CP-113 L’intelligence occulte

“L’Homme conscient doit apprendre à diagnostiquer ce qui est intelligent occultement et ce qui ne l’est pas. Le diagnostic de l’intelligence occulte requiert que le mental humain soit suffisamment éveillé pour contrecarrer les influences, les …” BdM

 

En Français vous lisez la transcription manuelle de la conférence de BdM, dans une autre langue la traduction par une intelligence artificielle (AI) de cette transcription manuelle, donc le résultat est à interpréter avec discernement.


L’Homme conscient doit apprendre à diagnostiquer ce qui est intelligent occultement et ce qui ne l’est pas. Le diagnostic de l’intelligence occulte requiert que le mental humain soit suffisamment éveillé pour contrecarrer les influences, les pressions, qui peuvent être exercées contre sa volonté ou qui peuvent se servir de son corps de désir pour lui faire faire des choses ou voir des choses qui inévitablement lui apporteront de la souffrance.

Diagnostiquer l’intelligence occulte de l’Homme est un tour de force, car l’intelligence occulte de l’Homme est une intelligence qui n’est pas encore au service de l’Homme mais qui est en voie de le devenir : elle est aujourd’hui encore au service de son esprit. Dès que l’Homme prend conscience de l’intelligence occulte en lui, il a l’impression de pouvoir se servir ou utiliser cette intelligence à son gré, ou pour son plus grand bien au début, car il est sous l’impression d’avoir accès à une mesure quelconque de la réalité, lorsqu’en fait il n’a accès qu’à une mesure de lui-même qu’il doit apprendre à contrôler s’il veut éventuellement connaître et comprendre sa réalité.

Diagnostiquer l’intelligence occulte chez l’Homme est un tour de force de la conscience humaine et un des plus grands défis de l’Homme contre l’occulte en lui, ou l’esprit. Lorsque l’Homme conscient aura la capacité de voir à travers les manifestations psychologiques de l’intelligence occulte, ou l’intelligence de l’esprit, il ne pourra plus souffrir sur la Terre, car il aura compris les lois de la mémoire, il aura compris les lois de la vie, il aura compris les lois de son émotion, il aura compris les lois de son inconscience.

Diagnostiquer l’intelligence occulte dans l’Homme requiert que ce dernier aille au-delà de tous les mirages que peut créer cette intelligence, afin que l’Homme puisse être élevé à un taux vibratoire mental qui coïncide avec le plus haut statut universel de son intelligence créative. La descente de la pensée supramentale sur la Terre coïncidera avec l’élévation chez l’Homme du taux vibratoire de son mental, et ceci en fonction de sa capacité de voir à travers les myriades de formes et d’illusions que peut faire vibrer en lui son esprit, pour l’évolution de son corps mental supérieur ou l’intelligence du nouvel initié.

Diagnostiquer l’intelligence occulte veut dire voir à travers le temps, ceci veut dire voir que possiblement l’esprit est capable de déjouer l’Homme pour toutes sortes de raisons. Voir à travers le temps veut dire que l’esprit contrôle le temps de l’Homme et doit en venir le temps, dans la vie de l’Homme, où l’esprit ne contrôle pas le temps de l’Homme, où l’Homme contrôle son propre temps.

L’Homme doit apprendre une fois pour toutes dans la vie que l’esprit doit être à son service. L’Homme doit apprendre une fois pour toutes que l’esprit doit être à son service. Et l’Homme n’a jamais compris ceci parce que l’Homme n’a jamais compris le pouvoir qui existe en lui, qui n’est pas le pouvoir de son esprit, mais qui est le pouvoir vibratoire de sa conscience atomique qui entoure et qui enveloppe son esprit, qui mange son esprit, qui intègre son esprit. C’est l’Homme qui, dans sa conscience mentale, émotionnelle, vitale et physique, doit être capable d’absorber son esprit.

La conception de l’Homme a toujours été faussée. Et faussée veut dire que, dans le passé, l’Homme a été incapable de résonner à sa fréquence, il a été incapable de résonner à sa vibration, il a toujours été un être assujetti à une condition psychologique de son esprit, imposée par son esprit, pour le pouvoir de son esprit, contre son mental.

C’est l’Homme qui doit déterminer sur le plan matériel le temps de sa vie, c’est l’Homme qui doit déterminer la conscience, qui doit déterminer son pouvoir, c’est l’Homme qui doit amener dans la matière la chair de l’esprit. Et la chair de l’esprit, ce n’est pas la chair de l’Homme, c’est la chair de l’esprit, c’est la conscience de l’esprit amenée au taux vibratoire du mental de l’Homme, au taux vibratoire du corps astral de l’Homme, au taux vibratoire du vital de l’Homme et du corps physique de l’Homme.

