CP-124 Les assoiffés de l’occulte

“Il y a des gens que nous pouvons appeler les assoiffés de l’occulte. Ce sont des gens qui ont besoin de comprendre la vie en fonction d’un besoin interne de se sécuriser dans leur conscience intuitive. Les assoiffés de l’occulte sont des personnes …” BdM

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.


Il y a des gens que nous pouvons appeler les assoiffés de l’occulte. Ce sont des gens qui ont besoin de comprendre la vie en fonction d’un besoin interne de se sécuriser dans leur conscience intuitive. Les assoiffés de l’occulte sont des personnes qui bénéficient à la fois d’une très grande sensibilité, mais aussi souffrent d’une très grande sensibilité.

Ces assoiffés de l’occulte sont des personnes qui n’ont pas encore compris les lois de la vie mais qui sont en train, par toutes sortes de moyens, d’essayer de les comprendre. Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que ce que nous appelons l’occulte renferme une myriade de voiles qui ne coïncident aucunement avec la réalité de l’Homme de la Terre. L’occulte est une façon pour l’Homme d’interpréter subjectivement les conditions invisibles de sa réalité. Mais il y a une très grande différence entre la compréhension de sa réalité et la soif inassouvie de l’ego vis-à-vis de cette réalité.

Les assoiffés de l’occulte sont des personnes qui manquent en général d’une certaine maturité. Ce sont des gens qui, à cause de leur très grande spiritualité, ont un besoin profond de correspondre avec une réalité qui fait partie de leur réalité totale, mais dont ils sont incapables de parfaitement bénéficier.

Donc en général, les gens qui sont assoiffés de l’occulte sont des gens qui souffrent occultement, ce sont des gens qui souffrent intuitivement, ce sont des gens qui ne sont jamais capables d’être parfaitement bien dans leur peau. Ils croient que par l’occulte, ou à travers l’occulte, ils en arriveront un jour à être bien dans leur peau. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que dans le futur, dans l’avenir, ce qui est occulte aujourd’hui sera totalement renversé, c’est-à-dire que les fondations de notre connaissance occulte seront mises à jour et que l’Homme sera forcé de voir, de comprendre l’occulte d’une façon nouvelle, d’une façon autre et d’une façon qui correspond aux besoins réels de l’Homme de vivre dans la paix de son esprit et non dans l’ambiance psychologique, psycho-intuitive, des forces astrales en lui qui le manipulent sans qu’il s’en rende compte.

Les assoiffés de l’occulte deviennent de plus en plus multiples. Il y a de plus en plus dans le monde d’individus qui s’intéressent chaque jour, chaque nuit, à l’occulte, c’est-à-dire à la conversion de leur réalité matérielle en une autre réalité qu’ils espèrent un jour éventuellement découvrir.

Donc nous assistons aujourd’hui dans le monde occidental à une nouvelle mode, à une nouvelle vague qui amène les individus sensibles à une perception d’eux-mêmes ou de la vie qui coïncide avec une réalité plus ou moins bien définie d’eux-mêmes. Et ces individus seront amenés au cours de leur vie à connaître des expériences de toutes sortes afin de se lier de plus en plus avec les différents mouvements dits occultes ou ésotériques, souvent chapeautés par des individus qui ont avantage à maintenir l’occulte en vie. Il y a énormément de personnages dans le monde qui ont avantage matériel à maintenir l’occulte en vie, qui ont avantage spirituel à maintenir l’occulte en vie afin de maintenir des liens spirituels avec d’autres personnes pour faire progresser la science occulte, c’est-à-dire pour rendre de plus en plus populaire la science occulte.

Mais l’Homme n’a pas besoin de science occulte, dans le sens qu’il n’a pas besoin d’être attaché ou rattaché ou prisonnier de la science occulte. L’Homme a été dans le passé prisonnier de la science exotérique, de la science mécaniste, et aujourd’hui il devient prisonnier de la science ésotérique ou occulte. L’Homme a besoin de vivre, il a besoin de respirer, il a besoin d’être libre. Et s’il ne comprend pas que la science occulte est beaucoup plus subtile, beaucoup plus pernicieuse, beaucoup plus englobante que la science cartésienne, il se verra un jour alourdi dans son esprit par cette science qui peut facilement englober l’Homme et le retenir dans une conscience inférieure bien que plus évoluée que celle que nous connaissons sur les plans de la conscience humaine normale ou naturelle.

