’Homme et l’astral fait partie de l’involution. TOUT ! Il n’y a aucune entité dans l’astral qui n’a accès à plus de savoir que l’Homme en fusion, aucune ! Et elles le savent ! “Speakers”, “speakerines” (rires du public)… les Hommes de demain, les Hommes d’aujourd’hui, les Hommes sensibles, spirituels, les Hommes qui cherchent ont besoin de se protéger. Ils ont besoin de se protéger parce que l’astral va devenir de plus en plus puissant, de plus en plus puissant, de plus en plus puissant, de plus en plus puissant !

L’astral peut même en arriver à matérialiser, se matérialiser, matérialiser des choses et l’Homme croit parce qu’il voit, que ce qu’il voit fait partie du réel, alors que ce qu’il voit fait partie de la manipulation des mémoires. L’Homme est un être totalement naïf. Ma lutte dans le monde, elle est contre l’astral. L’Homme est un être naïf. Moi je sais ce que j’ai souffert dans mon initiation.

Je sais ce que j’ai été obligé de déchirer, de déchirer, et de déchirer, et de déchirer, et de déchirer, et encore de déchirer ! L’Homme est spirituel, il est bon, il veut, il recherche, il regarde. Il n’y a rien, ni les “speakers” ni les “speakerines” ni les maîtres qui peuvent aider l’Homme, l’Homme doit en arriver à sa propre gestion.

FP : Est-ce que par le phénomène de l’écriture automatique, on peut faire une différence entre une communication astrale et une communication avec le double ?

BdM : Je n’ai rien contre l’écriture automatique mais il faut avoir le discernement. On n’a pas à être commandé, il faut qu’on sache, qu’on sente, qu’on perçoive… FP : Qu’est-ce qui différencie une communication astrale avec une communication avec le double ? Qu’est-ce qui ferait la différence au niveau du contenu ou de la teneur du message, que ce soit par l’écriture automatique ou autre ?

BdM : La communication écrite par le double permet à l’ego de se désengager et de regarder objectivement une situation. La communication avec l’astral permet d’avoir accès à de l’information, vous voyez la différence ? Avec l’astral, l’ego veut avoir accès à de l’information. Avec le double, c’est le double qui se sert de l’écriture pour objectiver, pour faciliter, pour empêcher que le matériel devienne mémoire.

Supposons quelqu’un qui écrit, qui reçoit de l’information, et qu’on dit dans l’information : “Vends ta maison demain matin”… Ça, c’est de l’astral. “Va-t’en à tel endroit, il y a des extraterrestres”… Ça c’est de l’astral. Le double ne parle pas comme ça, le double c’est de l’intelligence. Autrement dit, il n’y a pas de différence entre l’intelligence du double et votre propre intelligence, c’est ça que je veux dire.

L’Homme qui sent sa propre intelligence, il n’y a pas de différence entre cette intelligence et celle du double. Mais l’Homme qui a son intelligence et qui vit une autre intelligence, là, à ce moment-là il est dans une situation qui est difficile, parce qu’elle est polarisée cette situation. L’astral commande : “Fais ceci, fais cela”… Regardez les gens qui vivent des folies, les gens qui vivent de l’insanité, ainsi de suite, qui sont dirigés par l’astral. On en a tous les jours dans le monde : “Va tuer ceci ou va tuer telle personne, détruis ceci parce que”… bababa bababa, ça c’est l’astral !

Et l’Homme lui, qui a perdu ses facultés, qui est trop spirituel, se fait prendre. Je vous le dis, l’astral… l’Homme n’a aucune idée qu’est-ce que c’est l’astral ! L’astral, la compréhension de l’astral, ce sera l’ouverture de la psychologie moderne à une nouvelle psychologie. Les nouveaux psychologues du vingt-et-unième siècle seront aussi ésotériques dans leur temps que nous le sommes aujourd’hui. Ils traiteront l’Homme à partir de ce niveau-là. Il y a une évolution qui doit se faire, les plus sensibles iront vers ceci.

FP: Quelle différence faites-vous entre une conscience vibratoire et une conscience occulte ?