Et lorsque l’Homme aura atteint cette conscience, lorsque l’Homme aura cette capacité, lorsque l’Homme aura compris ceci, l’Homme aura immortalisé sa conscience et l’esprit de l’Homme sera libre, c’est-à-dire qu’il n’y aura plus, dans l’Homme, d’âme. Lorsque nous disons que l’Homme doit apprendre à diagnostiquer l’intelligence occulte de l’esprit en lui, ça équivaut à développer en lui la lucidité de son intelligence afin de permettre que l’être humain vive un jour une vie de plus en plus libre d’angoisse.

Tant que l’Homme ne sait pas, ou tant que l’Homme ne se sent pas à cent pour cent lucide dans son intelligence, il ne l’est pas, intelligent. Et il devra le devenir, intelligent, car l’évolution future de l’Homme, de l’Humanité, requerra une parfaite lucidité afin que l’Homme puisse vivre et comprendre parfaitement la vie et les lois de la vie, et les lois de l’esprit de la vie. L’Homme, ce que nous appelons l’Homme, est un être qui doit être, qui doit devenir un jour, qui doit toucher un jour, qui doit sentir un jour, la furie. La furie c’est-à-dire la capacité de désintégrer en lui cette vibration qui fait partie de l’ancienneté conscience. L’Homme doit un jour être capable, c’est-à-dire capable de désintégrer cette vibration, faire éclater cette vibration, faire exploser en lui l’esprit. Et pour qu’il puisse le faire, il faut absolument qu’il soit capable de voir à travers le jeu de l’esprit, qu’il soit capable de diagnostiquer l’intelligence occulte dans l’Homme.

Et c’est dans l’instantanéité que l’Homme pourra découvrir la faille dans la forme ou la force dans la forme. S’il y a une faille dans la forme, l’Homme doit pouvoir la sentir sur le champ, il doit pouvoir prendre conscience de cette faille afin de réaliser la force en lui et ne plus souffrir de l’illusion de la forme. Par contre, si l’Homme perçoit la force de la forme, il se transmet en lui une énergie, une vibration qui fait la connexion entre tous ses plans à la fois. On dit alors que l’intelligence est parfaitement intégrée dans l’Homme et qu’il bénéficie de l’intelligence créatrice en lui au lieu d’en souffrir.

Lorsque l’Homme devient occulte dans le mental, ou conscient, il ne réalise pas le besoin de diagnostiquer l’intelligence créative en lui, car l’expérience est neuve pour lui et son ego n’a pas encore l’expérience de l’intelligence occulte, il n’a que l’expérience de l’intelligence rationnelle, il n’a que l’expérience de l’intelligence spiritualisée.

Donc l’ego a plutôt tendance à se fier à son intelligence créative ou occulte, ou supramentale, car il n’a pas encore eu à passer le test de la lucidité de l’intelligence, il n’a pas encore souffert de la loi du mensonge cosmique, il n’a pas encore suffisamment souffert de l’imposition de l’esprit sur lui, qui fait partie intégrale des lois de l’esprit de la forme pour libérer éventuellement l’esprit de la forme.

L’esprit de l’Homme doit être libéré de la forme pour que l’Homme possède le pouvoir de son esprit sur la matière, car tant que l’esprit de l’Homme est prisonnier de la forme, son énergie sert à maintenir l’équilibre dans le monde de l’expérience, au lieu de faire vibrer la forme pour que s’en dégage un son qui puisse être utilisé par l’Homme dans la matière.

Et tant que l’Homme ne pourra pas faire vibrer la forme à l’intérieur de laquelle est prisonnier son esprit, il ne pourra utiliser le pouvoir de son esprit sur le plan matériel et il sera voué à une vie dont la conscience sera expérimentale au lieu de créative. Autrement dit, la conscience sera régie par l’esprit, au lieu que l’Homme régisse l’esprit à travers son mental pour le bénéfice de sa conscience astrale, et pour éventuellement élever et stabiliser les courants d’énergie dans son corps vital et matériel, pour qu’éventuellement il puisse connaître l’immortalité.

Donc l’Homme doit apprendre à diagnostiquer l’intelligence occulte en lui afin de se prémunir contre le pouvoir planétaire de l’esprit. L’esprit possède un pouvoir planétaire sur l’Homme. Sur l’Homme, c’est-à-dire qu’il a le pouvoir de transmettre à l’Homme une vibration qui puisse le plonger dans la souffrance ou le protéger de cette même souffrance.

Et c’est à l’Homme de percevoir cette vibration instantanément lorsqu’elle le traverse afin de se donner une vie créative et intelligente au lieu d’une vie conditionnée à partir des plans supérieurs de sa conscience occulte, c’est-à-dire à partir de son esprit. Il faut que l’Homme en arrive une fois pour toutes dans sa vie à ne plus être conditionné par son esprit. Dans le passé, il a été programmé, il a été géré, il a été imposé, il a été conditionné inconsciemment par l’âme. Lorsqu’il devient conscient, il devient conditionné, géré, et volontairement contrôlé par son esprit.