Les assoiffés de l’occulte sont des gens qui ont besoin d’un support quelconque afin de mener leur vie, afin de vivre leur vie dans une ambiance qui coïncide avec leur intuition. Ce sont des gens qui n’ont pas encore compris que la vie, un jour, devra être intégrée avec l’Homme et ajustée aux besoins de l’Homme, et non pas une vie assujettissant l’Homme à des conditions “astro-intuitives” qui coïncident avec sa sensibilité et sa mémoire antique.

Que l’Homme comprenne la vie d’une façon dite occulte, c’est-à-dire marginale, c’est-à-dire en dehors des configurations ou des restrictions limitatives d’une pensée cartésienne, c’est normal, c’est grand, c’est beau, ça fait partie de la conscience de l’Homme, ça fait partie de la science de l’Homme. Mais que l’Homme soit assujetti à la psychologie occulte d’une science qui n’est pas encore parfaitement étudiée, qui n’est pas encore parfaitement dominée par l’Homme, ceci peut être très dangereux pour l’Homme d’aujourd’hui. Ceci peut être très dangereux parce que l’Homme aujourd’hui ne connaît pas les voiles occultes de la science occulte, il croit que la science occulte est sans voile, lorsqu’en fait la science occulte est totalement enveloppée de voiles et absolument enveloppée de voiles.

La nouvelle évolution permettra à l’Homme, à cause de sa nouvelle conscience, d’éliminer les voiles occultes de cette science afin d’entrer petit à petit dans une conversion parfaite de l’énergie de son intelligence. Mais tant que l’Homme ne sera pas dans l’énergie de son intelligence, la science occulte sera pour lui une science aussi dangereuse, sinon plus dangereuse, que ne le fut la science cartésienne non contrôlée par l’être humain.

La science occulte, c’est la science de l’esprit. La science cartésienne, c’est la science de la matière, et les deux sciences doivent être un jour amenées à une relation parfaite. Et ceci ne sera possible que lorsque la science occulte sera débarrassée de ses voiles, sera débarrassée de ses superstitions acceptées. À ce moment-là, il y aura une synthèse entre la science de la matière et la science de l’esprit.

Mais d’ici à ce temps-là, il y a beaucoup d’Hommes assoiffés de science occulte qui se perdront dans les labyrinthes de cette science et qui ne pourront pas en sortir parce qu’ils n’auront pas suffisamment de discernement, de lucidité, pour réaliser qu’ils sont en relation intuitive avec des intelligences qui cherchent à contrôler l’esprit de l’Homme à travers des voies qui ne font pas partie de son expérience sensorielle, mais qui font partie de son expérience extrasensorielle et subtile.

Remarquez que ce n’est pas la science occulte en elle-même qui est dangereuse pour l’Homme, pas plus que ne l’est la science de la matière, c’est l’attitude de l’Homme vis-à-vis de la science occulte qui est dangereuse pour lui parce qu’il ne comprend pas suffisamment les aspects voilés de cette science, il ne comprend pas suffisamment sa relation avec cette science, il n’en comprend pas suffisamment les mécanismes profonds et cachés.

La science occulte, c’est la science de l’esprit, mais c’est une science qui doit bénéficier à l’Homme sur tous les plans de son évolution, ce n’est pas simplement une science qui doit bénéficier à l’être humain sur le plan de l’investigation subtile de sa réalité philosophique Les assoiffés de l’occulte sont des gens qui, en général, ont besoin de répondre à des questions fondamentales de la vie, ce sont des gens qui ont besoin de comprendre les aspects subtils de la vie. Ceci est normal. Mais ces gens doivent comprendre aussi que les sciences occultes, aujourd’hui, sont foncièrement des sciences qui sont enveloppées dans des voiles astraux d’une très grande subtilité, voiles qui ne pourront être détruits qu’au fur et à mesure qu’avancera la conscience de l’Homme et qu’avancera aussi la lucidité et le discernement de la conscience de l’Homme.