BdM : Une conscience occulte, c’est une conscience “au culte” ! (rires du public). Une conscience vibratoire, c’est une conscience créative. Une conscience occulte, c’est une conscience qui se renferme sur des aspects ésotériques de la vie pour se créer une opinion ou une impression spirituelle, ou hermétique de la vie. Ça fait partie de la recherche de l’ego, ça fait partie des plaisirs égoïques de l’Homme avancé. Occulte ! Qu’est-ce qu’il y d’occulte dans la vie ?!

La vie ce n’est pas occulte ! Tout s’explique, tout est clair, tout est net. Donc les choses qui sont occultes sont des choses qui sont voilées, et une chose qui est voilée ne fait pas partie de la chose de l’Homme, elle fait partie de la chose de l’astral.

FP : Pourquoi les choses sont-elles voilées ?

BdM : Les choses sont voilées parce que les Hommes n’ont pas été capables de supporter leur propre lumière, donc ils ont supporté la lumière astrale, donc ils ont vu que l’information venant de ces plans n’est pas une information facilement assimilable par les systèmes involutifs, donc ils ont formé des écoles, bababa bababa… C’est ça l’occulte, l’ésotérisme. Je n’ai rien contre l’occulte et l’ésotérisme, mais il faut mettre de l’oxygène dans cette bonbonne, dans cette sphère.

Je regarde les gens occultes, je ne veux pas être grossier, ou les gens ésotériques, je n’ai jamais vu du monde (des gens) aussi incapables de fonctionner dans le monde d’aujourd’hui que ces gens-là ! Vous prenez un type qui est ingénieur ou un architecte qui devient occulte, il sort de l’architecture, il devient “au cul”. Il n’est plus capable de fonctionner, il est occulte. Ensuite il se fait aspirer, astraliser, posséder même par l’astral, ça va loin l’occulte !

Je n’ai rien contre l’occulte, je n’ai rien contre l’ésotérisme, moi aussi je suis capable de parler de choses – qui sont pour l’Homme – occultes, mais moi je ne suis pas occulte, je me fous de l’occulte. C’est une attitude mentale vis-à-vis quelque chose qui ne fait pas partie du monde matériel, l’occulte ! On dirait que j’ai un accent quand je parle (rires du public) !

Vous voulez me parler des sphères, vous voulez parler des architectes, vous voulez parler des rayons, des hiérarchies, nous pouvons en parler, c’est plaisant de parler de l’invisible ou parler de la politique dans le monde, c’est la même chose, c’est un tout. Un Homme qui n’est pas capable de parler de politique ou pas capable de parler, je ne sais pas moi, de géométrie ou de plomberie, et qui ne fait que parler d’occulte, il a des problèmes.

La conscience, c’est total, c’est intégral, ça touche à tout, ça touche à la politique, la plomberie, je ne sais pas moi, les arts, la musique, les sphères, l’invisible, la mort, TOUT, c’est ça de la conscience ! Le reste, ce n’est pas de la conscience, c’est de l’appétit spiritualisé pour des dimensions de la vie que l’ego veut connaître égoïquement, réflectivement pour se donner un statut spirituel, c’est ça l’occulte !

Et les gens occultes que j’ai rencontré dans ma vie ou les gens spirituels, dans n’importe quelle partie du monde, ils ont toujours la même vibration, ils ont cette odeur de sanctité, ils ont cette odeur de spiritualité et ils ont cet orgueil subtil que l’initié peut voir dans la conscience involutive. Un Homme conscient, il est libre, il parle à un Homme simple, il parle à un Homme occulte ou non occulte, c’est la même chose.

Non, les gens occultes, ils veulent simplement parler à des gens occultes ! Si vous n’êtes pas du treizième degré, vous ne valez pas grand chose ! Et ensuite quand on se rend compte… ou qu’ils rencontrent des Hommes qui ont une conscience vibratoire, ils sont bouleversés. Naturellement ils sont bouleversés ! Pourquoi ? Parce que la conscience vibratoire, elle bouleverse tout, elle détruit la forme, elle fait naître de la forme la lumière, l’énergie créative. La conscience peut faire ce qu’elle veut, elle peut faire naître la forme dont elle a besoin.