Et doit venir un temps dans le futur où l’Homme ne sera ni contrôlé par l’âme, ni contrôlé par son esprit, mais libre, parce que son esprit finalement aura été libéré. Donc diagnostiquer l’intelligence occulte dans l’Homme requiert que ce dernier apprenne une fois pour toutes que le but de l’esprit dans l’Homme, c’est la liberté de l’Homme, et non nécessairement l’évolution spirituelle de l’Humanité, et non nécessairement le contrôle inévitable de la conscience humaine par l’esprit.

L’évolution spirituelle de l’Humanité fait partie du désir de l’âme humaine et non de la volonté de l’esprit de l’Homme libéré de la forme, et la liberté de l’Homme total ne fait pas partie de la conscience de l’esprit, elle fait partie du pouvoir de l’Homme, du pouvoir mental de l’Homme de s’intégrer l’énergie de l’esprit contre tout ce que l’esprit peut lui opposer. Voilà la liberté de l’Homme, parce qu’il y a dans cette liberté une volonté de fer, il y a dans cette liberté une volonté qui est capable d’assumer toutes les conditions, tous les rôles et toutes les fonctions de sa conscience humaine.

Si l’Homme est capable de se servir de cette énergie, de son énergie interne pour se donner dans la vie toutes les conditions dont il a besoin pour être créatif, il est obligé, à un certain moment, non pas seulement de déjouer et de voir à travers le jeu de l’âme, mais il est obligé de combattre son esprit pour l’apprivoiser.

Lorsque l’Homme prend conscience et perd de vue sa notion naturelle de l’ordre dans l’intelligence, il commence à se fier intuitivement à son intelligence occulte et sa confiance, éventuellement, lui coûte cher car il doit apprendre dans l’expérience à dépasser la facture de l’intuition, ou le facteur intuitif, pour n’absorber que le facteur ordre dans l’intelligence.

Et tant que l’être conscient n’a pas compris ceci parfaitement, il risque de souffrir de son intelligence occulte, car il n’a pas suffisamment d’ordre dans son intelligence pour neutraliser le facteur intuitif planétaire de son esprit qui est à la mesure de son caractère et de son tempérament. Le caractère et le tempérament de l’Homme doivent être ajustés au fur et à mesure que sa conscience se fait, car il doit de plus en plus se servir de son intelligence créative et en souffrir de moins en moins. Donc pour ceci, il faut qu’il se serve totalement de son caractère et totalement de son tempérament, c’est-à-dire qu’il faut qu’il soit capable de multiplier les facettes de son caractère et ajuster les couleurs de son tempérament pour que son esprit devienne de plus en plus une qualité d’esprit et non pas seulement une entité.

Et lorsque l’Homme a réduit l’entité de l’esprit à une qualité d’esprit, l’Homme lui-même devient l’entité spirituelle sur la Terre et cesse d’être un facteur d’expérience, ou un facteur expérimental, ou une projection dans la matière d’une haute réalité qu’on appelle, ou qu’on appelait dans le passé, l’entité ou l’entité de l’esprit. Mais pour que l’intelligence occulte de l’Homme coïncide avec sa vie, il faut que son caractère et son tempérament aient été altérés par la souffrance qui a été créée par l’indulgence intuitive de son expérience antérieure.

Donc diagnostiquer l’intelligence occulte de l’Homme est un nouvel ordre d’expérience pour l’Homme. Et cet ordre nouveau créera sur la Terre une nouvelle psychologie car l’Homme conscient ne sera plus remué dans son expérience par les mêmes forces ni les mêmes formes qui ont remué la vieille Humanité.

Tant que l’Homme conscient n’aura pas réussi à tout récupérer ce que les forces créatives occultes lui auront enlevé pour l’évolution de sa conscience, soit les forces créatives occultes de l’âme ou les forces créatives de l’esprit, il n’aura pas pris contrôle de sa vie et sera encore en initiation sur la Terre. Autrement dit, il doit devenir un jour, l’Homme, un être capable de savoir à cent pour cent que la vie est de son côté et non contre lui. Et ceci est beaucoup plus important qu’on ne puisse le réaliser, car c’est à partir de cette réalisation que sa volonté dessine ce que son esprit peut lui donner sur le plan de la vie matérielle.

Le diagnostic de l’intelligence occulte de l’esprit dans l’Homme est probablement l’activité la plus importante que puisse vivre et connaître l’être humain qui a commencé à voir à travers les voiles de la vie, car voir à travers les voiles de la vie est directement proportionnel à la capacité de diagnostiquer l’intelligence occulte de l’esprit dès qu’il se manifeste chez l’être humain conscient.

Il est inutile de parler de diagnostic de l’intelligence occulte chez l’être inconscient, car ce dernier n’a pas de réalisation suffisante de l’origine et de la nature de ses pensées. Mais, pour l’être conscient, le diagnostic de son intelligence occulte est équivalent à sa sécurité “matério-psychologique” sur la Terre, car l’être conscient qui en est arrivé à diagnostiquer son intelligence en est arrivé non pas seulement à diagnostiquer l’aspect pensée de son intelligence, il est arrivé à diagnostiquer l’aspect vibratoire de son intelligence.