Et tant que l’Homme ne sera pas arrivé à une conscience parfaite, qu’il ne sera pas capable de voir parfaitement à travers les voiles de l’occulte, il lui sera impossible de parfaitement bénéficier de cette science parce que cette science, elle est aux mains d’intelligences qui ne font pas partie du monde de l’Homme mais qui font partie du monde de l’esprit. Et l’Homme doit comprendre ceci, parce que ce n’est plus à son avantage d’être attiré par une science plutôt qu’une autre s’il devient demain prisonnier de cette science nouvelle. L’Homme doit être libre.

Mais la liberté ne vient à l’Homme que lorsqu’il a appris à développer une volonté parfaite, une intelligence fondamentalement absolue, et aussi une capacité d’intégrer ce qui est visible avec ce qui est matériel. Si l’Homme n’est pas capable d’intégrer l’invisible avec le matériel, il devient aussi aveugle que ne l’est celui qui est ou qui fait partie de la science matérialiste. L’Homme doit un jour faire la synthèse de ce qui est occulte ou invisible avec ce qui est matériel, sinon il devient un nouvel aveugle, et un jour il sera prisonnier, encore une fois, d’une science qui demeurera incomprise parce que l’Homme n’aura pas par lui-même déchiré les voiles occultes de cette science.

Il est inévitable que l’Homme devra un jour réaliser que les voiles de l’occulte, ou les voiles occultes de cette science, devront être déchirés par lui afin de laisser passer à travers sa conscience l’énergie de l’intelligence ou l’intelligence de l’énergie.

L’assoiffé de l’occulte est un être qui répond parfaitement aux besoins astraux de l’invisible et qui est, sans le réaliser, un disciple de l’invisible. Mais l’Homme ne doit pas être un disciple de l’invisible, l’Homme doit être un maître de la vie qui correspond avec l’invisible et qui utilise l’énergie de l’invisible afin de matérialiser sur le plan matériel une forme parfaite.

Le but de l’Homme, le but de l’évolution de l’Homme dans l’avenir, sera de concrétiser dans la matière ce qui est su dans l’invisible. Ce sera de concrétiser dans le matériel ce qui est bien compris dans l’invisible. Et si l’Homme n’est pas capable de faire ceci, il demeurera un être assujetti à une nouvelle forme de science, forme de science tellement puissante qu’elle put pendant les années 30, 40 et 45, créer dans le monde un mouvement politique fondé sur les lois vibratoires de l’occulte qui ont créé dans le monde une souffrance énorme et presque éliminé une nation entière.

L’Homme doit comprendre que les lois occultes sont des lois qui, tant qu’il ne sera pas parfaitement maître de son énergie, peuvent le contrôler subtilement sur le plan de sa mentation et sur le plan de sa conscience astrale. Donc les assoiffés de l’occulte, qui deviennent de plus en plus dans le monde des disciples nouveaux d’une science nouvelle, doivent éventuellement se réveiller à la réalité de cette science et à la réalité des mirages que crée cette science dans les profonds souterrains de l’âme humaine.

Les assoiffés de l’occulte doivent réaliser que la science dite occulte est une science qui n’est pas encore sous le contrôle de l’Homme, qu’elle est une science qui n’est pas encore parfaitement comprise de l’Homme et que l’Homme aujourd’hui est facilement amené à vibrer à cette science parce qu’elle correspond éventuellement à une libération dans sa conscience d’un état d’esprit qui convient à un âge ancien.

Que la science occulte soit parmi nous, que la science occulte soit diffusée de plus en plus dans le monde, c’est une chose. Mais que l’Homme aussi reconnaisse le danger et les dangers de la science occulte est primordial. Il ne s’agit pas pour l’Homme simplement de prendre connaissance du feu, il doit aussi réaliser le danger du feu. Et si l’Homme est suffisamment naïf pour croire que les forces occultes en lui, les forces occultes de la Terre, les forces occultes du système, vont lui donner, sans prix à payer, le bénéfice d’une connaissance profonde, cosmique, universelle, il est évident que cet Homme sera obligé de vivre certaines expériences afin de découvrir au bout de ces expériences que la science occulte est un danger pour lui tant qu’il n’en a pas contrôlé tous les aspects et qu’il n’en comprend pas tous les voiles.