Ce que nous avons besoin à la fin du vingtième siècle comme forme, nous l’aurons. Ce que nous aurons besoin dans deux cents ans nous l’aurons ! Ce que nous aurons besoin dans deux mille ans nous l’aurons ! La conscience créative, elle est infinie, elle fait naître les formes dans le monde mental de l’Homme comme elle a besoin, selon l’évolution de l’Homme, selon la capacité de l’Homme de l’intégrer. Einstein, il est venu au vingtième siècle, il n’est pas venu au quatorzième siècle ! Ils ont eu de la misère à digérer Léonard de Vinci !

FP : C’est parce qu’il avait inventé le parachute avant l’avion ! (rires du public). Au niveau des inventions, est-ce qu’on reçoit que ce que l’on peut intégrer ou est-ce qu’il y a des inventions qui sont descendues de l’astral sur le plan physique, qui sont hors temps ?

BdM : Non, les inventions sont toujours dans le temps, elles font partie de l’astral, elles font partie de l’expérience de l’humanité et elles servent à faire avancer l’humanité sur le plan matériel.

FP : Comment se fait-il qu’il y a dans le monde apparemment plusieurs dizaines, peut-être même plusieurs centaines de personnes qui auraient trouvé un moteur qui fonctionnerait sans essence, à l’eau ou à n’importe quoi, et que ceci n’est pas permis ou que ceci n’est pas effectif ?

BdM : Ça fait partie de l’ordre des choses ! Vous ne pouvez pas demander à “Esso Impériale” de vous “baquer” aujourd’hui… bon, je vais vous donner un autre exemple… Moi je connais des gens qui ont accès présentement à un système de maçonnerie pour bâtir une maison, c’est intéressant, bon, c’est simple, vous pouvez bâtir une maison rapidement, isoler l’intérieur, l’extérieur.

Et une idée intelligente serait de prendre… et ces systèmes sont anti-tremblements de terre, donc vous pourriez prendre ces systèmes, les amener au Mexique, que les gens, les paysans puissent se construire des maisons facilement, ainsi de suite. Ça, ça a été suggéré à un architecte au Mexique. Vous croyez que les Mexicains ou que le gouvernement mexicain veut que les maisons au Mexique se construisent vite ? Ces pauvres gens ont besoin de travailler, ils ont besoin que ça aille lentement.

Ici nous avons besoin que ça aille rapidement ! Parce que nous vivons dans un autre temps, donc un type qui vient… moi je connais des scientifiques, vous le savez, ce sont des gens brillants, mais vous prenez des gens qui amènent des machines aujourd’hui, qui se foutent de la science actuelle, qu’est-ce que vous faites ? Vous créez un choc dans l’économie, vous mettez le chômage, vous mettez des choses… On ferme une petite industrie de papier de toilette dans une ville et ça crée toutes sortes de situations, pourtant c’est seulement du papier de toilette ! Donc il y a un ordre, et cet ordre doit être respecté, et les gouvernements essaient tout pour maintenir cet ordre. Et ce n’est pas au petit égoïque là, paranormal, qui a des visions là, qui veut changer le monde et amener un moteur sans fil ou un moteur qui marche tout seul pour changer l’évolution de l’humanité ! C’est de la connerie !

Et j’ai dit à ce type que vous connaissez aussi qui est mon porte-parole parmi ce milieu de scientifiques, je lui ai dit pendant des années, je lui ai dit : “Patience, patience, le temps n’est pas venu pour la science”… Et lorsque le temps viendra pour la science, c’est un initié mondial qui le fera venir dans le monde, dans un temps qui fera partie de la fin de l’involution.

En attendant, ceux qui sont affamés de cette science spirituelle, de cet état spirituel, ils vont apprendre, ils vont se faire astraliser, ils vont se combattre, ils vont se battre contre les systèmes, ils vont vivre leur expérience, ils vont se raffiner dans le mental, ils vont développer du discernement, ils vont commencer à prendre, comment vous appelez ça quand vous fumez du “pot”… cool ! (rires du public) FP : Cool !

BdM : Ils vont prendre ça cool (rires du public).