Et laissez-moi vous dire que lorsque l’être humain en est arrivé à être capable de diagnostiquer la vibration de l’intelligence cosmique en lui, c’est-à-dire lorsqu’il est capable de voir à travers le voile de la vibration qui représente l’activité énergétique de son esprit à travers lui, laissez-moi vous dire que cet être humain est un être libre, qu’il est un être lucide et qu’il est un être qui possède, pour la première fois, la volonté sur la Terre de l’esprit dans l’immatériel, dans l’intemporel. Donc c’est très important que l’être humain réalise ceci.

Et tant que cette sécurité “matério-psychologique” n’est pas assurée, l’être humain conscient risque de se retrouver dans la souffrance de l’initiation d’un jour à l’autre, car il peut facilement faire confiance à la vie sans se prémunir contre les jeux de la vie, c’est-à-dire les jeux de son esprit qui servent éventuellement bénéfiquement à l’évolution de l’ego, mais qui un jour doivent cesser parce que l’ego de l’Homme doit en arriver un jour à la saturation, au point de saturation vis-à-vis des jeux de l’esprit.

Mais l’Homme ne peut pas comprendre ceci tant qu’il n’est pas dans le feu de ceci, l’Homme ne peut pas comprendre qu’un jour en tant qu’Homme, en tant qu’être, en tant qu’ego, en tant que concentration et organisation énergétique de son esprit sur un plan inférieur, il a le pouvoir, il a le devoir, il a la capacité de se rapatrier, de se rapporter à lui-même toute l’énergie de son esprit, afin qu’il puisse être dans la matière un être complet. Il est essentiel que l’Homme conscient réalise que la qualité de son intelligence doit coïncider avec son bien-être personnel à tous les niveaux, sinon il risque de subir le choc occulte de l’intelligence.

Or, l’esprit lui, doit se servir de tout pour la transformation de l’Homme afin de pouvoir lui-même se rendre libre un jour à travers l’Homme. Ceci veut dire que l’Homme doit être capable un jour de supporter la fusion, oui, mais un jour aussi, d’intégrer l’énergie de l’esprit parfaitement afin de ne plus souffrir de la fusion.

Supporter la fusion est une chose, vivre la fusion est une chose, mais l’Homme doit un jour bénéficier de la fusion. Et s’il ne bénéficie pas de la fusion aujourd’hui, il devra bénéficier de la fusion demain, et ceci sera parce qu’il n’aura pas réussi aujourd’hui à intégrer cet esprit, cette entité de l’esprit, cette entité-esprit, qui doit être défaite de son caractère-entité pour devenir ou être rendue à l’Homme simplement comme énergie en lui, que lui utilise, mais non pas pour le bénéfice des forces invisibles mais pour le bénéfice de l’Homme dans la matière.

C’est pourquoi le diagnostic de l’intelligence créative, occulte, de l’esprit sera l’expérience la plus importante de la vie de l’Homme du XXIème siècle qui aura accès à des niveaux d’énergie de conscience qui, par le passé, avaient été bloqués par les mécanismes égoïques de l’Homme inconscient.

Donc diagnostiquer l’intelligence occulte requiert que l’être conscient doive réfléchir le moins possible l’énergie à travers les formes astrales de basses vibrations, afin de pouvoir en voir les aspects les plus subtilement voilés. Il est évident que l’expérience est beaucoup trop importante dans la vie de l’esprit pour que l’Homme en soit épargné, mais tant que l’Homme ne pourra pas avoir un contrôle de son expérience à cause des voiles qui couvrent son œil, il ne pourra bénéficier de l’intelligence occulte de son esprit. Donc il ne pourra réaliser le point ou le tournant où son esprit le fourvoie. Et si l’Homme ne voit pas où son esprit le fourvoie, où son esprit le contrôle, il ne peut complètement être dans l’intelligence de son esprit, il est simplement un pion dans le jeu de la vie, dans le jeu de son esprit.

L’esprit de l’Homme doit être intégré à l’ego. Pour l’Homme, ceci est essentiel afin que se change la condition humaine. Tant que l’Homme n’aura pas mis fin à sa condition humaine, il ne pourra pas comprendre la relation avec les forces occultes de vie en lui, donc il n’aura pas réchappé l’Homme de la bête.

Diagnostiquer l’intelligence créative de l’Homme, c’est élever l’intelligence humaine et abaisser le pouvoir de l’esprit en lui, c’est pousser l’Homme vers l’avant au lieu qu’il soit traîné derrière, c’est lui donner le pouvoir de dire “non” à ce qui lui nuit intérieurement. Autrement dit, c’est l’expression puissante et vivante de sa volonté libérée du fardeau de la conscience inconsciente, ou de la conscience qui est encore sans pouvoir, car tant que la volonté de l’Homme est encore liée à sa conscience spiritualisée, il n’est pas libre dans sa volonté, elle est encore colorée par une partie de son esprit qui n’a pas été libéré. Et cette partie, qui est à la base de la condition humaine, doit être éliminée pour qu’un jour l’Homme puisse reconnaître sa réalité, pour que l’Homme puisse être un jour dans son entité totale.