L’être humain est un être impressionnable. C’est un être qui croit facilement, c’est un être qui ne comprend pas tant qu’il n’a pas été assujetti à la souffrance. C’est pourquoi l’être humain, l’Homme nouveau ou l’Homme inconscient aujourd’hui qui touche à la science occulte, doit réaliser que cette science n’est pas simplement un bien-être pour l’Homme mais qu’elle est aussi un très grand danger pour l’Homme. Et si l’Homme n’est pas capable de réaliser ceci, il devra payer de sa tête le prix de s’être amidonné dans des choses qui ne sont pas encore parfaitement ajustées à sa conscience, à ses besoins.

Si l’Homme n’est pas capable aujourd’hui de réaliser que la science occulte est une science qui est cachée, est une science qui convient à un esprit très évolué, très solide, très fort et que cet esprit peut librement pénétrer dans tous les labyrinthes de cette science sans en être affaibli, un tel Homme ne peut pas jouer avec cette science sans en être un jour, affecté.

On ne peut pas jouer avec les sciences occultes impunément. Et s’il apparaît aujourd’hui qu’une telle science est intéressante, qu’une telle science fait surgir de l’ombre certains reflets de la réalité, il est aussi clair à l’Homme conscient que la réalité n’est pas occulte, dans ce sens que la réalité ne fait pas partie de la science occulte mais qu’elle sort, qu’elle émane, qu’elle vient au monde, qu’elle prend naissance, lorsque l’esprit de l’Homme a vu à travers les voiles occultes de la science occulte.

Et à ce moment-là, la réalité elle est très naturelle, elle n’est pas cachée, elle est simple et elle n’est pas voilable et aucun Homme ne peut être assujetti à une violation de sa liberté, à une violation de la liberté de son esprit, à une violation de son pouvoir sur l’énergie qui fait partie de lui lorsqu’il est réellement dans la conscience de sa réalité et qu’il n’est plus assujetti aux lois subtiles et astrales de cette conscience occulte qui est fondée, pour toutes sortes de raisons, sur une relation subjective de ce que nous appelons la science occulte.

Ce n’est pas la science cartésienne qui est dangereuse pour l’Homme, c’est l’attitude de l’Homme vis-à-vis de la science. Ce n’est pas non plus la science dite occulte qui est dangereuse pour l’Homme, c’est l’attitude de l’Homme vis-à-vis de cette science. Et tant que l’Homme a des attitudes vis-à-vis d’une science, il n’est pas dans l’intelligence de la science. Et la science a un pouvoir sur lui très grand, pouvoir qui peut le perdre, tant sur le plan de la matière que sur le plan de l’esprit.

Cet avertissement que nous donnons à l’Homme aujourd’hui vis-à-vis de la science occulte est un avertissement gratuit. C’est un avertissement qui regarde tous les Hommes et qui ne peut pas être imposé aux Hommes. Mais c’est un avertissement qui, éventuellement, sera reconnu par ceux qui seront les plus avancés dans la conscience. C’est un avertissement qui sera reconnu par ceux qui auront, pour la première fois, compris ce que nous appelons le discernement et la lucidité, c’est un avertissement qui permettra à tous les Hommes de voir ou d’entrevoir que dans la science occulte il y a encore énormément de squelettes, il y a encore énormément de mensonges. Il y a encore énormément de voiles qui doivent être déchirés par l’Homme afin que la science occulte n’existe plus sur la Terre et que seule existe sur la Terre la science de l’esprit, la science de l’intelligence, l’intelligence dans la science, l’intelligence de l’énergie et l’énergie dans l’intelligence. À partir de ce moment-là, il n’y aura plus de science occulte, il n’y aura plus de science cartésienne ou dite cartésienne, il n’y aura qu’une science universelle, conscientisée et en rapport étroit avec les besoins à la fois matériaux et spirituels de l’Homme.