FP : Quels sont les aspects qui sont les plus difficiles à éliminer avant d’accéder graduellement à une conscience vibratoire, est-ce que ce sont les aspects psychologiques ou les aspects occultes de l’expérience ?

BdM : C’est une question intéressante ! Je dirais les deux en même temps parce que les aspects occultes font partie de l’aspect psychologique aussi. Un Homme qui a une conscience psychologique qui est moindrement avancée, va s’intéresser aux aspects occultes et ce sera plus difficile pour lui de se débarrasser des aspects occultes. Parce que les aspects occultes sont extrêmement intéressants. Tandis que l’Homme qui est purement psychologique sur le plan philosophique, rationnel, ainsi de suite, ces aspects-là peuvent être facilement remplacés.

Il n’y a pas tellement de vitalité. Mais quand vous tombez dans l’occulte de la vie, ainsi de suite, c’est très intéressant. Donc un Homme qui s’intéresse à l’occulte, il va être obligé de vivre un certain nombre d’années et au bout d’un certain nombre d’années, à cause de cette souffrance éventuelle qui va venir, qui va le déchirer, il va commencer à mettre de coté l’occulte, il va commencer à s’organiser, s’occuper de sa vie de tous les jours, comme il faisait quand il était avant, inculte.

Avant il s’occupait de son job, il s’occupait de sa famille, son steak, sa télévision. Il va le fermer d’une façon consciente jusqu’à tant qu’il développe suffisamment de puissance créative en lui pour se sortir de cette mélasse, et enfin se rendre libre au niveau du travail, au niveau de la vie, ainsi de suite.

FP : C’est quoi pour vous un initié ?

BdM : Qu’est-ce que c’est pour moi un initié ? Je sais pas… qu’est-ce que c’est pour moi un initié !

FP : Le phénomène de l’initiation sur Terre, il a certainement sa place puisqu’il existe mais comment est-ce qu’on le justifie ?

BdM : Comment on le justifie ?

FP : Oui, autrement dit se taper des initiations dans la vie, d’initiation en initiation, est-ce qu’un initié c’est un cobaye ?

BdM : Un initié ne se tape pas… OK. Un initié… il y a des initiés et des initiés ! Il y a des gens qui s’initient… FP : Ça, c’est rats de laboratoire !

BdM : Ça c’est des rats de laboratoire ! L’initié, c’est pas de sa faute, l’initié il se mêle de ses affaires, il vit comme tout le monde, il joue au hockey et un jour le courant passe dans le hockey… il tombe sur la tête, il est sans dessous puis il voit des affaires, c’est une farce que je fais (rires du public). Donc, un initié ne devient pas initié parce qu’il a fait de la recherche. Un initié c’est un Homme qu’on a choisi un jour sur le plan vibratoire pour établir une connexion entre le plan matériel et l’invisible, pour qu’il se passe de l’information qui ne peut pas être arrêtée dans le monde.

Donc on enlève l’ego, on enlève tout ce qui est égoïque, tout ce qui peut colorer, et le bonhomme, il commence à performer, après avoir suffisamment bavé et ajusté sa relation avec l’invisible. C’est ça un initié ! Autrement dit, un initié c’est un type qui faisait ses affaires, qui se mêlait de ses affaires et avec lequel on a interféré dans ses affaires pour lui mettre ses affaires à terre, pour ensuite lui redonner ses affaires, c’est ça un initié ! Pas plus que ça !

FP : Alors, est-ce que le statut de maître, c’est celui qui correspond à la recherche ?

BdM : Le statut de maître correspond à la recherche, il fait partie de l’évolution d’âme élevée. Les maîtres sont des âmes qui sont très élevées et qui dans leur incarnation continuent leur évolution, leur recherche, et ils aident dans ce processus-là d’autres âmes en évolution, d’autres âmes sensibles. Et tous les maîtres un jour se retrouveront sur les hauts pinacles de l’astral et seront obligés finalement de vivre la fusion parce que la fusion, ça fait partie catégorique, essentielle et absolue de la prochaine époque.

FP : Bernard de Montréal, merci infiniment. (Applaudissements)

mise à jour le 22/06/2024

Retour en haut