Diagnostiquer l’intelligence occulte de l’esprit, c’est forcer l’esprit à emprunter de nouvelles voies pour son expression dans la matière. Tant que l’expérience humaine est le produit de l’expression de l’esprit dans la matière sans que cette expression coïncide avec la volonté de l’ego et le bon plaisir de ce dernier, il y a dans l’Homme une trop grande susceptibilité à son esprit et trop peu d’équilibre entre son esprit et lui-même, c’est-à-dire les composantes “matério-psychiques” de son être.

L’Homme conscient saura reconnaître que le couronnement de tout acte, c’est l’intelligence humaine qui lui a façonné son visage, et non simplement l’abrutissante volonté de l’esprit qui l’a compressé dans la vie de l’ego impuissant. L’ego conscientisé doit être capable de reconnaître la fourberie de l’esprit à travers la forme, car la fourberie de l’esprit fait partie d’une énergie qui n’a pas encore été intégrée dans la vie de l’Homme et qui risque de la rendre victime des forces occultes intelligentes en lui, qui peuvent se servir de n’importe quelle forme pour canaliser leur énergie sur la Terre.

La descente de la conscience supramentale sur la Terre est beaucoup plus occulte que l’Homme puisse s’imaginer et elle est beaucoup plus occulte que peuvent s’imaginer les écoles ésotériques de la planète. La descente de la conscience supramentale sur la Terre veut dire quelque chose qui n’a pas encore été expliqué à l’Homme et je vais vous en expliquer un aspect.

La descente de la conscience supramentale sur la Terre veut dire la réorganisation vibratoire de la conscience moléculaire sur le plan mental, émotionnel, vital et physique de l’Homme. Ceci veut dire que la conscience supramentale sur la Terre n’est pas simplement la venue sur la Terre d’une nouvelle conscience, c’est aussi la réorganisation sur la Terre d’une conscience atomique, moléculaire, pour permettre éventuellement à l’Homme d’être incapable de souffrir psychologiquement de la désorganisation symbolique de son mental, lorsqu’il passera d’un espace-temps a un autre, c’est-à-dire que viendra le jour où il sera donné à l’Homme d’entrer en contact avec des forces scientifiques et intelligentes tellement avancées que le passage d’un espace-temps et le retour d’un espace-temps à un autre sera obligatoire pour l’Homme.

Et ce passage, pour être fait, pour qu’il serve à l’Homme, nécessitera auparavant, pendant une certaine période de temps, que l’Homme soit ajusté psychologiquement à une nouvelle conscience. Et cette nouvelle conscience, c’est la conscience supramentale. Mais la conscience supramentale ce n’est pas la fin de tout, c’est le début de la nouvelle évolution, ce n’est que la formation temporaire, transitoire, d’une nouvelle Humanité pour qu’éventuellement le contact se fasse d’un espace-temps à un autre avec d’autres Humanités, d’autres intelligences.

Donc nous devons apprendre, nous les Hommes de la Terre, aujourd’hui, pendant cette période de transition, que dans la conscience supramentale que nous connaissons, que nous commençons à connaître aujourd’hui, il y a énormément de spiritualité, et c’est cette spiritualité qui doit être détruite afin de libérer complètement l’Homme des forces internes, occultes, qui demain pourraient travailler contre lui s’il avait à passer d’un espace-temps à un autre.

Parce que les forces occultes dans l’Homme, c’est-à-dire les forces cachées en lui qui sont les forces de l’âme, les forces de la mémoire, les forces de son esprit qui n’est pas complètement libéré, toutes ces forces sont des forces planétaires. Et tant que l’Homme sera lié, l’Homme aura en relation avec ces forces planétaires un lien quelconque et il ne pourra pas passer d’un espace-temps à un autre sans en payer le prix, sans en payer la facture sur le plan de sa santé mentale ou de sa santé matérielle.

Donc, lorsque nous parlons de la transformation de la conscience de l’Homme, lorsque nous parlons de la conscientisation de l’Homme, de la conscience supramentale, et lorsque nous parlons de la nécessité chez l’Homme d’aujourd’hui qui devient supramental de diagnostiquer l’intelligence occulte en lui, nous voulons dire que l’Homme doit commencer lentement à se préparer à être capable de traduire en termes humains tout ce qui est occulte en lui. L’Homme doit être capable de remplacer tout ce qui est vibratoire en lui et tout ce qui est énergie en lui en une composante humaine qui lui donne, sur le plan matériel, la constance de ses plans et qui lui donne aussi la capacité de vivre dans son mental une vibration pure, c’est-à-dire une vibration qui n’est pas colorée à aucun niveau, c’est-à-dire ni par l’énergie de l’âme qui est mémoire, ni par l’énergie de l’esprit qui est pouvoir sur lui.