Une des fonctions premières de la science occulte, c’est d’éveiller dans l’Homme la conscience de l’esprit. Mais ce n’est pas seulement la conscience de l’esprit qui s’éveille dans l’Homme, c’est sa conscience relationnelle avec des esprits, et ceci n’est pas la même chose. Que l’Homme soit dans la conscience de son esprit ou dans la conscience de son intelligence, ou dans la conscience de son énergie, c’est inévitablement le grand bien de l’Homme. Mais que l’Homme soit dans la conscience des esprits, qu’il soit en relation télépathique avec des esprits, ceci peut être très dangereux pour l’Homme parce que l’Homme ne connaît pas les lois des esprits, les lois de l’astral, les lois qui conviennent à ces intelligences qui sont en dehors du corps matériel et qui ont besoin de l’Homme pour soutenir leur activité de service dans des mondes qui sont parallèles et qui font partie de leurs activités, leurs besoins et leur état.

L’Homme doit comprendre que dans le monde des esprits ou dans le monde occulte, il existe des besoins qui conviennent à ces intelligences, à ces âmes, et l’Homme ne peut pas se permettre d’assujettir ses besoins naturel, matériel, mortel, vital et planétaire à des conditions qui sont au-delà de son entendement parce qu’il n’a pas encore suffisante lucidité et suffisant discernement dans son mental.

C’est pourquoi les assoiffés de l’occulte qui deviennent de plus en plus nombreux, doivent réaliser de plus en plus le danger de l’occulte. Ceci ne veut pas dire qu’ils doivent mettre de côté la science occulte. Mais ceci veut dire qu’ils doivent voir, réaliser de plus en plus que la science occulte est une science qui est imprimée dans le mental de l’Homme, qu’elle est enveloppée de toutes sortes de voiles et qu’elle ne peut donner à l’Homme la définition de sa réalité parce que l’Homme doit découvrir, au-delà des voiles de la science occulte, la réalité par lui-même, par ses propres efforts, par sa propre souffrance et sa souffrance coïncide justement avec la destruction de ces voiles.

Donc l’Homme nouveau, l’Homme conscient, le Surhomme de demain, l’Homme qui ne sera plus assujetti à une conscience planétaire, mais qui possédera une conscience nouvelle, propre à lui-même, une identité fondée sur une relation parfaite entre lui-même et son énergie, ne sera plus un être assujetti à une science occulte. Ce sera un Homme qui pourra voir facilement avec ses propres yeux les labyrinthes, les voiles de cette science et qui pourra ne plus être assujetti à des conditions de vérité ou de mensonge qui coïncident avec des lois dans des mondes qui ne font pas partie de notre monde, mais qui font partie de mondes parallèles contrôlés par des forces qui ne sont pas les forces de l’Homme.

Si l’Homme ne peut pas comprendre que ce qui est astral est contrôlé par des forces qui ne font pas partie des forces de l’Homme, l’Homme ne comprendra rien à la science occulte. Il est simplement cultivé dans cette science, il est simplement prisonnier dans cette science et cette science très vaste pourra continuer à créer en lui une affabulation qui deviendra de plus en plus une sorte de supercherie. Et tant que l’Homme n’aura pas compris ceci, il sera prisonnier de cette science et étant vaste comme il est, il demeurera assoiffé sans fin.

Donc la science occulte doit être un tableau d’étude, une façon pour l’Homme d’étudier, de mesurer son intelligence, de voir jusqu’à quel point son intelligence est assujettie à des couleurs qui font partie de ce tableau. Si l’Homme est suffisamment avancé dans l’énergie de son intelligence, il aura la capacité de déchirer les voiles et c’est la fonction de la science occulte, c’est sa fonction fondamentale. Elle doit amener l’Homme à reconnaître son intelligence, son énergie, afin qu’il puisse par lui-même développer la science de son mental, la science intégrale de la vie.

Si l’Homme n’est pas capable de voir à travers son intelligence les aspects voilés de la science occulte, il n’est simplement qu’un disciple de certaines forces, de certaines intelligences, disciple à cause souvent de liens karmiques qu’il sera obligé de vivre tant qu’il n’a pas compris les lois profondes de la prochaine évolution.

Les assoiffés de la science occulte doivent un jour se réveiller. Ils doivent un jour prendre conscience de leurs besoins, non en fonction d’une subtile infiltration dans leur mental, de pensées qui coïncident avec cette science, mais en fonction d’une énergie qui fait partie de leur intelligence et qui a le pouvoir de soulever derrière tous les voiles, la lumière de leur propre réalité, qui dans ce cas, sera universelle.