Du bon esprit ou du mauvais esprit, c’est de l’intelligence plus ou moins dangereuse, mais de l’esprit pur c’est de l’intelligence dangereuse car l’Homme ne peut y faire confiance parfaitement, et pourtant, elle fait partie de lui. Il ne peut qu’en arriver un jour à la contrôler, d’où le pouvoir de la sixième race-racine sur la Terre de demain.

Donc il est très important pour l’Homme de voir, de comprendre ceci : que l’esprit mauvais ou l’esprit bon, c’est plus ou moins dangereux ou plus ou moins bon, mais que de l’esprit pur, c’est-à-dire de l’énergie vibratoire qui est l’expression de l’esprit à travers le mental de l’Homme, ça peut être très dangereux si l’Homme n’en arrive pas un jour à contrôler cette énergie totalement, parfaitement, et pour ce il doit être totalement sans émotion.

Et pour que l’Homme soit sans émotion il faut que l’Homme soit sans spiritualité astrale, sans astralité dans son mental. Donc diagnostiquer l’intelligence créative ou occulte chez l’Homme, ce n’est plus simplement de savoir si telle chose est juste ou non, c’est de savoir si telle chose ou telle chose dans la vie, en relation avec son intelligence occulte interne, fait son affaire à lui.

Et pour bien le faire ce discernement, il faut avoir vécu les premiers moments où l’Homme a cru en son esprit, où il a suivi son esprit, sa directive, pour se voir amener plus tard devant le mur de la souffrance à cause de la fourberie de son esprit, qui avait servi son esprit pour la descente dans la matière, mais non pas l’ego pour sa paix dans sa vie.

Donc diagnostiquer l’intelligence occulte de l’Homme c’est pouvoir se rendre à l’évidence de la souffrance que peut lui créer son esprit avant qu’il la vive, c’est pouvoir être lucide à un tel point que l’esprit devient impuissant dans la vie mentale de l’Homme. Sa puissance n’est que sur le plan mental supérieur où il réside, où il se rattache à cette partie de l’Homme qui est suffisamment développée pour le recevoir.

Diagnostiquer l’intelligence créative occulte de l’Homme, c’est permettre que l’Homme puisse, pour la première fois depuis l’évolution de sa matière, être capable d’enregistrer dans son cerveau des ondes qui lui permettent d’être parfaitement en équilibre avec sa vie interne et externe. Il ne s’agit pas pour l’Homme de vivre une paix mystique interne alors qu’à l’extérieur son corps pourrisse dans la vermine, il s’agit que l’ordre règne dans son esprit comme dans sa matière.

Mais pour ce, il faut que l’Homme en arrive un jour à contrôler l’énergie de son esprit qui se manifeste sous toutes les formes possibles et imaginables pour mieux se manifester dans la matière. Il est difficile à l’Homme de voir les jeux, les voiles de son esprit, car il ne lui est pas permis en général de voir l’avenir. Mais il ne voit pas l’avenir parce qu’il n’a pas encore le contrôle de son esprit. Voir l’avenir ne veut pas dire être voyant, voir l’avenir veut dire être capable de contrôler dans le présent les forces de vie qui risquent de colorer l’avenir de telle ou telle couleur si elles sont laissées libres à elles-mêmes avec la participation aveugle de son ego naïvement spirituel et donc facilement exploitable.

L’Homme conscient a encore une conception archaïque de la vie, donc imaginez-vous les Hommes inconscients de la Terre ! Et cette conception archaïque repose sur l’impression, pour l’être humain, d’être lié sans appel à la qualité de vie qui découle de sa naissance, de sa culture, de sa race, etc. Sa conception est tellement erronée et dangereuse pour l’individu réel qu’elle le force à souffrir de ce qu’on appelle le système de vie. Et pourtant, tout être humain plus ou moins intégré à son énergie peut se créer une condition de vie qui lui sied bien et ne pas souffrir du système de vie.

Mais s’il n’a pas appris à voir à travers l’intelligence de son esprit, à travers le côté occulte et voilé de cette intelligence, comment voulez-vous qu’il en découvre les artifices qui l’empêchent de se créer une vie réelle à sa hauteur ?! Il n’y a rien dans la vie qui soit impossible à l’Homme, mais il lui faut savoir ce qu’il veut et bien le mesurer, surtout si ça lui est expliqué par l’esprit, par la partie occulte de son intelligence.

Diagnostiquer l’intelligence occulte de l’Homme équivaut à tester l’émotion dans le mental de l’Homme, ça équivaut à couper les ailes frelatées de la forme pour donner à l’ego conscient la puissance brutale, brute, créative, dont il a besoin pour s’élever au-dessus de la condition humaine. Les Hommes n’ont jamais pu auparavant s’opposer au pouvoir subtil de l’esprit car les Hommes n’ont jamais réalisé que l’esprit était une force réelle et active en eux, cachée dans son action par le voile de la forme.

Donc l’Homme a toujours eu l’impression d’être seul dans sa vie, lorsqu’en fait sa vie était le produit de l’activité de son esprit contre son gré, contre le gré de son ego, d’où la souffrance dans la vie humaine. Si l’Homme avait reconnu par lui-même l’activité de son esprit à travers son ego, il aurait depuis longtemps créé une nouvelle civilisation, mais ceci était impossible alors, car l’Homme n’avait pas pu suffisamment évoluer sur le plan mental pour comprendre, ou pouvoir comprendre, le langage de son esprit. Et le langage de son esprit est vibratoire, alors que le langage de l’âme est dans la forme. Et le transfert, la transposition du langage de la forme à la vibration marque l’ascension de l’ego à l’immortalité de sa conscience.

Donc, seulement à notre époque, à la fin du cycle, l’Homme conscient peut-il converser en esprit avec lui-même sans être obligé de passer par la forme, ceci lui permet de ne plus avoir à penser ou à se souvenir. Seulement maintenant, à la fin du cycle, l’Homme peut commencer à savoir, la conscience supramentale descend dans cette génération sur la Terre. Ceci veut dire que l’Homme est en voie de mutation psychique profonde et que cette mutation affectera au cours des siècles toute l’Humanité.

Le XXIème siècle sera le premier après le deuxième millenium qui verra surgir dans le monde le pouvoir de la pensée supramentale. Et dans ce processus de mutation, l’Homme devra apprendre à diagnostiquer ce qu’il croit être de l’intelligence créative en lui. Sinon, il sera naturellement victime des nouvelles forces psychiques qui pénètrent son cerveau dans le but d’élever le taux vibratoire général de ce cerveau, afin qu’il puisse un jour passer d’un espace-temps à un autre sans être détruit psychologiquement. Mais l’Homme, en attendant, qu’est-ce qu’il fait ? Il souffre ! Il faut que ça finisse, la souffrance de l’esprit contre l’ego ! C’est pourquoi l’Homme nouveau sera obligé de bien percevoir son intelligence créative nouvelle afin de ne pas subir à outrance les effets puissants de cette intelligence nouvelle sur son comportement humain.

Le diagnostic de l’intelligence créative à travers l’Homme nouveau sera la mesure d’intégrer cette énergie sans qu’elle puisse l’englober psychologiquement, émotivement. Ce sera un tour de force psychologique, car ce sera la première expérience occulte de l’Homme, de l’ego, visant à contrôler les forces occultes en lui au lieu d’être contrôlé comme par le passé par elles, inconsciemment ou spirituellement.

La pensée supramentale doit être ajustée chez l’être humain, elle doit être rendue à sa mesure, sinon elle le figera dans une initiation, une épreuve psychologique, qu’il devra un jour ou l’autre neutraliser, stopper, par la puissance de sa volonté et la lucidité absolue de son intelligence.

L’Homme apprendra à voir à travers l’intelligence supramentale, il verra ses reflets, ses jeux avec le mental et l’émotion de l’Homme, et plus il verra, plus il sera lucide et plus l’intelligence supramentale sera puissante sur la Terre. Tant que l’Homme n’aura pas appris à la contrôler parfaitement, elle ne pourra servir la nouvelle vague d’évolution car elle n’aura pas le pouvoir requis pour se manifester dans le monde selon son mode créatif et son mode occulte.

Donc, diagnostiquer l’intelligence créative supramentale est aussi important pour l’Homme que pour l’évolution en général. Mais c’est l’Homme individuellement d’abord qui doit bénéficier de cette nouvelle forme d’énergie mentale, viendra ensuite l’évolution et ses conditions nouvelles.

Si l’Homme nouveau, conscient, apprend à reconnaître les trucages, les jeux de l’intelligence créative à travers lui, il apprendra en même temps à reconnaître les failles et les faiblesses de la nature humaine et de cette reconnaissance, pourra percevoir ce que l’Homme peut devenir à l’intérieur d’une génération s’il est conscient de l’énergie en lui.

L’Homme inconscient était forcé de demeurer ignorant car il devait supporter un mode de vie collective qui était nécessaire tant que la Terre ne fut pas arrivée à un épanouissement suffisant sur le plan des nations, des cultures et des races. Maintenant que les communications ont lié tous les peuples de la Terre et que la technologie leur a donné un bien commun, l’Homme est prêt à reprendre sa place en tant qu’entité individualisée dans les pays les plus évolués.