Les assoiffés de l’occulte doivent comprendre que cette science est donnée à l’Homme, fait partie de l’inconscience de l’Homme, fait partie des besoins intuitifs de l’Homme qui, dans le passé, sont toujours demeurés en suspens sur le plan de la réponse et de la question.

Donc la science occulte, sa fonction naturelle est d’amener l’Homme à une conscience nouvelle. Mais pour que l’Homme en arrive à une conscience nouvelle, il doit un jour être capable de déchirer les voiles de cette science. S’il n’est pas capable de déchirer les voiles de la science occulte, c’est qu’il n’est pas suffisamment avancé en énergie, et naturellement, à cause de cette incapacité, il ne pourra pas bénéficier de son intelligence. Il bénéficiera, si vous voulez, de la communication de certaines personnes avec certains niveaux d’intelligence et il sera naturellement assujetti à ces communications parce que le pouvoir de discernement et la capacité d’être lucide devant les voiles ne lui seront pas personnels.

Et tant que l’intelligence de l’Homme n’est pas personnelle, tant qu’il n’est pas personnel dans son intelligence, il vit une intelligence qui est à la fois collective, tant sur le plan humain que sur le plan astral et toute intelligence collective est assujettie aux lois de la collectivité et ces lois sont les lois du mensonge et de la vérité. Et l’être humain conscient, l’Homme de la prochaine évolution, ne pourra plus être assujetti à la dualité du vrai ou du faux. Il devra être totalement neutre, c’est-à-dire totalement capable de faire la synthèse des deux aspects de cette polarité, sinon il sera prisonnier à la fois de la science cartésienne et à la fois de la science occulte. S’il est cartésien, il subira les divagations de la science matérialiste, et s’il est occulte, il subira les profondes marques que crée en lui la science occulte, c’est-à-dire la science maintenue en vie par des esprits qui font partie de mondes parallèles et qui ont besoin éventuellement de revenir à la matière pour conquérir les lois de l’évolution à travers la fusion de l’Homme et de son esprit.

Donc l’être humain qui est assoiffé de l’occulte doit faire attention. Il doit être capable de ne rien prendre pour du comptant parce qu’il n’y a pas de comptant dans l’occulte. Il y a des aspects qui valent la peine d’être vécus, qui valent d’être vus, qui valent la peine d’être reconnus, mais ces aspects aussi doivent être revus par l’Homme et placés dans une perspective qui convient à l’énergie de son intelligence. Tant que l’Homme ne pourra pas utiliser l’énergie de son intelligence, il sera obligé d’utiliser les formes qui lui sont véhiculées par des plans supérieurs afin de bâtir une science dite occulte pour parfaire une conscience qui, dans le passé, a été assujettie à sa sensorialité matérielle.

Les assoiffés de l’occulte doivent réaliser que tout ce qui est présenté à l’Homme sur le plan de la pensée doit être mesuré par sa parole. La parole de l’Homme, la parole créative de l’Homme nouveau, sera la façon pour lui de savoir. C’est par sa parole qu’il saura, ce ne sera pas par la pensée, ce ne sera pas par la communication. Si la parole coïncide avec la communication, c’est que la communication est réelle. Si la parole de l’Homme ne coïncide pas avec la communication, c’est qu’il y a une condition dans la communication.

Donc il y a une condition dans la science occulte et c’est à partir de la parole que l’Homme pourra savoir le pour et le contre des choses, c’est par sa parole qu’il pourra réellement étudier la science occulte. Et si l’Homme ayant la parole poursuit des avenues d’étude, des avenues de science qui ne coïncident pas avec la science occulte qui lui est transmise dans le mental, c’est que sa parole vient de découvrir quelque chose qui est au-delà de la science occulte, c’est que sa parole a réussi à déchirer les voiles de la science occulte. Et à partir de ce moment-là, l’Homme est “sécure” parce que par la parole, il parvient à neutraliser le pouvoir des intelligences qui sont sur les plans parallèles, pouvoir qui pendant des siècles, voire des millénaires, ont contrôlé l’Homme pendant l’involution et qui aujourd’hui, à la fin du XXème siècle, commencent à perdre ce contrôle.

Un jour l’Homme devra être libre dans son esprit. L’Homme devra avoir un jour une identité totale et sa parole devra être la configuration ou représenter la configuration de l’énergie de son intelligence sur le plan matériel. Ce ne sera plus sa pensée, ce ne seront plus les communications avec l’invisible qui deviendront pour lui une source de sécurité ou une source de science, ce sera le pouvoir de sa parole. Et tant que l’Homme n’aura pas acquis le pouvoir de la parole, c’est qu’il aura été trop assujetti dans son mental par des pensées qui, à cause de leur qualité occulte, infirment son pouvoir créatif et diminuent la lucidité et le discernement dans son intelligence.

L’Homme à la fin du XXème siècle, est à l’aube de l’intelligence, il est à l’aube de l’énergie dans son intelligence, il est à l’aube de la compréhension parfaite des mystères, il ne peut plus se permettre d’être assujetti à des formes quelconques d’une conscience ou d’une science dite occulte. L’Homme doit savoir, comprendre parfaitement, la science dite occulte. Et il ne peut la comprendre que s’il a été amené, petit à petit, à réaliser que toute forme, quelle qu’elle soit, est une forme, que toute forme, qu’elle vienne d’un milieu ou d’un autre, est une forme, et que la seule solution à la synthèse de la polarité de la forme est dans l’énergie de l’intelligence.

C’est par l’énergie de l’intelligence de l’Homme que se dissoudra sur la Terre le problème millénaire de la vérité, du mensonge.L’Homme ne peut pas se permettre de continuer très longtemps à vivre de la polarité de la vérité et du mensonge. L’Homme doit savoir et il ne peut pas savoir à travers les autres, il doit savoir par lui-même. Et s’il ne peut pas savoir par lui-même parce qu’il n’a pas encore compris la relation entre l’énergie de son intelligence et sa conscience, à ce moment-là, la science occulte, pour lui, peut être un piège très dangereux.

Comme nous avons dit, ce n’est pas la science occulte qui est dangereuse en elle-même pour l’Homme, c’est son attitude. Et tant que l’Homme aura une attitude vis-à-vis d’elle, il demeurera un être en danger, un être asservissable. Il ne sera pas capable de réaliser que dans le fond de cette science occulte, il y a une forme subtile de manipulation.

Si nous sommes aujourd’hui à l’âge de la conscience supramentale, si nous sommes à cette période de la vie de la Terre où l’Homme doit reprendre le contrôle sur sa vie, il est évident qu’il ne peut plus se permettre d’être assujetti à des formes qui conviennent à des intelligences qui ne font pas partie de notre monde.

L’Homme doit corriger la science occulte et il ne pourra la corriger qu’en lui-même, que pour lui-même. L’Homme ne pourra jamais universaliser la science occulte telle qu’elle est aujourd’hui. C’est impossible puisque la science occulte, elle est créée dans les mondes parallèles par différentes intelligences arrivées à différents niveaux d’évolution et comprenant différemment et selon leur propres limites les lois de leur monde. Donc ce n’est que l’Homme lui-même qui pourra, au cours de l’évolution, en relation avec l’intégration de l’énergie de son intelligence, voir à travers la science occulte et perfectionner sa compréhension des lois de l’invisible, jusque dans le fond de la matière.

Les assoiffés de l’occulte doivent comprendre que leur sensibilité peut être facilement utilisée pour parfaire des besoins, pour parfaire des intentions qui ne font pas partie de la réalité de l’Homme, mais qui font partie de la réalité de plans parallèles à l’Homme. L’Homme est un être naïf, c’est un être impressionnable, c’est un être qui a tendance à croire, et à cause de ces trois aspects de sa conscience planétaire, il lui est difficile de comprendre que des sciences aussi merveilleuses que les sciences de l’invisible puissent être criblées par des voiles qui empêchent l’Homme de voir exactement, parfaitement, selon sa propre identité, la relation parfaite et inéquivoque entre l’invisible et le matériel.