Et c’est à partir de ce stage que nous verrons grandir l’Homme nouveau, l’âge nouveau, la nouvelle conscience, la conscience supramentale, la pensée supramentale, la sixième race-racine de l’Homme. Mais dans tout ce processus, l’individu devra réaliser que la réalité n’a rien en commun avec ses rêves spirituels. Il devra réaliser que la réalité est un phénomène d’énergie à une échelle plus subtile que la sienne et que cette réalité, un jour, bientôt, doit s’imprimer sur le monde, c’est-à-dire s’imprimer sur sa réalité afin de l’élever en conscience, en pouvoir. C’est pourquoi les voiles du mensonge cosmique doivent se déchirer devant le regard perçant de la nouvelle intelligence de l’Homme non mesmérisé par une forme quelconque de spiritualité astrale.

Ce dont l’Homme du XXIème a besoin, c’est l’intelligence pure non contaminée par les formes primitives et grossières des anciennes philosophies, des anciennes doctrines, qui ont servi l’ignorance en sécurisant l’Homme dans une tour de Babel où seule la confusion des langues des époques et des mythes fut son histoire. L’Homme conscient, la conscience cosmique, prendra de plus en plus d’ampleur sur la Terre et son pouvoir créatif sera tel que l’être d’aujourd’hui sera forcé de saisir quelque chose de neuf dans le monde, même s’il n’est pas très évolué.

Pour l’Homme nouveau, l’être évolué, la conscience de ce temps est déjà en lui, et déjà il apprend à voir à travers le jeu de cette intelligence, déjà il apprend à se méfier d’elle, déjà il apprend à vivre avec elle. Il apprend à reconnaître que la nouvelle intelligence n’opère pas comme l’intellect de l’ego, il apprend à reconnaître qu’elle a son propre mode d’opération.

Mais ceci ne veut pas dire que la nouvelle intelligence doit le rendre esclave. Au contraire, c’est lui, l’Homme nouveau, qui doit en être le maître, c’est lui qui doit apprendre par expérience à diagnostiquer cette intelligence, à la voir instantanément sous tous ses aspects, sinon il perd une chance, et la chance qu’il perd se retournera contre lui car l’énergie de la nouvelle intelligence sur la Terre doit être intégrée à l’ego et non imposée à lui.

Et l’Homme conscient qui ne comprend pas ceci aujourd’hui, parce qu’il a encore en lui trop de spiritualité, trop d’immaturité dans l’esprit, sera forcé de le reconnaître demain car la souffrance l’amènera à le reconnaître. L’Humanité au large ne peut encore comprendre le phénomène de la conscience supramentale sur la Terre aujourd’hui, car ce phénomène est encore trop faible pour être remarquable et trop restreint pour être observable. Mais celui qui est conscient doit remarquer très bientôt dans son expérience que l’énergie de cette nouvelle intelligence humaine doit être contrôlée par l’ego, par l’Homme.

Elle doit être diagnostiquée afin que l’ego ne perde pas son temps dans les labyrinthes de l’expérience qu’il aurait pu éviter s’il avait su. La conscience supramentale s’étendra sur la Terre au cours des siècles, et des évènements d’ordre supérieur accéléreront sa diffusion sur le Globe. Mais le même problème demeurera pour ceux qui seront touchés par cette énergie : celui de bien la contrôler, celui de bien la diagnostiquer, afin d’en bénéficier parfaitement.

Diagnostiquer l’intelligence créative et occulte de l’Homme veut dire ne pas céder au chantage psychologique que cette intelligence créative peut créer, afin d’ouvrir le plus possible le canal entre l’Homme et le plan d’où elle est issue. Et ceci n’est pas facile car l’Homme n’a pas encore la lucidité pour voir où son intérêt s’applique et où il ne s’applique pas dans l’actualisation de cette intelligence à travers lui. Il ne faut pas oublier, aujourd’hui surtout, que l’être supramental est le premier Homme de la Terre à pouvoir comprendre les mystères et à pouvoir, par lui seul, déchirer les voiles de ces mystères sans l’approbation d’un ordre religieux, philosophique ou ésotérique.

Donc l’être supramental n’a plus besoin de l’opinion publique pour se situer vis-à-vis de cette grande réalité qu’est le monde occulte au-delà de la matière de l’Homme. Et comme il est en voie d’expérience dans cette vie mentale supérieure peu commune, il lui faut apprendre à réaliser que toute pénétration dans les territoires inconnus risque de nous créer des chocs si nous ne prenons pas garde de nous protéger contre ces aspects de nous-mêmes, qui ne nous permettent pas encore d’être parfaitement intelligents, d’être parfaitement intelligents tout le temps.

Pour que l’Homme en arrive à être parfaitement intelligent tout le temps, il lui faut être capable de voir à travers le mouvement de l’esprit qui se fait sentir en lui. Ce mouvement d’esprit n’est pas seulement un jeu dans le sens humain du terme, il est un jeu dans le sens cosmique du terme, c’est-à-dire que l’énergie mentale de l’Homme change au fur et à mesure qu’il s’adapte au mouvement de l’esprit et qu’il apprend à ne pas se laisser emporter par le jeu qu’il doit jouer chez l’Homme pour le faire évoluer, c’est-à-dire pour l’amener à pouvoir être réceptif.

mise à jour le 20/06/2024

Retour en haut