S’il y a sur la Terre aujourd’hui beaucoup de mensonge entre les Hommes, imaginez-vous le mensonge qui puisse être transformé en vérité lorsqu’une âme sur un autre plan communique avec un Homme de la Terre, imaginez-vous jusqu’à quel point l’Homme peut être réduit à la croyance dans une science occulte s’il n’a pas compris parfaitement les lois de l’énergie de son intelligence.

Il est inévitable que l’Homme nouveau, que les Hommes sensibles, que les Hommes qui aujourd’hui sont assoiffés de l’occulte, comprennent que le besoin de l’Homme n’est pas de comprendre les mystères à travers d’autres intelligences, mais que le besoin de l’Homme est que la nature même de l’Homme résulte ou doive résulter de son pouvoir de faire éclater devant ses yeux les voiles qui cachent les mystères. Tous les Hommes ont en eux la possibilité de comprendre l’invisible, de comprendre la vie, de comprendre les mystères, mais les Hommes n’ont pas la capacité de comprendre ces mystères à travers d’autres intelligences. L’Homme doit comprendre ces mystères à travers sa propre intelligence qui deviendra universalisée sur la Terre, lorsque l’Homme aura intégré l’énergie de son intelligence.

Donc s’il y a deux Hommes, trois Hommes, cinquante Hommes, cent Hommes, mille Hommes qui ont intégré l’énergie de leur intelligence, ils comprendront parfaitement les mystères, donc ils auront une parfaite compréhension des lois de la science dite occulte. Mais ils ne seront plus ces Hommes piégés par l’occulte, ils ne seront plus prisonniers de la polarité, ils ne seront plus, autrement dit, prisonniers des esprits qui évoluent sur des plans parallèles et qui servent à se servir du mental de l’Homme, de l’émotion de l’Homme pour continuer à parfaire leur évolution.

L’être humain doit vivre une vie totalement intégrale, totalement non asservissable. Il doit vivre une vie qui ne peut plus le situer dans un monde de possibilités, de vérités ou de mensonges. Il doit savoir. Et pour qu’il sache, il doit être totalement identique dans sa réalité, il doit être totalement personnel dans sa réalité, et sa réalité, c’est-à-dire la réalité de sa science, ne doit pas être une réalité communiquée, mais une réalité qu’il peut parler, qu’il peut exprimer, qu’il peut exprimer par lui-même, sans être extérieur. À ce moment-là, l’Homme est dans son énergie, il est dans l’énergie de son intelligence, il est libre, et d’autres Hommes tels que lui pourront facilement échanger ce qu’ils peuvent créer, parce que tous, dans l’énergie de leur intelligence, auront compris les lois de l’universalité de la conscience.

Et si l’Homme se laisse ballotter dans les sciences dites occultes, il s’apercevra qu’il n’y a pas de fin à ces sciences, qu’il n’y a pas de fin à la manipulation subtile des intelligences à travers ces sciences, et qu’au lieu de découvrir sa réalité, il découvrira la réalité occulte de ces intelligences. Et il sera obligé, à cause de cette découverte, d’en subir les tensions, d’en subir les problèmes psychologiques, d’en subir la confusion et éventuellement, d’en subir probablement la folie, s’il n’est pas capable un jour de sortir du piège imposé à l’Homme de la Terre par des forces qui sont dans l’astral.

Donc nous ne parlons pas contre la science cartésienne, nous ne parlons pas contre la science occulte, nous essayons simplement de faire comprendre à l’Homme qu’il doit être libre dans son intelligence, qu’il a le pouvoir de comprendre autant la science matérielle que la science dite occulte, et que cette dernière ne doit pas lui être imposée parce que lui-même n’a pas recours à sa propre intelligence. Sinon, il devient un disciple de certaines forces qui, un jour, prendront le contrôle de sa volonté, prendront le contrôle de son intelligence, et à ce moment-là il ne sera plus récupérable parce qu’il n’aura plus de discernement et de lucidité pour lutter contre le mensonge cosmique.

Plus le temps avance vers la fin du cycle, plus les sciences occultes seront utilisées pour créer dans l’Homme l’ombre, l’espoir, et à la fois le mensonge. Et toujours, ceci sera fait sous le voile de la vérité. C’est par la vérité que l’Homme sera amené à la confusion.

mise à jour le 20/06/2024

Retour en haut